Hill Climb Masters – Eric Berguerand en tête des essais. Plusieurs favoris ont caché leur jeux

Berguerand_Lola_FIA_Hill_Climb_Masters_2014_FIA_ChampionLe Valaisan Eric Berguerand a signé le meilleur temps des essais des premiers Masters FIA de Course de Côte ce samedi à Eschdorf, au Grand-Duché de Luxembourg.  Un résultat très prometteur, même si plusieurs favoris ont visiblement caché leur jeu. Dimanche, les trois montées de course débuteront à 9h30.
C’est avec une bonne heure de retard que les 140 pilotes au départ des premiers Masters FIA de Course de Côte ont enfin pu s’attaquer au parcours d’Eschdorf pour la première fois, ce samedi matin. En cause, un brouillard tenace empêchant une visibilité suffisante. Mais le public, déjà venu en nombre, n’en est pas pour autant reparti déçu, tant le spectacle fut déjà au rendez-vous. Le mélange de tous les ténors de la course de côte européenne avec les spécialistes des championnats nationaux – notamment français, britanniques et irlandais – s’avère être un régal pour les passionnés. Et outre les passages à couper le souffle des maîtres de la discipline, les spectateurs ont aussi apprécié de pouvoir discuter librement avec les pilotes dans un paddock ouvert à tous. C’est ça, l’esprit convivial de la course de côte !
Sans aucun enjeu, ces montées d’essai ont permis de se faire une première idée des forces en présence, même si certains – comme Simone Faggioli et David Hauser – ont un peu cacher leur jeu en freinant volontairement avant la ligne d’arrivée. Détenteur du record du parcours, le Suisse Eric Berguerand (Lola B99-Cosworth) terminait cette première journée au sommet de la hiérarchie avec un chrono de 49.631, à comparer avec le 48.990 signé – en course – lors de la traditionnelle épreuve du début mai.
Eric Berguerand : « Ce fut une bonne journée, mais il y clairement moyen d’aller plus vite. J’ai fait quelques petites erreurs… Or, sur ce tracé très court, il faut réussir à faire la montée parfaite. Certes, je suis devant aujourd’hui, mais ne vous y trompez pas : le grand favori reste bien Simone Faggioli. Tout en ayant lâché avant l’arrivée, il est déjà juste derrière moi alors qu’il découvrait le parcours. »
Sur sa Norma M20 FC-Zytek, le septuple champion d’Europe se classait en fait au troisième rang, mais à moins de 4 dixièmes de seconde du chrono de Berguerand. L’Italien terminait la journée derrière le quintuple champion de France Nicolas Schatz (Norma M20 FC V8-BMW), ce dernier signant du même coup le meilleur temps des voitures de la Catégorie 3 (celles qui ne répondent pas à la réglementation FIA du championnat d’Europe).
Pour la victoire officieuse des voitures de tourisme de la Catégorie 3, ça promet d’être disputé avec, entre autres, l’Autrichien Karl Schagerl (VW Golf Rallye TFSI-R), l’Allemand Herbert Stolz (Porsche 935 DP2) et le Suisse Ronnie Bratschi (Mitsubishi Lancer Evo8 EGMO), séparés par quelques dixièmes seulement au terme des essais.
Attendus en nombre, les spectateurs devraient se régaler durant les trois montées officielles prévues. Pour ceux qui ne pourraient pas se rendre au Grand-Duché de Luxembourg, il sera possible de suivre la course en « livestreaming »  dès la première manche, programmée à 9h30. Ce n’est qu’en fin d’après-midi que l’on pourra attribuer les trois médailles mises en jeu pour les trois catégories, mais aussi la Coupe des Nations, qui sera quant à elle remportée par l’équipe nationale ayant joué le jeu de la régularité avec le plus de précision. Dans tous les cas, le suspense devrait être bien présent !
 
 

A propos de l'auteur

Articles en relations