fbpx

WRC – Ott Tanak tout schuss sur la neige suédoise

Au terme d’un rallye de Suède marqué par des conditions de piste très changeante, notamment en raison des températures très douces, Ott Tänak a pris la tête du championnat après avoir fait le plein de points, le pilote Toyota ayant remporté la victoire lors du deuxième rendez-vous de la saison ainsi que la Powerstage de ce rallye de Suède.

Après une entame de rallye jeudi dernier lors de la super-spéciale disputée en nocturne, et remportée par Thierry Neuville, les hostilités démarraient réellement le vendredi avec deux boucles de trois spéciales avant de conclure par un passage dans “Torsby” qui sert également de Powerstage le dimanche. Et, dès le deuxième chrono, Ott Tänak exploitait parfaitement la matinée disputée en Suède et en Norvège pour prendre l’avantage et ainsi rentrer à l’assistance de mi-journée en tête de l’épreuve. Auteur du scratch dans la deuxième spéciale du jour, Teemu Suninen créait la surprise et pointer au deuxième rang à mi-journée, précédant Jari-Matti Latvala, Thierry Neuville et Sébastien Ogier.

Si ces deux derniers n’étaient pas trop pénalisés le matin par leurs positions sur la route, ils allaient, en revanche, perdre gros l’après-midi. Sur une piste où la neige fondait, les deux premiers du Monte-Carlo partaient à la faute. Et, si le pilote Hyundai, parvenait à repartir avec des dommages à l’avant de son i20, la Citroën restait, en revanche, bloqué dans la neige contraignant le pilote français à repartir en rallye 2 le lendemain.

À l’inverse, Teemu Suninen profitait des conditions de routes, lié à sa position plus lointaine au départ, plus favorable pour prendre la tête et porter son avance à 5 secondes sur Jari-Matti Latvala et 13 sur Ott Tänak avant le dernier chrono du jour. Mais, dans cette dernière spéciale, le pilote Ford était victime d’une rampe de phare très baladeuse et voyait l’estonien revenir à 2 secondes au classement, alors que Jari-Matti Latvala s’échouait dans un mur de neige, laissant le troisième rang à Andreas Mikkelsen le vendredi soir.

Le samedi matin, Ott Tänak prenait l’avantage au classement sur Teemu Suninen dans le premier chrono du jour, avant que le pilote Ford perde une minute et demi dans la spéciale suivante après une petite faute. Et, si l’Estonien continuait sa journée en augmentant son avance sur le Norvégien Andreas Mikkelsen, promu deuxième, l’après-midi allait permettre à Esapekka Lappi de revenir à égalité de temps avec le pilote Hyundai et de conserver quelques secondes d’avance sur Thierry Neuville, bien remonté après sa déconvenue de la veille.

Disputée sur trois chronos, la journée du dimanche était donc le cadre de la lutte pour le podium avec 3 hommes Andreas Mikkelsen, Esapekka Lappi et Thierry Neuville, séparés en 2,3 secondes, Ott Tänak comptant lui près d’une minute d’avance. Et, le vainqueur de cette confrontation allait être le pilote Citroën puisque Esapekka Lappi prenait la deuxième place au classement dès le premier chrono du jour et ne cédait pas sous la pression de Thierry Neuville troisième, Andreas Mikkelsen perdant deux positions ce dimanche. Devant, Ott Tänak assurait un rythme sécuritaire et économe lors des deux premiers chronos du jour avant d’attaquer et de s’offrir les 5 points bonus de la Powerstage en plus des 25 de la victoire :

Ott Tänak : « Nous avons connu un très bon week-end. Vendredi fut une journée clé, car nous avons su minimiser la perte de temps malgré les conditions difficiles. Ensuite nous avons roulé à un bon rythme et ce dimanche il fallait économiser les pneumatiques en vue de la Powerstage. Nous avons fait une très bonne course et tout a parfaitement fonctionné, j’étais très à l’aise dans la voiture et c’est vraiment génial d’obtenir ce type de résultat dès le début de saison. »

Derrière le quarté de tête, Elfyn Evans concluait l’épreuve à une poignée de seconde d’Andreas Mikkelsen, Kris Meeke, qui avait perdu du temps suite à un calage en début de rallye, et Sébastien Loeb qui luttait pour trouver sur des chronos qu’il ne connaissait pas, terminaient sixième et septième devant la Ford du local Pontus Tidemand. Neuvième, Ole Christian Veiby remportait la victoire en WRC 2 sur la VW Polo R5, devançant la Citroën R5 de Mads Ostberg, onzième au général, ce dernier remportant le WRC 2 Pro. Enfin, notons la victoire en Junior WRC de Tom Kristensson. Quant à Teemu Suninen, une violente sortie de route le samedi soir obligeait son équipe à de lourdes réparation (l’arceau ayant été endommagé) et le pilote finlandais était contraint de repartir en rallye 2.

CLASSEMENT FINAL
1 Ott Tänak/Martin Järveoja (Toyota Yaris WRC) 2h47m30.0s
2 Esapekka Lappi/Janne Ferm (Citroën C3 WRC) +53.7s
3 Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 Coupe WRC) +56.7s
4 Andreas Mikkelsen/Anders Jaeger-Amland (Hyundai i20 Coupe WRC) +1m05.4s
5 Elfyn Evans/Scott Martin (Ford Fiesta WRC) +1m08.2s
6 Kris Meeke/Seb Marshall (Toyota Yaris WRC) +1m38.8s
7 Sebastien Loeb/Daniel Elena (Hyundai i20 Coupe WRC) +1m49.7s
8 Pontus Tidemand/Ola Floene (Ford Fiesta WRC) +3m37.7s
9 Ole Christian Veiby/Jonas Andersson (Volkswagen Polo R5) +6m34.0s (vainqueur WRC2)
10 Janne Tuohino/Mikko Markkula (Ford Fiesta WRC) +8m21.4s
11 Mads Ostberg/Torstein Eriksen (Citroën C3 R5) +8m24.5s (vainqueur WRC2 Pro)

21 Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila (Toyota Yaris WRC) +14m44.4s

23 Teemu Suninen/Marko Salminen (Ford Fiesta WRC) +16m24.5s

29 Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (Citroën C3 WRC) +24m19.0s
30 Tom Kristensson/Henrik Appelskog (Ford Fiesta R2) + 27m18.9s (vainqueur JWRC)

POWERSTAGE
1 Ott Tänak/Martin Järveoja (Toyota Yaris WRC)
2 Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 Coupe WRC)
3 Elfyn Evans/Scott Martin (Ford Fiesta WRC)
4 Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (Citroën C3 WRC)
5 Esapekka Lappi/Janne Ferm (Citroën C3 WRC)

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES
1 Ott Tänak – 47 points
2 Thierry Neuville – 40 points
3 Sébastien Ogier – 31 points
4 Kris Meeke – 21 points
5 Esapekka Lappi – 19 points
6 Sébastien Loeb – 18 points
7 Elfyn Evans – 13 points
8 Andreas Mikkelsen – 12 points
9 Jari-Matti Latvala – 10 points
6 Gus Greensmith – 6 points

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS
1 Toyota Gazoo Racing – 58 points
2 Hyundai WRT – 57 points
3 Citroën Total WRT – 47 points
4 M-Sport Ford WRT – 30 points

Credit photo : Toyota Gazoo Racing, Citroën Racing, Hyundai Motorsport, M-Sport Ford, FIA Junior WRC, Skoda Motorsport, Volkswagen Motorsport, Red Bull

A propos de l'auteur

Articles en relations