F1 – GP des Etats-Unis: Kimi Räikkönen enfin récompensé– Lewis Hamilton pas encore titré

Au terme d’une folle bataille pour la victoire, Kimi Räikkönen remporte le Grand-Prix des Etats-Unis et repousse le titre de Lewis Hamilton d’une semaine au moins. Le Finlandais s’impose devant Max Verstappen et le quadruple champion du monde Britannique. Abandon pour Romain Grosjean et Charles Leclerc, 10ème place et un point pour Marcus Ericsson sur Sauber Alfa Romeo.

Il n’avait plus gagné depuis 2012 et 113 courses. Mais cette fois-ci, Kimi Räikkönen les a tous battus et a résisté jusqu’au bout. Privé de victoire à Monza par Lewis Hamilton, le Finlandais lui a rendu la pareille en prenant le meilleur sur l’Anglais dès le départ. Il dépasse l’auteur de la pole-position et creuse l’écart devant les deux Mercedes pendant que Vettel et Ricciardo s’accrochent au premier tour. Les deux pilotes peuvent repartir, Vettel beaucoup plus loin dans le peloton. Autres victimes du premier tour, Romain Grosjean et Charles Leclerc ne se laissent pas assez de place et voient leurs espoirs de points s’arrêter là. Les deux hommes seront forcés d’abandonner plus tard en raison des dégâts sur leurs voitures.

Le coup tenté par Mercedes
Alors que l’homme de tête a quelque peu creusé l’écart sur Hamilton et Bottas, Daniel Ricciardo alors 4ème voit son moteur Renault lâcher au neuvième tour et doit abandonner au bord de la piste. La virtual safety car est déployée et le leader du championnat en profite alors pour tenter un coup en changeant ses gommes et repartir à la chasse de Räikkönen. Hamilton se retrouve ainsi le plus rapide en piste et remonte un à un ses adversaires jusqu’au Finlandais qu’il ne parvient toutefois pas à dépasser. Le pilote Ferrari s’arrête alors pour changer ses gommes comme la plupart des hommes de tête entre le 22ème et 28ème tour.

Hamilton obligé de repasser par les stands
Au fur et à mesure des tours, les pneus de Lewis Hamilton se dégradent trop rapidement pour envisager de rester en tête sans repasser par les stands. Il rentre donc chausser de nouveaux pneus, repasse Bottas et fond sur Räikkönen et Verstappen les deux leaders de la course. Sebastien Vettel est lui remonté en 5ème position et il faut donc au moins la deuxième au Britannique afin de s’adjuger le titre à la fin de la course. Les spectateurs ont alors droit à du très beau spectacle pour les dix derniers tours.

Une bataille à trois pour la victoire
Le suspens est à son comble pour savoir lequel des trois hommes de tête craquera le premier et si Räikkönen pourra enfin cueillir une victoire qu’il recherche depuis plus de cinq ans. Le trio se tient en moins de deux secondes et c’est Lewis Hamilton qui passe finalement à l’attaque à trois tours du but. Il semble d’abord passer Verstappen mais il laisse ensuite trop de place au Néerlandais dans les courbes suivantes. Le Britannique se retrouve ainsi dans la partie sale de la piste et doit relaisser passer le pilote Red Bull. Pendant ce temps, Kimi Räikkönen a pris un peu d’avance et savoure enfin une victoire tant attendue et méritée. Un beau cadeau pour sa dernière année de contrat avec Ferrari

Marcus Ericsson récupère un point pour Sauber, Romain Grosjean puni
A l’image d’autres courses cette année, il a fallu attendre plusieurs heures pour connaître le résultat final. Ainsi, Kevin Magnussen et Esteban Ocon ont été disqualifiés pour voitures non réglementaires. Ces deux déclassifications offrent le point de la 10ème place à Marcus Erisson initialement 12ème. Au vu des événements, c’est mieux que rien pour Alfa Romeo Sauber qui avait perdu Charles Leclerc dès le premier tour et son accrochage avec Romain Grosjean. Le Franco-genevois, jugé coupable, a d’ailleurs été puni de 3 places de pénalités pour le GP du Mexique: “J’ai vraiment essayé de tourner au maximum pour éviter Charles mais je n’y suis malheureusement pas parvenu. Gêné par l’air sale et la bagarre, j’ai tapé la voiture sa voiture et je suis très déçu pour lui et pour mon équipe qui disputait sa course à domicile.

Prochaine course le semaine prochaine au Mexique. Lewis Hamilton devrait alors probablement remporter le titre de champion du monde pour la 5ème fois.

Et le regard de Sport-auto.ch :

Comme à chaque Grand-Prix, découvrez le bilan, les critiques, les émotions et les succès de Sport-auto.ch

Attente: Après plus de cinq ans et près de 113 Grand-Prix à courir après la victoire, Kimi Räikkönen a enfin retrouvé les joies de la victoire. Fait incroyable aussi, c’est sa première victoire depuis son retour chez Ferrari.

Pari: Lewis Hamilton a tout tenté pour gagner cette course, notamment en optant pour une stratégie décalée. Cela n’a cette fois pas fonctionné.

Puni: Romain Grosjean est coupable et puni pour sa fougue du premier tour. Encore une fois a-t-on envie de dire.

Ratée: Course à domicile ratée pour Haas F1. Après l’abandon de Grosjean, Magnussen est déclassé et Renault creuse le trou au général. Pas le genre de coure à la maison qu’on prévoit…

Amateur: Une des dernières sorties de Fernando Alonso sur Lance Stroll suite à l’accrochage avec le pilote Williams. Sauf que Lance sera lui encore là l’an prochain.

La vidéo bonus :

Kimi Räikkönen de retour sur la première marche du podium. Revivez le dernier virage et le podium du Finlandais avec l’émotion du commentateur anglais officiel.

Crédits photos: ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Sauber F1, @FIA Official @Sport-auto.ch

Crédits vidéo: @FIA Official, ©Formula 1

A propos de l'auteur

Articles en relations