FORD
FIESTA ST200

L’essai Sport-Auto.ch du 20 décembre 2016

Rédaction : Bob de Graffenried
Photographies : Guillaume Siegel

Depuis 1976, la Ford Fiesta s’est imposée comme l’un des best-sellers du constructeur américain à travers 6 générations qui se sont régulièrement déclinées en versions sportives sous différents acronymes (XR2, S, ST). Depuis le début de sa carrière, elle s’est également illustrée de nombreuses fois en championnat du monde des rallyes ainsi que dans les catégories S2000 et RRC. Et on ne parle même plus de Ken Block qui enchaîne les gymkhanas à bord d’une Fiesta très spéciale développant 650ch !

Alors que la 7ème génération vient d’être dévoilée et que certaines rumeurs évoquent déjà une version RS forte de 250ch, nous avons pu prendre le volant de l’ultime version sportive de l’actuelle Fiesta, la ST200 !

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

traction
4 cyl. 1.6L turbo
200ch / 290Nm
1’160kg

De l’extérieur, la Fiesta ST200 se démarque de la ST par ses jantes spécifiques de 17’ en noir mat et son unique teinte disponible « gris storm ». Cette teinte pastel fait bien ressortir les lignes et le tempérament hargneux de la bête. Les attributs sportifs sont nombreux mais ne jouent pas dans la protubérance. L’habitacle est identique à celui de la ST, hormis la plaque centrale affichant fièrement l’inscription « ST200 » derrière le pommeau de vitesse.

Au niveau technique, le moteur 4 cylindres 1.6L ecoboost voit sa puissance passer de 182 à 200ch. Le gain est encore plus significatif au niveau du couple qui passe de 240Nm à 290Nm. En plus, l’overboost permet au moteur de délivrer 215ch et 320Nm pendant 20 secondes, mais en pratique il sera difficile de cerner son intervention. La consommation annoncée est en légère hausse, ce qui est logique puisque la ST200 hérite d’une nouvelle boîte de vitesses au développement plus court. En pratique, il faut compter sur environ 8.5l/100km d’un parcours mixte, et on peut tabler sur 6.5 à 7l/100km sur autoroute. Ford annonce également avoir durci le châssis par le biais de barres antiroulis majorées. A noter également que contrairement à la ST, la ST200 n’est disponible qu’en 3 portes.

Aussitôt installé derrière le volant, pas de doute, je suis bien dans une sportive ! Position de conduite impeccable, très bon maintien des sièges, commandes de boîte et d’embrayage fermes. Le volant paraît par contre un peu grand et sa jante trop fine. Plus gênant à l’usage, l’accoudoir central fixe dérange lors de certains passages de rapport, il faudra que je prenne l’habitude de lever légèrement le coude. Si la finition est satisfaisante, il n’en est pas de même pour l’instrumentation. L’OBD est minuscule et n’affiche qu’une seule information à la fois. Et l’instrumentation centrale se constitue d’une foire aux boutons coiffée d’un petit écran LCD dont l’ergonomie des commandes impose un certain temps d’adaptation. Impossible d’avoir le nom d’une chanson affiché en même temps que celui de la station radio (c’est l’un ou l’autre via un bouton), et il faudra aller dans un menu pour consulter l’heure d’arrivée du trajet qui aura été configuré tant bien que mal dans le GPS…

Niveau ambiance, la Ford Fiesta ST200 ne fait pas dans la dentelle. Ici, pas de mode de conduite, inutile d’espérer une direction et un châssis plus souples au quotidien. C’est sportif, point barre ! Cependant, il est à relever que si la sonorité du moteur amplifiée par les haut-parleurs est à la fois typée et rageuse en arsouille, celle-ci n’est jamais fatigante sur l’autoroute. C’est probablement bien là le seul avantage de ce système artificiel par rapport à certains échappements fatigants à bas-régimes. Grâce à sa nouvelle boîte à l’étagement court, il n’est pas nécessaire de tomber un rapport pour s’insérer dans le trafic, et l’agrément moteur/boîte est honorable dans toutes les conditions. Les reprises sont particulièrement pêchues dès 2’500trs/min, régime à partir duquel le couple maximum est disponible.

Une fois extrait des grands axes, j’emprunte un sinueux bien connu. Rapidement, la Fiesta ST200 me montre d’elle-même les bons usages à son volant. Avec ses 1’160kg et son châssis très ferme, enchaîner les virolets devient vite addictif !!! Jouant des transferts de masses, l’arrière accepte de se délester légèrement pour enrouler chaque courbe, après avoir passé l’ESP en mode sport (également totalement déconnectable). Le freinage est excellent, la direction communicative et les verrouillages de boîte fermes, presque viriles. Le moteur prend facilement ses tours et la boîte courte permet d’aller titiller la zone rouge à des vitesses acceptables. Lorsque les premières épingles se présentent, la voiture montre cependant ses limites en termes de motricité. Avec ses 290Nm envoyés sur les seules roues avant, l’ESP amélioré censé limiter le sous-virage est obligé de rendre les armes face à mon optimisme. Les remontées de couple dans le volant me le font savoir ; il faudra adapter le rythme en retardant la remise des gaz lorsque les roues sont droites ou presque.

Mais au final, vaut-il mieux une voiture ultra efficace délivrant peu de sensations à travers son volant ou bien une voiture un peu moins rapide délivrant plus de plaisir ? Comme souvent, c’est une histoire de goûts. Personnellement, je salue le fait que cette Ford Fiesta ST200 soit peu aseptisée par rapport à la tendance actuelle. Plus sensationnelle que performante, elle est aussi une voiture attachante, à tel point que jour après jour elle a réussi à me faire oublier son instrumentation dépassée et son châssis « tape-cul » au quotidien.

L’avis de Sport-Auto.ch

Du point de vue de la sportivité, la Ford Fiesta ST200 est l’une des très bonnes surprises de cette année 2016. Légère, nerveuse, et dotée d’un châssis offrant un très bon compromis entre mobilité et rigueur, et il n’est pas nécessaire de rouler vite pour prendre du plaisir à son volant !

Ford fait par contre payer cher les améliorations par rapport à la ST puisque l’écart de prix se monte tout de même à CHF 5’000.-. Alors, même si la lecture de cet essai vous emballe, il sera probablement pertinent de prendre le temps d’essayer les deux autos. Son prix de base est de CHF 29’900.-, et il faudra débourser CHF 32’800.- (tarifs 09/2016) pour notre modèle d’essai toutes options. A ce tarif, on aurait pu espérer bénéficier d’une instrumentation plus moderne et d’un différentiel à glissement limité. Mais à bord de cette auto, ce sont bien les sensations et le plaisir qui priment sur l’efficacité.

bob[@]sport-auto.ch

Pour...
  • Agilité
  • Plaisir de conduite
  • Look
  • Vraie sportive !
Contre...
  • Instrumentation dépassée
  • Motricité perfectible
  • Prix

Technique / Tarifs

Si le document ne s’affiche pas correctement, cliquez ici.

Remerciements

Merci à Ford Suisse pour le prêt de cette Ford Fiesta ST200.

Print Friendly, PDF & Email