Monte Carlo J3 : vers un podium VW, Burri abandonné par son embrayage

2015_SA_lap-1-15
Les VW en force (ici, Ogier, en tête)

Premier chrono du jour annulé. Le trio de VW conforte sa place en tête. Journée à oublier pour Burri, qui laisse la place de leader des Helvètes à Hirschi. Althaus confirme sa pointe de vitesse.

Une affluence incroyable du public sur les spéciales, “du jamais vu depuis l’époque des groupes B”, selon certains locaux, la popularité de la discipline remonte en flèche pour cette 83e édition du Monte Carlo. Pensez : ce matin, le premier chrono (ES 9, Prunières – Embrun 1) a dû être annulé par la direction de course en raison d’un public venu se masser en trop grand nombre sur l’épreuve, posant par là des problèmes de sécurité.

Dans l’épreuve suivante, la fameuse n° 10, Lardier et Valença – Faye, 51,7 km, Robert Kubica, le Polonais volant, impressionne à nouveau en mettant 33,4 secondes au second de l’épreuve, Kris Meeke (Citroën). Sébastien Loeb (Citroën), reparti ce matin en “Rallye 2”, se contente du 3e chrono. Quant au leader du rallye, Sébastien Ogier (VW), ayant adopté une stratégie conservatrice, notamment quant au choix de pneus, il concède sur cette épreuve 40,5 secondes à son poursuivant et coéquipier, Jari-Matti Latvala. Quant à Tänak Ott, le jeune espoir estonien de chez Ford, encore prétendant au podium hier soir, il part à la faute au 38e km, ce qui le relègue au 20e rang ce soir.

2015_SA_lap-1-10
Burri dans l’ES 10, 1 minute avant son abandon

 

ES 10 qui n’aura pas souri non plus à Olivier Burri/Fabrice Gordon, contraints à l’abandon en début de parcours déjà, dans le village de Barcillonette, en raison d’un problème d’embrayage… nous tenterons d’en savoir davantage d’ici demain.

Les 2 spéciales suivantes seront quasiment sèches en tous endroits, hormis quelques kilomètres dans la 12. Dans l’ES 11 (Prunières – Embraun 2), Loeb s’impose, devant Kubica puis Latvala. Ogier, 5e, conserve la tête de la course. Dans le dernier chrono du jour (ES 12 Sisteron – Thoard), Latvala reprend encore 20 secondes pleines au leader, réduisant par là son retard à 42,8 secondes ce soir, alors qu’il concédait encore 1:45,4 hier soir à Gap. Pour le Finlandais, ce sera malgré tout difficile de devancer le Français demain, mais pas complètement impossible, et il y a fort à parier qu’une belle bagarre ait lieu entre les deux hommes. Quant au troisième rang provisoire, il est toujours occupé par le coéquipier des deux premiers, le Norvégien Mikkelsen, à 1:07,0 de Latvala et avec une avance relativement confortable de 53 secondes sur le 4eme, son compatriote Østberg (Citroën). Si on peut donc déjà entrevoir un triplé Volkswagen, demain soir à Monaco, il reste encore une journée de course.

2015_SA_lap-1-9
Hirschi nouveau leader des Suisses après l’ES 10

Quant aux Suisses rescapés de ces 3 étapes, la tête est à présent occupée par Jonathan Hirschi/Vincent Landais, qui rentrent ce soir à Monaco au 21e rang provisoire au général et 6e du WRC-2.

 

2015_SA_lap-1-11
Althaus/Bayard confirment et remontent au classement !

Cédric Althaus/Jessica Bayard confirment leur potentiel, avec un extraordinaire 35e temps et 1er de classe (avec 1:17 d’avance sur leur adversaire !) dans l’ES 10 ! ils conservent leur 2e rang de classe et remontent 12 places au classement général : 38e.

 

2015_SA_lap-1-12
Vukasovic/Groux, réguliers tout au long de l’étape

Laurent Vukasovic/Steve Groux, aux prises à quelques soucis de gestion moteur hier, reprennent leur retard aujourd’hui sur un rythme régulier et remontent au 45e rang.

 

2015_SA_lap-1-13
Claude-Alain Cornuz/Jessica Robert – Ford Fiesta R2

Claude-Alain Cornuz/Jessica Robert prennent de l’assurance et pointent ce soir en 63e position.

 

2015_SA_lap-1-14
Laurent Reuche / Jean Deriaz – Renault Clio R3T

En “Rallye 2”, Laurent Reuche/Jean Deriaz (Renault Sport Technologies) poursuivent sur leur lancée, profitant d’une Clio RT3 particulièrement fiable.

 

Demain, 50 km en 3 spéciales, dont le mythique Turini !

A propos de l'auteur

Articles en relations