fbpx

DTM – Audi et BMW testent les configurations 2019

Alors que le championnat 2018 du DTM s’est clos il y a trois semaines à Hockenheim, Audi et BMW étaient présents cette semaine sur le tracé d’Estoril afin de tester les nouvelles voitures qui rouleront en 2019.

En effet, en 2019 le DTM subira un changement majeur au niveau de la réglementation technique. Ainsi, les V8 atmosphériques, qui étaient utilisés depuis le renouveau de la série en 2000, vont être remplacés par des moteurs 4 cylindres 2,0 l Turbo afin d’évoluer vers une réglementation commune avec le Super GT japonais, ce dernier adoptant la nouvelle réglementation “Class 1” en 2020.

Avec une puissance grimpant à 600 ch, une aérodynamique modifiée, notamment liée au refroidissement du turbo nécessaire, mais également à un changement des règles au niveau des appendices aérodynamiques : aileron arrière, fond plat et diffuseurs, ces éléments ont fortement modifié le comportement des voitures, avec des performances accrues, et tous les pilotes de test de l’Audi RS5 DTM (Nico Müller, Mike Rockenfeller et René Rast) ainsi que de la BMW M4 DTM (Marco Wittmann, Bruno Spengler) présents se sont montrés très enthousiastes, comme en témoigne le pilote bernois :

Nico Müller : « La nouvelle voiture est très performante et dynamique. Le moteur turbo offre une grosse poussée, nous allons atteindre des vitesses jamais vues auparavant en DTM. Le surcroît de puissance est vraiment perceptible et cela va imposer aux pilotes une plus grande exigence dans le pilotage. D’autre part, la voiture est aussi très rapide du bord de piste, et le son est fascinant. Jamais je ne voudrais échanger ce nouveau moteur turbo contre l’ancien V8 atmosphérique. »

Mais avant le début de la saison 2019, qui se tiendra dans 170 jours à Hockenheim (5 mai 2019), de nouveaux tests sont prévus dans les semaines à venir.

Citation : Audi Sport, crédits photos : Audi Sport, BMW M Motorsport

A propos de l'auteur

Articles en relations