Petit Le Mans – Patrick Pilet l’emporte en GTLM devant Marcel Fässler

Pour les 20 ans de l’épreuve, les deux Porsche 911 officielles reprenait la déco des Porsche GT1 de 1998 au Mans. Et, comme au Mans, les décorations historiques ont porté leurs fruits puisque le franco-suisse Patrick Pilet, associé à Nick Tandy et Frédéric Makowiecki a remporté la catégorie GTLM devant la Corvette de Marcel Fässler.

Mais dans une catégorie où tous les constructeurs engagés ont mené chacun à leur tour, la victoire fut loin d’être aisée et c’est au prix d’un sans-faute, que le trio déjà vainqueur aux 12h de Sebring et aux 24h du Nürburgring prenait la tête alors qu’il restait 3 heures e course, et la Porsche n°911 franchissait la ligne d’arrivée avec un peu plus d’une dizaine de seconde sur la Corvette n°4 où l’on retrouvait Marcel Fässler.

Patrick Pilet : « C’est pour de tel moments que nous travaillons ensemble tout au long de l’année. Dans de telles épreuves, vous en recevez les récompenses. Nous étions toujours convaincus que nous pouvions nous imposer et quand Nick est monté dans la voiture pour les derniers relais, je lui ai dit, “Fais-le comme au Nürburgring, Vas-y à fond, donne tout ce que tu as” et c’est exactement ce qu’il a fait. Je suis incroyablement fier de toute l’équipe. Gagner autant de victoires lors de courses majeures en une saison est un rêve. »

Deuxième de la catégorie (et également huitième le pilote Schwytzois étant aligné sur les deux autos) Marcel Fässler se satisfait pleinement de ce podium d’autant que les points pris aux adversaires permet à ses coéquipiers de la Corvette n°3 de remporter le championnat.

Marcel Fässler : « Mon dernier podium ici était en 2016, aussi je suis très heureux et fier de l’équipe. Mon premier relais dans la n°3 fut un peu difficile, à l’inverse de mon premier stint dans la n°4 qui fut parfait. Je félicite mes coéquipiers de la 3 pour le titre. Ce fut un travail formidable et je remercie la confiance que m’accordait Corvette Racing en me faisant rouler dans les deux voitures. Nous avons obtenu ce podium grâce à un pit-stop impressionnant ce qui nous a permis de devancer nos adversaires. Ce fut une belle course de fin de saison pour moi et une très bonne journée. »

Parmi les autres pilotes suisses, il faut noter la neuvième place au général de Simon Trummer sur l’Oreca du JDC Miller Motorsport malgré un abandon dans les dernières minutes de course. En revanche, Philipp Frommenwiler connaissait moins de réussite après un abandon en raison de problèmes mécaniques, alors que la Lexus qu’il partageait avec Dominik Baumann et Kyle Marcelli pouvait espérer terminer sur le podium en GTD.

Au général, c’est la Cadillac n°10 pilotée par Jordan Taylor, Renger Van Der Zande et Ryan Hunter-Reay qui s’imposait précédant les deux Mazda du Team Joest. Dans la classe GTD, la victoire revenait à la Ferrari n°63 de la Scuderia Corsa.

Classement

Credit photo : Porsche, citations : Porsche, Corvette Racing

A propos de l'auteur

Articles en relations