Blancpain Endurance Series – Emil Frey Racing présente une Jaguar particulièrement « Affutée »

Jaguar GT3 Emil Frey
Jaguar GT3 Emil Frey

Emil Frey Racing a convié la presse à Safenwil afin de présenter la saison 2015 que le team suisse disputera en Blancpain Endurance Series, toujours avec la Jaguar GT3 Emil Frey conçue sur une base XK, mais entièrement « remodelée ».

Pour la société Emil Frey SA, le sport motorisé est une très veille tradition dont l’héritage se transmet de père en fils, toujours avec la même passion. Après Emil et Walter, Lorenz Frey incarne la 3e génération de la famille Frey qui s’implique dans le sport automobile.

Lorenz Frey 3e génération de la famille Frey
Lorenz, 3e génération de la famille Frey

Depuis 2012, Emil Frey a réactivé son département course et engagé une Jaguar GT3 dans le championnat Blancpain Endurance Series. Un bolide conçu dans les ateliers de Safenwil et qui font du Emil Frey Racing, le seul constructeur privé engagé dans la discipline.

Mais ce détail ne fait pas peur aux membres du team, particulièrement soudés, qui ont travaillé cet hiver pour préparer un bolide qui n’a plus grand chose à voir avec la Jaguar vue ces deux dernières années. Châssis, suspension, aérodynamique, réduction et répartition du poids, tout a été revu. Il faut dire que le team peut s’appuyer sur plusieurs recrues arrivées directement de chez Sauber F1.

Autre point fort de cette Jaguar GT3 Emil Frey : le moteur ! En effet le V6 Jaguar a été confié au magicien Grisonnais Mario Illien qui a poussé sa puissance à plus de 600 chevaux.

Janathan Hirschi, Gabrielle Gardel, Fredy Bath et Lorenz Frey,
G à D : Jonathan Hirschi, Gabriele Gardel, Fredy Bath et Lorenz Frey

Tous cela a de quoi réjouir les 4 pilotes officiels, tous helvètes, et représentant les 3 régions linguistiques.

Aux cotés de Lorenz Frey, on retrouvera le Bernois Fredy Bath (ex-pilote de WTCC), le tessinois Gabrielle Gardel (double vainqueur aux 24h du Mans en GT1 et GT-AM) et le Neuchatelois Janathan Hirschi (Vainqueur en ELMS LMP2 et pilote de Rallye). Ce dernier devrait disputer au moins deux courses, dont les fameuses 24H de Spa-Francorchamps.

2015_SA_-65Tout semble donc réuni pour que les petits Suisses se rapprochent de l’avant du peloton des Blancpain Endurance Series, probablement l’une des séries les plus disputées au monde. Si les moyens sont limités face aux grands constructeurs, le “team spirit” qui se dégage de cette équipe peut faire la différence.

Premier élément de réponse les 11 et 12 avril, avec les 3 Heures de Monza.

Crédit des Photos ©Sébastien Moulin

A propos de l'auteur

Articles en relations