ERC – Apprentissage difficile pour Jonathan Hirschi, Kajetan Kajetanowicz domine la première journée

Après la journée d’essais hier et le départ officiel de l’épreuve hier, le véritable départ de l’ERC et du JännerRallye avait lieu ce matin avec une première boucle de trois spéciales.

Débutant sur la neige en rallye, le Neuchâtelois Jonathan Hirschi allait connaître un début de rallye difficile, notamment en raison de sa position de départ qui l’obligeait à balayer la route. Ainsi, le pilote de la 208 T16 partait à la faute à trois reprises dans la première spéciale, endommageant son pare-chocs avant, et le perdant définitivement dans la spéciale suivante, après une nouvelle faute. En conséquence, le Suisse perdait plus de 6 minutes à l’issue des deux premières spéciales, avouant néanmoins avoir pris beaucoup de plaisir et surtout engrangé de l’expérience au fur et à mesure.

Après une première section difficile, le pilote neuchâtelois va progresser tout au long de la journée. Profitant de l’expérience acquise, Jonathan Hirschi remontait de la dix-septième à la neuvième place, déclarant, à l’issue de cette première journée, se concentrer à rester sur la route et rejoindre l’arrivée.

Domination sans partage de Katejan Kajetanowicz en cette première journée
Domination sans partage de Kajetan Kajetanowicz en cette première journée

Grand favori de l’épreuve sur l’autre Peugeot 208 T16, l’Irlandais Craig Breen renonçait dès la première spéciale en raison d’une sortie de route. Dès lors, la voie était libre pour le Polonais Kajetan Kajetanowicz qui allait survoler cette première journée. Remportant les dix épreuves spéciales, le pilote de la Ford Fiesta du Lotos Rally Team possède ainsi près de 4 minutes d’avance sur son dauphin Robert Consani à l’issue de la première étape. A noter que les écarts, à l’issue de cette première journée, sont gargantuesques, puisque Jaromir Tarabus, troisième sur la Skoda Fabia S2000, était pointé à près de 6 minutes et 30 secondes du leader, le quatrième, Alexey Lukyannuk (Ford Fiesta R5) étant pointé quant à lui à plus de 7 minutes et demie alors que le cinquième au général, Martin Fischeriehner (Mitsubishi Lancer Evo IX), était relégué à 13 minutes 42 du leader, Kajetanowicz.

Dès lors, le pilote polonais est idéalement placé avant la deuxième étape, où son principal adversaire sera lui-même. Demain, 8 épreuves spéciales sont au programme des concurrents avec une boucle de trois spéciales à parcourir deux fois le matin, alors que l’après-midi ne verra qu’une seule épreuve spéciale à parcourir à deux reprises.

Le classement à l’issue de l’étape 1

Crédit photo et vidéo : ERC

A propos de l'auteur

Articles en relations