WRC Rallye Monte-Carlo – Ott Tänak pointe en tête après deux ES. Burri excellent 17e

Comme de coutume, le rallye de Monte-Carlo marque la reprise officielle du WRC, et le départ de la grande classique de janvier avait lieu hier soir avec deux épreuves spéciales disputées aux alentours de Gap.

Après le shakedown, le matin, remporté par Kris Meeke, c’est une autre Toyota qui réalisait le meilleur chrono dans la première spéciale chronométrée de l’année. Dans des conditions qui alliaient l’asphalte sec et les plaques de glace, le pilote Estonien frappait un grand coup d’emblée, puisque seul Kris Meeke restait au contact au terme des 20 km de chrono en terminant à 5 secondes de son coéquipier, la Citroën de Sébastien Ogier prenant le troisième temps mais à déjà une dizaine de secondes. Et, derrière le champion du monde en titre, on retrouvait Sébastien Loeb, mais à déjà 23 secondes du leader, devançant son coéquipier Thierry Neuville de 3 secondes. Mais, contrairement à tous ses adversaires qui étaient en pneus cloutés, le pilote belge avait opté pour deux pneus supersoft et deux cloutés afin de privilégier le deuxième chrono, et limitait donc les dégats. Derrière Elfyn Evans, Esapekka Lappi, Jarri-Matti Latvala, Andreas Mikkelsen et Pontus Tidemand complétait le top 10 alors que Teemu Suninen restait bloqué dans un fossé dès le premier chrono.

Avec moins de plaque de verglas que dans la première épreuve, les 20 kjm d’Avançon – Notre Dame du Laus allaient être à l’avantage de Thierry Neuville, lequel reprenait 11 secondes à Sébastien Ogier et 12 à Ott Tänak. Mais, si la majorité des pilotes profitaient de la liason pour remplacés deux pneus cloutés par deux pneus supersoft lors de la liason, ce n’était pas le cas de Sébastien Loeb et Andreas Mikkelsen qui n’avaient emmené qu’une seule rouge de secours, qui plus est un pneus neige. Et, dans ces conditions, les deux pilotes Hyundai perdait beaucoups de temps (35 secondes pour le norvégien, 44 pour le français) et se retrouvaient relégué à l’issue de la première journée à près d’une minutes du leader, juste derrière Kris Meeke victime d’une crevaison.

Au terme de la soirée, Ott Tänak possède 9 secondes d’avance sur Sébastien Ogier et 14 sur Thierry Neuville. Quatrième au général, Esapekka Lappi est lui relégué à 45 secondes de la Toyota de têteet devance Jari-Matti Latvala, Elfyn Evans, Kris Meeke, Sébatien Loeb et Andreas Mikkelsen, ce groupe étant regroupé en une quinzaine de seconde, Pontus Tidemand, qui découvre les nouvelles WRC, fermant le top 10 mais à déjà 1min41 du leader.

Yoann Bonato mène en RC2, Olivier Burri septième

Ces deux premières spéciales du rallye ont déjà, permis aux concurrents de la classe RC2 (R5) de faire des écarts, et après deux spéciales, c’est la Citroën C3 R5 de Yoann Bonato qui pointe en tête, devant la VW Polo de Nicolas Ciamin et une autre Citroën, celle de Guillaume de Mevius. Quatrième Gus Greensmith, pointe en tête du WRC2 Pro, le pilote Ford ayant été libéré de la pression de Källe Rovanperra pour le championnat dès la première spéciale, le piltoe Skoda étant parti à la faute dans le même virage que Teemu Suninen. Et, si la Skoda pouvait repartir, c’était sans la rampe de phare après un contact assez violant avec la Fiesta WRC, cette dernière n’ayant pu être retiré.

Au terme de cette première journée, il faut noter la belle septième place du RC2, et dix-septième au classement général, d’Olivier Burri, le pilote suisse étant le premier pilote non engagé en WRC2. Enfin, notons que la Clio de Renault Suisse, et confiée au français Olivier Courtois et à son copilote Hubert Risser est au cinquante-troisième rang au général au quatrième rang en classe RC3.

CLASSEMENT JOUR 1

1. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) 26’33’’0
2. Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) +9’’1
3. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +14’’3
4. Lappi / Ferm (Citroën C3 WRC) +45’’2
5. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +46’’4
6. Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) +48’’2
7. Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) +53’’8
8. Loeb / Elena (Hyundai i20 WRC) + 55’’2
9. Mikkelsen / Jaeger-Amland (Hyundai i20 WRC) +59’’6
10. Tidemand / Floene (Ford Fiesta WRC) +1’41’’1
…..
17. Burri/Levratti (Skoda Fabia R5) +3’32’’2
…..
52. Courtois/Risser (Renault Clio R3) +8’48’’8

Credit photo : Toyota Gazoo Racing, Citroën Racing, Hyundai Motorsport, Ford M-Sport

A propos de l'auteur

Articles en relations