fbpx

12h Bathurst – R-Motorsport sur la deuxième marche du podium, Raffaele Marciello troisième

Au terme des 12 heures e course, et notamment d’un duel haletant dans les dernières minutes, c’est finalement Porsche qui s’est imposé lors de la manche d’ouverture de l’Intercontinental GT challenge, avec le Earl Bamber Motorsport, devançant d’une poignée de seconde l’Aston-Martin Saint-Galloise du R-Motorsport.

Ainsi, l’Aston-Martin de l’équipe suisse menait l’épreuve alors que l’on entrait dans la dernière demi-heure de course, alors que la Porsche des futurs vainqueurs évoluait au troisième rang, avec un retard qui semblait mettre la victoire hors de portée, mais avec des pneumatiques frais contrairement à ses adversaires.

Et, en raison d’une voiture stoppé en bord de piste, le safety car entrait en piste et réduisait l’écart entre les leaders. Ainsi, le local Matt Campbell, bien aidé par ses pneumatiques, prenait rapidement le meilleur sur Raffaele Marciello, alors deuxième, le natif de Zurich étant en délicatesse avec ses pneumatiques. Mais, si le pilote Mercedes ne parvenait pas à contenir la Porsche, il parvenait, néanmoins, à sauver le podium malgré la forte pression de la Mercedes du Team Vodafone et la BMW du Team Schnitzer, les deux voitures terminant à moins de deux secondes de l’ancien champion suisse de karting.

Devant, la Porsche n°912 revenait au contact de l’Aston-Martin n°62, et parvenait à dépasser la GT britannique à moins de dix minutes du drapeau à damier. Et Jake Dennis, alors au volant de la voiture du Team Suisse, ne pouvait pas contrer l’attaque en raison de ses pneumatiques et la Porsche filait vers la victoire devançant sur la ligne l’Aston-Martin de 3 secondes et la Mercedes du Team GruppeM de Raffaele Marciello de 8 secondes.

En lutte pour une place sur le podium, Alexandre Imperatori et ses coéquipiers perdaient toute chances lorsqu’une pénalité contraignait le pilote Fribourgeois à effectuer un drive throught et la Nissan du Team KCMG concluait l’épreuve au septième rang.

L’équipe Tessinoise Spirit of Race remportait la catégorie Pro-Am et se classait neuvième au classement général. En revanche, l’autre Aston-Martin de R-Motorsport, et notamment piloté par le Team Manager Florian Kamelger, était contrainte à l’abandon suite à un accident. Enfin, notons que si Mathias Beche et ses coéquipiers de la KTM n°71 n’a pas connu l’honneur d’être classé, le pilote suisse a néanmoins marqué le coup en réalisant un nouveau record du tour pour la catégorie.

Classement final

Credit photo : R-Motorsport

A propos de l'auteur

Articles en relations