Blancpain GT Series – Raffaele Marciello et Michael Meadows champions “Sprint Cup”

Avec un déficit de 9,5 points avant la dernière manche, le natif de Zurich Raffaele Marciello et son coéquipier britannique Michael Meadows devaient espérer une aide du destin pour remporter le titre “Sprint Cup” des Blancpain GT Series. Mais en remportant la victoire et avec ce coup de pouce inespéré, l’ancien champion suisse de karting et le pilote britannique pouvaient célébrer leur victoire dans le premier trophée décerné des séries Blancpain avant la clôture des séries Endurance dans deux semaines.

Parti depuis la pole position, Luca Stolz (Mercedes Black Falcon n°6) conservait le bénéfice de sa position sur la grille au départ juste devant Raffaele Marciello, qui hissait sa Mercedes au deuxième rang. Et si les deux GT à l’étoile restaient au coude à coude jusqu’au pit-stop, le classement n’évoluait pas. Dans le même temps, Christopher Mies, sur l’Audi n°1 du Team WRT et qui abordait cette dernière manche en tête du championnat avec son coéquipier Alex Ribeiras, remontait au neuvième rang, après être parti en septième ligne, dès le premier tour et continuait à gagner des positions jusqu’aux changements de pilotes.

Ainsi, le pilote de l’Audi allait être le premier des favoris à effectuer son pit-stop, et la manœuvre allait s’avérer payante : Alex Ribeiras, qui avait relayé le pilote allemand, se retrouvait en lutte pour la quatrième place, synonyme de titre de champion pour l’équipage. Peu après, les deux Mercedes de tête s’arrêtaient et l’équipe Akka Asp de Marciello/Meadows allait s’avérer plus rapide que le Black Falcon, puisque la Mercedes noire et jaune ressortait des stands en leader.

Et si le pilote britannique allait ensuite emmener la Mercedes à la victoire, le titre dépendait de la position finale de l’Audi n°1. Le pilote espagnol était alors cinquième derrière une autre Audi, mais pas de la même équipe, puisqu’il s’agissait de la voiture du Attempto Racing. La lutte entre les deux voitures, et même trois en fin de course puisqu’une Lamborghini du GRT allait revenir au contact, allait offrir le titre au duo d’Akka Asp, étant donné qu’Alex Ribeiras n’allait jamais trouver l’ouverture, un contact allant même le pousser à rentrer définitivement aux stands à deux tours de l’arrivée.

Au terme de l’heure de course, Raffaele Marciello et Michael Meadows remportaient donc le titre “Sprint” avec la victoire de cette dernière manche de la saison, devant la Mercedes n°6 du Team Black Falcon. L’Audi n°25 du Team Sainteloc complète le podium.

Raffaele Marciello : « Ce sont des émotions énormes, car outre la “Sprint Cup”, je joue également le classement général. C’est difficile, car vous ne savez pas là où vous pouvez prendre des risques et là où vous ne pouvez pas. Et puis nous devions attendre, car Michael était en tête, mais l’Audi n°1 se battait contre la n°66. Je suis vraiment très heureux de remporter le championnat, car la “Sprint Cup” est très relevée, surtout avec les changements de pilote. Je remercie Akka Asp et Michael pour le très bon travail. Maintenant, il faudra bien terminer à Barcelone. »

Classement de la course

La dernière manche des Blancpain GT Series se tiendra à Barcelone du 28 au 30 septembre et sera décisive, puisque pour le championnat, Raffaele Marciello compte 19,5 points d’avance (et 1 point d’avance pour l’“Endurance Cup”), alors que 25 points seront décernés aux vainqueurs.

Crédit photos et citation : Blancpain GT Series

A propos de l'auteur

Articles en relations