Blancpain GT Asia – Hécatombe pour Patric Niederhauser lors de la finale de Ningbo

Le dernier rendez-vous de la saison du Blancpain GT Asia se tenait le week-end dernier à Ningbo en Chine. Et, pour cet ultime meeting de la saison, Patric niederhauser arrivait sur place avec de sérieuses chances de remporter le championnat et une grande motivation.

Malheureusement pour le pilote Bernois, et alors que son coéquipier avait placé la Mercedes #999 en pole position de la course du samedi, la pénultième épreuve de la saison se terminait au premier virage lorsque Nico Bastian se faisait harponner par un autre concurrent.

Les dommages sur la Mercedes AMG GT3 imposaient aux mécaniciens de GruppeM Racing des réparations qui se terminèrent tard dans la nuit avant la dernière course. Après la déception de la veille, Patric Niederhauser se qualifiait en deuxième ligne et conservait encore des chances pour le championnat malgré les points perdus la veille, puisqu’une victoire ainsi qu’une contre-performance de ses adversaires lui permettrait de soulever le trophée.

Malheureusement, la course dominicale n’allait pas mieux se dérouler puisque, après 12 tours de course, le pilote bernois était contraint de s’arrêter en bord de piste en raison d’une casse de la suspension, conséquence de l’accrochage de la veille. Et, avec une deuxième course consécutive sans point, Patric Niederhauser perdait une place au championnat, mais conclu, néanmoins, sa saison à la troisième place des Blancpain GT Asia.

Avec la pole position pour la première course, le week-end avait bien débuté, mais, ensuite, votre coéquipier n’a pas été plus loin que le premier virage. Que s’est-il passé ?

Patric Niederhauser : « Ce qui s’est passé au premier virage fut le tournant du championnat. Nico n’a pas pris un départ parfait, mais il abordait le premier virage à la deuxième place ce qui n’était pas catastrophique. Cependant, un autre pilote a manqué son point de freinage et a torpillé Nico et c’était la fin de notre course. Et la voiture était endommagée et les mécaniciens ont travaillé tard dans la nuit pour la réparer. »

Et, lors de la deuxième course, vous n’avez pas été plus chanceux…

Patric Niederhauser : « Je m’étais qualifié au quatrième rang ce qui était convenable. Nous avions nos chances de remporter la course et encore notre mot à dire pour le titre même s’il fallait un coup de pouce du destin. Mais ce ne fut pas le cas. Durant la course, la suspension arrière gauche a cassé et nous sommes presque certains que c’est une conséquence de l’accrochage de la veille. Nous avons été malchanceux, c’est dommage, car nous voulions conclure la saison par une victoire. »

Comment vous faites-vous à l’idée d’être passé à côté du titre ?

Patric Niederhauser : « Je suis sûr que ça passera, mais, pour le moment, je suis déçu. C’était pire le samedi soir, car, après l’abandon je savais que nous avions besoin d’une aide miraculeuse le dimanche. Si tout s’était bien passé, je pense que nous pouvions l’emporter, mais c’est de la course automobile et vous ne maîtrisez pas tout. Nous sommes arrivés ici ultra motivé et conscient que nous avions notre destin entre les mains, notre début de week-end fut réussi avec la pole position mais ensuite ce ne fut pas le cas. »

Que retiendrez-vous de positif sur ce week-end de Ningbo ?

Patric Niederhauser : « Nous étions toujours dans le bon rythme, y compris dans les essais libres, bien que cela ne ressorte pas dans les résultats finaux. Aux essais libres, nous avons préservé nos pneumatiques en utilisant de vieux pneus. Et, en qualification nous étions dans le rythme en pneus neufs. Nico a réalisé la pole position de sa séance, et lors de la deuxième, face à tous les pilotes professionnels, j’ai réalisé le quatrième temps. Je dirais que ce sont nos meilleures performances en qualification de l’année. La voiture était excellente et notre rythme était très rapide, donc nous avions un potentiel très fort pour être devant. »

Citations et credit photo : Patric Niederhauser

A propos de l'auteur

Articles en relations