fbpx

F1 – GP du Brésil : Lewis Hamilton hérite de la victoire – Charles Leclerc et Romain Grosjean meilleurs des poursuivants

Lewis Hamilton remporte une course passionnante qui offre le cinquième titre constructeur d’affilée à Mercedes. Le Britannique peut néanmoins remercier Esteban Ocon, qui a accroché le leader Max Verstappen qui lui prenait un tour, sans quoi la victoire était pour le Néerlandais. Charles Leclerc finit meilleur des pilotes hors top teams en septième position, devant Romain Grosjean.

Les deux Mercedes réalisent un départ sans faute pour pointer en tête après le premier virage devant les deux Ferrari et Max Verstappen. Parti sixième pour son avant-dernière course avec Alfa Romeo Sauber, Marcus Ericsson rétrograde jusqu’au 10ème rang après une touchette avec Romain Grosjean. Lors des tours suivants, Sebastian Vettel semble avoir des problèmes avec sa monoplace et doit laisser passer Kimi Räikkönen et Max Verstappen, lequel venait de prendre le meilleur sur son coéquipier.

Les Red Bull au rendez-vous, abandon pour Marcus Ericsson
Max Verstappen est en verve et Daniel Ricciardo aussi. Le pilote qui dispute lui aussi son avant-dernière course pour le taureau rouge remonte de la 11ème à la 6ème place en l’espace de dix tours et se fait menaçant pour Vettel. Quant à Verstappen, il surprend un Bottas bien maladroit au premier virage pour s’emparer de la deuxième position. Charles Leclerc mène le groupe des premiers poursuivants devant Romain Grosjean et Kevin Magnussen. Quant à Marcus Ericcson, il semble souffrir de dégâts sur sa monoplace suite à l’accrochage avec le pilote franco-genevois de Haas. Il doit ainsi abandonner au 21ème tour en perte de contrôle.

Stratégies différentes entre Mercedes, Ferrari et Red Bull
Les deux flèches d’argent, parties en super-tendres comme Red Bull, alors que les Ferrari étaient en tendres, sont les premières à s’arrêter pour chausser de nouvelles gommes dès les 19ème et 20ème tours. Les deux Ferrari restent en piste derrière Verstappen et ne chaussent les medium qu’après 30 tours seulement. Quant au leader néerlandais, il tente l’overcut sur Hamilton en retardant son arrêt jusqu’au 34ème tour, en vain. Ce sera finalement chose faite au 39ème tour lorsqu’il dépasse le nouveau champion du monde avec l’aide de ses nouvelles gommes. 

L’accrochage Verstappen-Ocon
Solidement installé en tête de course, on pense que le pilote Red Bull va remporter sa deuxième course d’affilée après le Mexique. C’était pourtant sans compter sur un rebondissement incroyable. Accroché par Esteban Ocon en pneus frais mais à un tour, le leader de la course se retrouve hors trajectoire et perd de précieuses secondes. Lewis Hamilton en profite pour reprendre la tête à 20 tours de l’arrivée et Verstappen se retrouve à cinq secondes avec un fond plat abîmé. Ocon est puni de 10 secondes de pénalité, mais le Néerlandais est furieux. 

Hamilton s’impose, Verstappen et Ocon accrochage acte II après la course
Héritant presque de cette victoire, le désormais quintuple champion du monde ne se fera pas rattraper par le pilote Red Bull et ramène la victoire et le titre constructeur dans le stand Mercedes. Le futur pilote Sauber Kimi Räikkönen termine encore une fois 3ème sur le podium devant Ricciardo, Bottas et Vettel. Charles Leclerc est 7ème devant Romain Grosjean. Quant à Esteban Ocon, on le retrouve avec Verstappen pour l’acte deux de leur accrochage lors de la pesée. Il se fait bousculer et réprimander par le Néérlandais totalement furieux, ce à quoi il lui répond par un sourire. Les deux hommes seront convoqués par la FIA et devront accomplir deux jours de travail pour la fédération en guise de sanction.

Prochaine et dernière course de la saison à Abu Dhabi le 25 novembre prochain.

Et le regard de Sport-auto.ch :

Comme à chaque Grand-Prix, découvrez le bilan, les critiques, les émotions et les succès de Sport-Auto.ch. 

Heureux : Lewis Hamilton semblait très heureux à la fin de la course. Un peu plus pour le titre constructeur que pour sa victoire du jour mais qu’importe, bel exemple pour une fois.
 

Furieux : Max Verstappen a quitté quelques instants le podium pour se calmer et reprendre ses nerfs avant la photo officielle. 

Publicité : Esteban Ocon, qui n’a pas de volant pour 2019 malgré son talent, reste toutefois dans les bons papiers de Mercedes pour 2020. Sauf que cette fois-ci, il n’a pas vraiment fait une très bonne publicité pour sa personne. Surtout lorsque c’est son avant-dernière course.

Coup monté : Certaines mauvaises langues sur le circuit auraient supposé que Mercedes ait demandé à Ocon d’accrocher Verstappen pour assurer la victoire et le titre constructeur en échange d’un soutien. On a beaucoup de peine à le croire, surtout que Lewis Hamilton n’en avait vraiment pas besoin.

Agonie : Cette fin de saison ressemble à une lente agonie pour Sebastien Vettel, seulement 6ème dimanche. 

Ennemis : Le combat entre les deux équipes motorisées par Ferrari, Haas et Sauber, ressemble de plus en plus à une petite guerre entre ennemis. Les dirigeants de Sauber ont reproché aux pilotes Haas de systématiquement accrocher leurs voitures (aujourd’hui encore, Grosjean contre Ericsson) pour compromettre leurs courses. Bataille de pouvoir pour 2019 en vue.

La vidéo bonus :

Le duel Verstappen – Ocon : bataille, accrochage, bagarre et accusations. Revivez l’accrochage en, et en dehors de la piste. Le tout en moins de deux minutes.

Crédits photos : ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Sauber F1, @FIA Official @Sport-auto.ch

Crédits vidéo : @FIA Official, ©Formula 1

A propos de l'auteur

Articles en relations