FIA WEC – Un podium et un abandon pour Rebellion Racing aux 6 Heures de Fuji

Le quatrième meeting de la Super Saison FIA WEC a débuté vendredi 12 octobre avec les deux premiers essais libres. Les deux sessions ont été perturbées par des red flags en raison de souci de piste. La préparation des autos a donc été compliquée. À la suite du troisième et dernier essai libre arrivé sans encombre, un problème technique a été décelé sur la R-13 N.3 et a nécessité l’intervention de tout le Team pour change le bloc moteur et la boîte de vitesse en un temps record. Les équipes ont travaillé pendant près de trois heures pour remettre l’auto en piste pour les qualifications et lui permettre de décrocher le quatrième chrono du général.

Il est 11h à Fuji lorsque la course commence sous la pluie habituelle dans ce lieu si particulier. Des dizaines de milliers de fans sont venus braver les éléments pour encourager leurs champions. Gustavo Menezes et André Lotterer sont les premiers à s’élancer au Fuji Speedway. Dès les premiers virages, les voitures soeurs sont à la lutte pour garder leurs distances avec la Toyota Hybride N.8 leader. Après quelques minutes seulement, la seconde Hybride japonaise partie en queue de piste repasse P2. La bataille livrée en catégorie LMP1 se montre d’une haute intensité. Jenson Button et Stephane Sarrazin à bord des prototypes russes du SMP Racing N.11 et N.17 font tout pour déloger les R-13 des premières places non-Hybrides. Les autos russes et suisses se livrent une lutte permanente pour accrocher les tant espérées places sur le podium du classement général. La course est très serrée. Après 45 min de course, sept LMP1 sont dans le même tour. L’arrivée de la Safety Car en raison d’un accident de GT vient resserrer encore les écarts entre les leaders. À 50 min de course, Gustavo Menezes sort de piste et perd le contrôle de la R-13 N. 3. Elle ne reviendra pas en piste. Le pilote ressort indemne de ce choc. L’auto N.1 poursuit sa course, P3 après 1h10 de course. À deux heures de course, Bruno Senna entre en piste toujours troisième. Le pilote brésilien cédera sa place 1h30 plus tard à Neel Jani. Tous trois auteurs d’une course de très haut niveau, la troisième place sera confortée jusqu’au drapeau à damier.

Un nouveau podium pour le Team Rebellion Racing qui a une nouvelle fois démontré son niveau et sa régularité face aux autres Teams privés.
Prochain rendez-vous le 18 novembre prochain pour les 6 Heures de Shanghai !

Calim Bouhadra, vice-Président Rebellion : « Nous sommes très heureux de cet excellent résultat malgré la sortie plus qu’hasardeuse de la Rebellion N.3. Les différences de performances entre nous et Toyota sont encore là mais on va dans le bon sens avec les changements apportés par l’ACO et la FIA! Je tiens à les remercie de leur écoute et tout le Team Rebellion Racing espère revenir encore plus fort à Shanghaï ! »

Bart Hayden, Team manager : « Nous sommes heureux d’avoir eu une course sans problème pour la voiture N.1 et de monter sur la troisième marche du podium. Par contre, perdre la voiture N.3 de bonne heure est décevant, mais dans l’ensemble, nous pouvons tirer beaucoup de points positifs du week-end. Les performances des voitures ont été meilleures qu’à Silverstone, ce qui nous aidera à progresser encore lors de la prochaine course à Shanghai. »

Thomas Laurent, pilote N.3 : « Début de week-end difficile, à chaque session de roulage c’était un pas en avant donc un point positif pour préparer l’auto ! Les mécanos ont fait encore une fois un super job pour remonter le moteur après l’essai libre 3 et nous permettre de faire une bonne qualification. Pour la course, je suis évidemment un peu frustré mais ça reste les risques du métiers. »

Neel Jani, pilote N.1 : « Enfin une course qui a fonctionné pour nous jusqu’au bout et aucune surprise dans la dernière heure ou après la course. Nous en sommes satisfaits mais nous savons que nous devons continuer à travailler dur car les voitures SMP Racing nous mettent au défi pour en Team privées. »

Résultats et chronos

Essai Libre 1
N.1 – P3 (1:27.151)
N.3 – P4 (1:27.554)

Essai Libre 2
N.1 – P5 (1:25.931)
N.3 – P3 (1:25.697)

Essai Libre 3
N.1 – P4 (1:26.073)
N.3 – P5 (1:26.102)

Qualifications
N.1 – P3 (1:24.359)
N.3 – P4 (1:24.533)

Course
N.1 – P3 (1:27.092)
N.3 – ABANDON

Classement 6 Heures de Fuji 2018

  1. Toyota Gazoo Racing N.7 (1:25.603) – M. Conway, K. Kobayashi, J Lopez
  2. Toyota Gazoo Racing N.7 (1:26.043) – S. Buemi, K. Nakajima, F. Alonso
  3. REBELLION Racing N.1 (1:27.092) – A. Lotterer, N. Jani, B. Senna 
  4. SMP Racing N.11 (1:26.568) – M. Aleshin, V. Petrov, J. Button
  5. Bykolles Racing Team (1:29.966) – O. Webb, T. Dillmann, T. Rossiter

Cliquez ICI pour découvrir tous le classement général des 6 Heures de Fuji 2018.

Classement catégorie LMP1

  1. Toyota Gazoo Racing – 92 pts
  2. REBELLION Racing – 78 pts
  3. SMP Racing – 37 pts 
  4. Bykolles Racing Team – 22 pts
  5. CEFC TRSM Racing – 1 pt
  6. Dragonspeed – 0,5 pt

Cliquez ICI pour découvrir tous les classements FIA WEC 2018.

Communiqué Rebellion Racing

A propos de l'auteur

Articles en relations