TCR Europe Series – Mikel Azcona champion, finale catastrophique pour les suisses

L’adage qui dit “Nul n’est prophète en son pays” ne s’applique pas au TCR Europe Series puisque, à l’issue de la finale disputée sur le tracé de Barcelone, c’est l’espagnol Mikel Azcona qui remporte la couronne 2018 du TCR Europe après avoir assuré quelques points en ses terres. En revanche, ce dernier week-end de la saison a tourné à la catastrophe pour les deux pilotes suisses au départ.

La pénultième course de la saison allait voir la domination d’Attila Tassi. Parti depuis la pole position, le pilote hongrois allait mener l’intégralité de la course et l’emporter au final avec plus de 3 secondes d’avance. Deuxième sur la ligne d’arrivée, Dusan Borkovic conservait ainsi ses chances au championnat, avant la dernière course, puisque le pilote serbe devait, impérativement terminé devant Mikel Azcona, et ce dernier ne terminait qu’à la cinquième place puisque le pilote espagnol assurait les points en fin de course et laissait passer Norbert Michelisz, qui grimpait sur la troisième marche du podium, et Ashley Sutton.

Course 1

C’est donc lors de la dernière course de la saison que le titre allait se jouer, mais avec un net avantage pour Mikel Azcona avant le départ, puisqu’une huitième place assurait le titre au pilote ibérique. De plus, dès le premier tour de course, Attila Tassi et Dusan Borkovic étaient contraints à l’abandon en raison d’accrochages et il ne restait donc plus que Jean-Karl Vernay qui pouvait empêcher Mikel Azcona de remporter le championnat. Mais le jeune espagnol de 22 ans ne se jetait pas dans la lutte, et assurait une huitième place au général, largement suffisante d’autant que son seul adversaire restant ne terminait que septième. Et, Mikel Azcona remportait donc le championnat à l’issue de cette dernière course.

Cette dernière course fut, comme la veille, dominé par une Honda Civic de KCMG, puisque Mike Halder, qui avait été engagé par l’équipe pour l’aider dans le championnat team, remportait la course dominicale après avoir mené l’intégralité de la course, mais en étant, toujours menacé par Daniel Nagy et même Ashley Sutton et Norbert Michelisz qui restaient en embuscade.

Course 2

Qualifié à une lointaine treizième ligne, Stefano Comini était contraint à l’abandon dès le cinquième tour le samedi en raison de la casse de son splitter. Le dimanche, le pilote tessinois effectuait une belle remontée jusqu’au onzième rang, mais échouait donc à la porte des points.

Après la première course qu’il terminait au septième rang, Kris Richard s’emportait sur les réseaux sociaux suite à une décision sportive (franchissement des lignes de courses) qui lui faisait perdre des places sur la grille de la course du dimanche. Et, la publication facebook, supprimé depuis, fut de lourde conséquence pour le pilote suisse puisqu’il était exclu du meeting, ne pouvant ainsi disputer la course du dimanche, et disqualifié de la course du samedi.

Au championnat, Mikel Azcona remporte donc le titre avec un total de 181 points devant Jean-Karl Vernay (159 points) qui a pris le meilleur sur Dusan Borkovic (154) lors de la dernière course.

Mikel Azcona : « C’est génial, je suis vraiment heureux de remporter ce titre ! Je n’arrive pas à imaginer que je viens de gagner un grand championnat continental tel que le TCR Europe Series, face à de tel grands noms des courses de tourisme. Et, être couronné ici, en Espagne, devant mes compatriotes, c’est un rêve devenu réalité. Je tiens vraiment à remercier tous les membres de l’équipe et Cupra d’avoir rendu cela possible. »

Kris Richards termine au septième rang du championnat avec 84 points alors que Stefano Comini termine douzième avec 41 points.

Classement du championnat

Credit photo et citation : TCR

A propos de l'auteur

Articles en relations