fbpx

VdeV – “And the winners are…”

S’il reste un meeting V de V Endurance Series à disputer, à Estoril début novembre, où se joueront les titres d’Endurance GT / Tourisme / LMP3 / PFV et Monoplace, cette escale sur le circuit du Mans, organisée du 5 au 7 octobre, a consacré les premiers champions de la saison 2018 en Challenge Endurance VHC et Funyo.

Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP / PFV V de V

Après avoir essuyé un abandon à Navarra, la Ligier JSP3 n°22 Inter Europol Competition de Jakub Smiechowski et Pontus Fredriksson se devait de réagir en terre sarthoise. La mission semblait accomplie pour le prototype jaune et vert qui s’impose de manière assez limpide au prix d’une stratégie consistant à effectuer au plus tôt ses passages obligatoires par les stands. Mais pour avoir provoqué une collision, l’équipage reçoit après course une pénalité de 40 secondes et rétrograde en deuxième position, revenant ainsi à 1,5 point au championnat de la Ligier n°26 Wimmer Werk Motorsport de Wimmer / Kaiser / Bachler, 4e sous le drapeau à damier.

Durant la dernière heure, Inter Europol Competition avait même pu rêver du doublé, la Ligier n°33 de Scheuschner / Müller Crepon pointant en deuxième position. Mais c’était sans compter sur le retour fracassant de la Norma M30 n°72 TFT de A. Robin / M. Robin / Paillot, revenue dans les échappements de la n°33 dans la dernière demi-heure, après une intervention du Safety Car. Le mano à mano est somptueux, mais à dix minutes du terme, une crevaison sonne le glas des espoirs de la Ligier qui se classe finalement 5e en profitant du retrait de dernière minute de la Norma n°20 DB Autosport de L. Robert / A. Robert / Brenier. Un coup dur pour l’équipe bourguignonne, qui avait monopolisé la première ligne de la grille et qui avait déjà perdu la Norma n°21 des polemen Bassora / Bèche / Perissel.

Pour la n°72, la récompense est double. Car après la pénalité reçue par la n°22, Arnold – dont c’est aujourd’hui l’anniversaire – et Maxime Robin, accompagnés de Philippe Paillot, sont déclarés vainqueur. Le trio de l’écurie TFT ne pouvait rêver meilleur endroit pour célébrer ce succès, obtenu après celui de Dijon, début juillet, puisque l’on était ce week-end sur les terres de So24 qui assiste Maxime Robin dans son évolution de carrière !

L’écurie Team Virage, qui s’était illustrée lors des précédents meetings, mais qui n’avait pu concrétiser, est cette fois récompensée de ses performances par un podium de la Ligier n°95 de Henqvist / Rattenbury. Un bonheur partagé avec la n°94 de Caouette / Valenza / Silva, 6e au général, qui empoche le classement Prestige devant la Ligier n°40 Graff de Chartier / Fontaine / Decultot et la Ligier n°84 SRT41 des membres de la Filière Frédéric Sausset « Un Volant pour tous », Ben Moussa / Aoki / Bailly.

Au bout du suspense en PFV après l’abandon de la Foenix n°87 Solution F de Faure / Cochet, l’équipe aixoise s’impose tout de même avec la Foenix n°11 de Van de Vyver / Pourquié et fait plier les deux Renault R.S. 01 DEMJ, la n°16 de Sarrailh / Mugelli – aux avant-postes en début de course – et la n°23 de Crapiz / Savariau. En GT, enfin, victoire de la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom du trio Pagny / Perrier / Bouvet.

Challenge Endurance VHC – Course 1

Comme samedi en qualifications, cette première manche dominicale débute sur une piste détrempée, la pluie s’intensifiant après le passage des Funyo. En dépit des conditions, les concurrents mènent un parcours studieux et une intervention de la voiture de sécurité à dix minutes de l’arrivée rend la fin de course palpitante entre les Porsche 911 RSR d’Emmanuel Brigand (Crubilé Sport) et Sébastien Morales (Somotec). La pression de ce dernier sera cependant insuffisante, et la victoire revient à Brigand, le leader du challenge. Les deux hommes sont accompagnés sur le podium par les féminines Séverine Moreau et Carol Quiniou, brillantes tout au long de l’heure de course au volant de leur Porsche 911 2.0 litres. La catégorie prototype est quant à elle remportée par la Grac MT 14 B Blue Box Engineering de Bernard Zimmer et Axel De Ferran, tandis qu’en Ferdinand Cup, Cédric Torres (Porsche 964 RS Swap Wheels) s’impose dès sa première participation devant Pierrick Bunouf (Porsche 993 Under Dog Racing), dont c’est également le baptême, et le duo Ambroise Dupont / Guillaume Noiret (Porsche 911 RSR Bakerstreet Racing).

Challenge Endurance VHC – Course 2

Emmanuel Brigand – sacré champion 2018 – stoppé très vite dans son élan par un souci technique, le duel prend fin face à Sébastien Morales qui gère son leadership et remporte son premier succès en VHC au volant de la Porsche 911 RSR si souvent menée à la victoire par Bernard Moreau. Il est accompagné sur le podium par la TVR Griffith 200 de Patrick Brossard, associé à un copilote de choix en la personne d’Henri Leconte. Après avoir brillé lors de sa première aventure en V de V au début des années 2000, l’ancien tennisman n’a pas tardé à se refaire remarquer derrière un volant ! Comme lors de l’épreuve matinale, le tiercé de tête est complété par Séverine Moreau et Carol Quiniou qui y prennent goût. En Ferdinand Cup, enfin, Pierrick Bunouf prend sa revanche sur Cédric Torres, tandis que Ambroise Dupont et Guillaume Noiret se classent 3e, le titre revenant à la Porsche 944 Turbo de Stéphane Enout et Thierry Hamon.

Challenge Funyo V de V – Course 1

Nicolas Cannard n’a ce week-end aucun calcul à effectuer. S’il veut être sacré champion, il doit impérativement gagner. Le pilote HMC Racing s’y emploie ainsi en première manche. Positionné en deuxième ligne, il surgit au départ et, à l’issue du premier tour, pointe en seconde position. Niché dans l’aileron de son rival et poleman Aurélien Robineau, il finit par prendre le meilleur sur le pensionnaire du team AGR Bleu Mercure dans le quatrième tour et conserve ensuite son leadership jusqu’à la présentation du drapeau à damier. Robineau sauve tout de même de gros points en se hissant sur la deuxième marche du podium devant Frédéric Gauchère (Wintec), revenu du diable vauvert après s’être élancé en 15e position. Jonathan Dessens termine quant à lui aux portes du Top-3 devant Eric Tessier, son équipier chez AGR Bleu Mercure, qui perdit plusieurs places au départ. En F5, on notera la victoire de Tanguy Ide (Fun’Driver), venu à bout de Gildas Quinquet (Wintec) et Yann Burguet (Sprint Motorsport), l’auteur de la pole.

Challenge Funyo V de V – Course 2

Invitée surprise des cinq dernières minutes, la pluie aurait pu chambouler toute la hiérarchie, un grand nombre de protos partant à la faute sur une piste devenue grasse et dangereuse qui nécessite une interruption avant terme. Nicolas Cannard, placé en pole, mène finalement de bout en bout, et devance Frédéric Fauchère, décidément très en verve, qui avait pris le meilleur au départ sur Aurélien Robineau. Ce dernier glisse en quatrième position sous le drapeau à damier, derrière Jonathan Dessens qui cède dans la dernière boucle face à Fauchère. Edouard Héry (Wintec), 6e sur la grille, complète le Top-5, devant Claude Chaumot (HMC Racing) et un trio AGR Bleu Mercure composé de Patrick Seille, Etienne Champetier-de Ribes et Olivier Hochet. En F5, enfin, Yann Burguet prend sa revanche et précède Tanguy Ide, le premier vainqueur du jour.

Challenge Funyo V de V – Course 3

La piste est encore grasse humide pour cette première course de la journée et anime le début de course. Poleman, le prétendant au titre Nicolas Cannard (HMC Racing) perd gros au championnat en étant éliminé dès le départ. Placé à ses côtés sur la grille, Frédéric Fauchère (Wintec) rétrograde en 4e position, laissant le leadership à Aurélien Robineau (AGR Bleu Mercure) qui le cède à Jonathan Dessens dans la troisième boucle. Ce dernier file dès lors vers la victoire, devant Fauchère qui prend le dessus sur Robineau au quatrième tour. Au huitième, Edouard Héry (Wintec) occupe provisoirement une place sur le podium, mais il ne peut contenir les duettistes d’AGR Bleu Mercure Cédric Gardin et Aurélien Robineau. Eric Tessier (AGR Bleu Mercure) se classe 6e et devance dans l’ordre Claude Chaumot (HMC Racing), Yves Orhant (Y.O. Concept), Franck Lefebvre et Xavier Cousin (HMC Racing). En F5, nouvelle victoire de Yann Burguet (Sprint Motorsport) devant Tanguy Ide (Fun’Driver) et Gildas Quinquet (Wintec).

Challenge Funyo V de V – Course 4

En nouveau champion qu’il devient en ce dimanche 7 octobre, Aurélien Robineau clôture le palmarès 2018 d’un Challenge Funyo plus relevé que jamais. Troisième sur la grille de départ, le pensionnaire du team AGR Bleu Mercure s’empare du commandement au 2e tour et ne le cède à Jonathan Dessens que dans le 8e, avant de s’envoler vers son septième succès de la saison devant son équipier, et Nicolas Cannard qui, bien qu’ayant tout tenté au Mans, termine au rang de vice-champion. Frédéric Fauchère, qui s’élançait en pole position, échoue au pied du podium, devant Patrick Seille, Cédric Gardin, Edouard Héry et Eric Tessier qui regrettera son abandon de Navarra mais qui se hisse dans le trio de tête final du challenge. En F5, enfin, Gildas Quinquet, après avoir enchaîné les podiums, ouvre son palmarès devant Damien Gardans (Gardans) et Christophe Isaac (Blooracing). Au classement final, la couronne est coiffée par Yann Burguet.

Challenge Monoplace V de V – Course 1

Dans la lutte qui oppose Nicolas Varrone (TS Corse) à Grégory Segers (Lamo Racing Car) dans la course au titre, l’Argentin prend un avantage psychologique en signant la pole position. Menacé par le Français qui prend le meilleur envol, il profite d’un restart au 7e tour pour se porter en tête et creuser légèrement l’écart au sommet de la hiérarchie du challenge. Comme à Navarra, la troisième marche du podium revient à Nicolas Melin (Formula Motorsport) qui prend la mesure du Suédois Edward Jonasson (Inter Europol Competition) dans le premier tour. Il remporte par la même occasion le classement Gentleman dans lequel il précède ses équipiers « Lebreton » et Michel Piroird. Signalons enfin le violent accrochage au départ impliquant Brice Morabito (TS Corse) et Romain Geoffroy (Lamo Racing Car), lequel a été transporté à l’hôpital et à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

Communiqué VdeV ; credit photo : Luc Joly

A propos de l'auteur

Articles en relations