fbpx

WRC – Sébastien Ogier s’impose au Pays de Galles et se replace au championnat

Après le rallye de Turquie, les chances du quintuple champion du Monde semblaient minces pour conserver son titre, mais la victoire en Pays de Galles et les gros points manqués de ses deux adversaires ont permis au pilote Ford de revenir à quelques longueurs au championnat alors que deux épreuves restent à disputer.

Après la super spéciale le vendredi soir remportée par Esapekka Lappi, c’est Ott Tanak qui prenait les commandes de l’épreuve dès la première vraie épreuve. Et le pilote Toyota allait se montrer dominateur en cette première journée, d’autant que Sébastien Ogier allait être victime d’un problème mécanique le matin, le privant des première et deuxième vitesses, et qu’Elfyn Evans était contraint de se retirer suite à un problème mécanique alors que les deux pilotes Ford se montraient les plus aptes à suivre le rythme de l’Estonien.

Après un début de rallye frustrant pour le leader du championnat Thierry Neuville, notamment en raison d’un set-up non satisfaisant, le pilote belge allait réussir un bel après-midi et remonter ainsi à la deuxième place, mais à près de 30 secondes du leader, alors que Sébastien Ogier, huitième lors de l’assistance de mi-journée, remontait au cinquième rang derrière les deux Toyota de Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi.

Mais le samedi matin, Thierry Neuville partait à la faute et chutait au huitième rang alors que, dans le même temps, Sébastien Ogier continuait sa remontée et prenait la deuxième place après la faute du pilote Hyundai. En revanche, rien à signaler jusqu’à la mi-journée pour Ott Tanak, qui continuait d’accentuer son avance. Mais dans la première spéciale de l’après-midi, il était contraint à l’abandon en raison d’une casse du radiateur, et le quintuple Champion du Monde se retrouvait alors en tête, mais avec la menace des deux autres Toyota, puisqu’il ne devançait les deux Finlandais du constructeur japonais que de 4 (Latvala) et 11 secondes (Lappi) alors que Craig Breen restait en embuscade à 13 secondes du leader le samedi soir.

Ainsi, la dernière journée allait être décisive pour la victoire, et dans la première spéciale, les deux Toyota Yaris précédaient la Ford, avant que Jari-Matti Latvala ne réalise le scratch dans la Powerstage (qui n’était pas, exceptionnellement, la dernière spéciale du rallye), et prenne ainsi les commandes de l’épreuve. Mais, alors qu’il ne restait que trois spéciales, Sébastien Ogier réalisait les trois meilleurs temps des derniers chronos et remportait la victoire, sa cinquième au Pays de Galles.

Sébastien Ogier : « Ce fut un excellent week-end pour nous et des émotions très fortes. Je suis vraiment très fier d’avoir remporté ce rallye pour la cinquième fois, notamment parce que nous savons à quel point il est difficile de ne pas faire de fautes dans ces conditions. Vendredi, nous avons connu un début difficile et nous pensions que c’était terminé pour nous, mais nous nous sommes battus comme nous le pouvions. Nous savions que le podium était possible, et lorsque Ott a abandonné, c’est devenu une lutte pour la victoire. Jari-Matti fut très rapide et était déterminé à gagner ce qui nous a obligé à réagir. Heureusement, j’ai terminé le rallye avec 3 épreuves spéciales parfaite, et, en particulier, la n°22 qui était proche de la perfection et je suis heureux d’avoir fait la différence. C’est un grand pas pour le championnat et nous repositionne dans le combat. Les deux derniers rallyes seront passionnants et l’intensité sera à son maximum. J’ai hâte d’être en Espagne où, je pense, que nous serons performants, puis en Australie où se situera le dénouement. Je suis persuadé que les fans vont adorer ce match serré et je suis excité par la fin de saison. »

Vainqueur de la Powerstage, Jari-Matti Latvala termine sur la deuxième marche du podium devant son coéquipier Esapekka Lappi. Au pied du podium, Craig Breen a vu revenir Thierry Neuville en fin de rallye, le pilote belge terminant cinquième après avoir passé Andreas Mikkelsen, Hayden Paddon et Mads Ostberg dans l’avant-dernier chrono, ce dernier ayant réalisé un beau rallye avant un tête à queue qui allait permettre aux pilotes Hyundai de le passer, et le pilote norvégien concluait le rallye au huitième rang quelques secondes derrière Andreas Mikkelsen et Hayden Paddon, alors que Källe Rovanperra remportait le WRC2, après avoir dominé la catégorie, et terminait au neuvième rang devant son coéquipier Pontus Tidemand qui complétait le top 10.

CLASSEMENT FINAL

  1. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 
  2. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +10’’6
  3. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) +35’’1
  4. Breen / Martin (Citroën C3 WRC) +1’10’’4
  5. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +1’14’’4
  6. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +1’15’’9
  7. Paddon / Marshall (Hyundai i20 WRC) +1’18’’4
  8. Ostberg / Eriksen (Citroën C3 WRC) +1’21’’6
  9. Rovanperra / Halltunen (Skoda Fabia R5) +9’14’’7
  10. Tidemand / Andersson (Skoda Fabia R5)+10’48’’9

POWERSTAGE

  1. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC)
  2. Tänak / Jäerveoja (Toyota Yaris WRC)
  3. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 
  4. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC)
  5. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC)

Au championnat, Sébastien Ogier est revenu à sept longueurs de Thierry Neuville, alors qu’Ott Tänak paye cher son abandon puisque l’Estonien compte 31 points de retard alors que 60 sont encore à distribuer. Prochain rendez-vous en Espagne du 25 au 28 octobre.

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

  1. Thierry Neuville – 189 points
  2. Sébastien Ogier – 182 points
  3. Ott Tänak – 168 points
  4. Esapekka Lappi – 104 points
  5. Jari-Matti Latvala – 98 points
  6. Andreas Mikkelsen – 83 points
  7. Dani Sordo – 60 points
  8. Craig Breen – 59 points
  9. Hayden Paddon – 55 points
  10. Temu Suninen – 54 points
  11. Elfyn Evans – 53 points
  12. Mads Ostberg – 52 points

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

  1. Toyota Gazoo Racing – 317 points
  2. Hyundai WRT – 297 points
  3. M-Sport Ford WRT – 273 points
  4. Citroën Total Abu Dhabi WRT – 187 points

Crédits photos : M-Sport Ford, Toyota Gazoo Racing, Hyundai Motorsport, Citroën Racing, Skoda Motorsport ; citation : M-Sport Ford

A propos de l'auteur

Articles en relations