WEC – 6 Heures de Silverstone : ils ont dit…

- FIA WEC 6 hours of Silverstone at Northamptonshire - Towcester - United KingdomLa première manche du FIA WEC 2015, disputée sur le tracé de Silverstone, fut le théâtre d’une course pleine de rebondissements, mais surtout d’un grand triomphe suisse, comme vous pouvez le relire ici.

Après cette première épreuve, retrouvons les paroles de la délégation suisse :

WEC 6 Hours of Silverstone 2015Marcel Fässler (1er) : « Je dois avouer que ma lutte avec Neel fut l’une des plus belle de ma carrière et j’ai vraiment connu une course enthousiasmante. Et Neel fut très fair-play en ne fermant pas les portes et je pense que nous avons, tous deux, fait une belle course. En revanche, que c’était dur de se faire dépasser en ligne droite de cette manière ! Ce fut vraiment une grande course, et cette lutte fut un superbe show. »

Porsche Team: Neel JaniNeel Jani (2ème : « Ce fut une course très intéressante avec de belles batailles, surtout mon duel avec Marcel, qui fut très excitant. Et c’est ça la course automobile  ! C’est bien dommage qu’en fin d’épreuve, nous n’ayons pas réussi à nous imposer après le “stop and go” infligé à la voiture de tête, car l’écart s’était très resserré. Les trois constructeurs sont très proches, la saison va être passionnante. Dans le final, j’ai énormément attaqué avec notre 919 Hybrid. Nous avons su bien la faire évoluer depuis l’an passé. Il y a encore du travail, mais nous sommes sur la bonne voie. »

World Endurance ChampionshipSébastien Buemi (3ème) : « Ce fut une course difficile pour nous, mais nous avons attaqué très fort dès le début. Nous avons essayé différentes choses, comme faire un double relais avec les pneus tout en attaquant. En fin de course, j’ai essayé de rattraper la Porsche, mais difficile de gérer avec des pneus plus vraiment neufs. Félicitations à Audi et Porsche, qui ont fait de l’excellent travail. A présent, nous faisons de notre mieux pour être prêts pour Spa, où nous espérons obtenir un meilleur résultat. »

Si la course des trois pilotes Suisses LMP1 usines fut sans encombre, avec une place sur le podium pour chacun d’eux, celle du Franco-Suisse Patrick Pilet (Porsche 911) et du Bernois Simon Trummer (ByKolles ; CLM LMP1), fut en revanche plus difficile. Ainsi, le pilote de la GT, et son coéquipier Frédéric Makowiecki, fut victime d’une casse d’amortisseur ruinant tout ses espoirs en catégorie GTE Pro.

Porsche Team Manthey: Patrick PiletPatrick Pilet (16ème, 7ème GTE Pro) : « C’est de la malchance. Lorsque que vous menez la course aussi longtemps, vous souhaitez vous imposer, bien entendu. Mais je félicite notre équipe. La stratégie était bonne, les arrêts aux stands parfaits, et nos mécaniciens ont changé l’amortisseur cassé en un temps record. Mais en raison de cette casse, notre course était finie. Ce n’était pas de cette façon que nous souhaitions entamer la saison, mais nous devons travailler sur nos efforts d’aujourd’hui. Maintenant, nous sommes tournés vers Spa. »

Quand à Simon Trummer, il fut handicapé par une avarie sur son prototype lié à une incursion dans l’herbe, dans le premier tour, de son coéquipier Vitantonio Liuzzi comme il nous le précise :

11060955_886157544756450_1633592891840233809_oSimon Trummer (abandon) : « Nous avions de gros problème au niveau de la suspension avant-droite. »

Si la course de la LMP1 privée se termina par un abandon, mais le team manager Boris Bermes ne manquait pas, néanmoins, de souligner les bonnes performances du pilote Suisse lors de son relais.

Citations : FIA WEC, Porsche AG, Toyota Gazoo Racing, Bykolles ; Credit photos : Audi Sport, Porsche AG, Toyota Gazoo Racing, Simon Trummer

A propos de l'auteur

Articles en relations