fbpx

Dernière sortie à l’étranger pour quelques rallyemen suisses

Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grand pas, quelques pilotes et copilotes suisses n’avaient pas encore raccroché le casque pour la saison 2018 puisque ce 3ème week-end de l’Avent signifiait, pour eux, une ultime épreuve au calendrier.

3ème Rallye National Hivernale du Devoluy

Disputé sur des routes communes avec le rallye Monte-Carlo, le Rallye National du Devoluy fêtait sa troisième édition le week-end dernier. Et les conditions météo rencontrées cette année sur les routes des Hautes-Alpes constituaient une bonne préparation avant la classique de janvier.

Vainqueur des deux premières éditions, Olivier Burri était au départ ce samedi avec le numéro 1 sur les portières de sa Skoda Fabia R5 et accompagné d’Anderson Levratti. Parti en tête à queue dans le premier chrono, puis dans un “faux rythme” dans l’ES 4, l’équipage franco-suisse termine la première journée, disputée sur des routes sèches, au troisième rang derrière les Skoda de Grégoire Munster et d’Hugo Margaillan.

Mais après une première journée où les pilotes favorisaient les pneus slicks, la météo se compliquant le dimanche, et les pneus neiges étaient de sortie avec l’apparition de la neige et de la glace sur les routes du Devoluy. L’occasion pour Burri de faire quelques tests en vue du “Monte”. Hélas, le pilote prévôtois se fait piéger dans la 8ème spéciale, terminant là son rallye et laissant les deux autres Skoda en lutte pour la victoire. Au terme de l’épreuve, c’est Grégoire Munster qui s’imposait dans l’ultime chrono devant Hugo Margaillan, moins de 2 secondes séparant les deux équipages.

Outre Olivier Burri, deux autres pilotes suisses étaient au départ de l’épreuve, à savoir Maurice Brera, associé à Pierre-Alain Forestier sur la Fiat 500 Abarth, et Hans-Peter Zbinden, accompagné de Christophe Cler sur Mitsubishi Lancer.

Engagé dans la catégorie “sans clous 2 rm”, Maurice Brera et Pierre-Alain Forestier ramenaient la petite italienne au deuxième rang de cette catégorie ainsi que sur la deuxième marche du podium de la classe R3, assortie de la dix-huitième place au général. Quatre places derrière au général, Hans-Peter Zbinden et Christophe Cler concluaient leur rallye au vingt-deuxième rang.

21ème Rallye National de Balagne

Également ce week-end, Yves Blanc et Jacqueline Favez étaient partis rouler sur des routes plus tempérées puisque l’équipage de la 206 GT était au départ du Rallye de la Balagne en Corse. Mais si le rallye allait se conclure de manière quelque peu décevante, avec une panne électrique à quelques kilomètres de l’arrivée, Jacqueline Favez ne nous cache pas le plaisir qu’elle et son pilote ont pris sur les routes corses :

Jacqueline Favez : « C’était une découverte et nous y allions avec l’ambition de nous faire plaisir et cet objectif a été atteint à 100%, malgré notre abandon à quelques kilomètres de l’arrivée de la dernière spéciale.

Les routes sont totalement différentes de ce que nous connaissions mais elles sont très belles et surtout dans un environnement magnifique ! Rouler 28 km avec vue sur la mer, nous n’avions jamais eu l’occasion de le faire ! Et comme le soleil était de la partie…

Les équipages corses étaient un peu étonnés de voir des Suisses chez eux “ça fait loin pour venir faire un rallye”, nous ont-ils dit, et ils nous ont réservé un accueil très sympathique ! L’organisation était bonne, donc une expérience réussie dans son ensemble. A refaire !

Nous y sommes allés car nous avons sympathisé ce printemps avec le nouveau propriétaire de notre ancienne 207 R3 et c’est lui qui nous a incités à rouler en Corse, et qui s’est occupé de nous fournir la voiture et l’assistance sur place, ce qui nous a, avouons-le, grandement facilité le déplacement. Vraiment un très bon week-end ! »

Outre l’équipage suisse, deux autres personnalités bien connues des rallyes suisses étaient au départ de l’épreuve. Ainsi Marc Valliccioni (avec Marie-Josée Cardi à ses côtés) remportait l’épreuve VHC sur sa BMW M3. Moins de réussite en revanche pour Fabrice Gordon (qui a copiloté Olivier Burri par le passé) puisque son pilote Thomas Argenti et lui-même étaient contraints à l’abandon suite aux dommages liés à une crevaison.

À noter que l’épreuve en moderne a été remportée par Pascal Trojani sur une DS3 WRC, et que le plateau était impressionnant avec 2 WRC et 19 R5 au départ.

Ronde Città dei mille

Enfin, ils étaient de nombreux Helvètes à prendre la direction de l’Italie afin de participer à la 14ème Ronde Città dei mille. Copilote de l’italien Federico Crippa, la tessinnoise Moira Lucca était la meilleure des suisses avec une 18ème place au scratch. Ivan Cominelli et Igor Fieni se classaient 31ème et remportaient la classe R2B. Victoire de classe également (R3T) pour Aramis Cereghetti et Daisy Pinoli qui terminent 47ème au scratch. Après avoir remportés les 3 premières spéciales dans sa classe, le vaudois Cédric Forestier, accompagné de l’italienne Valeria Curti, échouait à quelques dixièmes de la victoire de la classe A7 pour terminer sur la deuxième marche du podium et 52ème au classement général. Lorenzo Albertolli, copiloté par l’italien Luca Calori, se classe 59ème et complète le podium en A7. Enfin Davide Chiappa (copiloté par Francesca Donadini) et Sandro Güttiger (copiloté par Roberto Lo Schiavo) terminent 76ème et 79ème au scratch.

Copiloté par sa compagne Tamara Molinaro, Craig Breen remportait l’épreuve sur une Skoda R5, épreuve qui comptait de nombreuses WRC et R5 au départ.

20. Prealpi Master Show 2018

Toujours en Italie, ils étaient trois suisses à participer au 20ème Prealpi Master Show. Mais, si l’équipage Luca Maspoli et Marco Menchini (Mitsubishi Lancer R4) était contraint à l’abandon alors qu’ils pointaient au deuxième rang de la classe, Clarissa De Rosa, qui naviguait l’italien Luca Fredduci, se classait au 70ème rang d’une épreuve remportée par Nicolo Marchioro sur une Skoda Fabia R5.

Crédit photo : Patrick Trocelli, Flo2b RallyeCorse, Cédric Forestier

A propos de l'auteur

Articles en relations