F1 – Saison 2019: Alfa Romeo Sauber, Romain Grosjean et Sébastien Buemi : les Suisses au centre des rumeurs de transferts

Alors que l’été avait déjà été passablement agité avec le départ surprise de Daniel Ricciardo de Red Bull chez Renault, ces derniers jours ont également été le théâtre de plusieurs confirmations et transferts. Retour sur les faits avec au centre des rumeurs Charles Leclerc de Sauber à Ferrari, un départ de Romain Grosjean et un retour de Sébastien Buemi en Formule 1.

Kimi Räikkönen a beau avoir réalisé une belle course dimanche dernier à Monza, il reste toutefois qu’il n’a pas gagné le Grand-Prix d’Italie, celui à domicile. Le Finlandais sur la sellette depuis le début de l’année, sait ainsi que sa place de pilote Ferrari vacille de plus en plus, bien qu’il ne soit pas encore définitivement écarté. Le principal «responsable» dans son malheur : le pilote Alfa Romeo Sauber Charles Leclerc.

Charles Leclerc officialisé chez Ferrari ?
En effet, pour sa première saison, le pilote de l’écurie suisse Alfa Romeo Sauber a tellement impressionné que les dirigeants de la Scuderia le voient en successeur du vétéran de 38 ans, et ce dès 2019. L’officialisation du Monégasque pourrait d’ailleurs avoir lieu très rapidement.

Si Ferrai tente le pari de la jeunesse, c’est que le marché des transferts a été complètement bouleversé cet été alors que la tendance était plutôt au statut-quo. Or Daniel Ricciardo a décidé de quitter Red Bull et de ne pas tenter sa chance chez la Scuderia, Sebastien Vettel s’y étant très certainement opposé. S’en est suivi le départ de Carlos Sainz de Renault chez McLaren coïncidant avec le départ à la retraite de Fernando Alonso. Dans la foulée, Pierre Gasly est promu chez Red Bull aux côtés de Max Verstappen et le jeune Lando Norris chez McLaren également. Tout cela pendant que Lance Stroll Senior rachetait Force India pour y placer son fils à la place d’Esteban Ocon dès 2019. Vous avez suivi mais ne comprenez pas le rapport avec Sébastien Buemi et Romain Grosjean…vous allez comprendre.

Sauber et Haas sont les derniers baquets disponibles, sans compter Williams
Ce jeu des transferts n’a donc laissé que peu de places vacantes et pousse de nombreux talents sans volants comme Sttoffel Vandoorne, Esteban Ocon voire Sergio Perez à prospecter chez Sauber et Haas. Or, ce sont les deux seules options pour un Romain Grosjean que l’on dit en danger dans l’écurie américaine. Il aurait pu trouver refuge chez Sauber pour y remplacer Charles Leclerc, mais il se dit que Frédéric Vasseur n’est plus intéressé. Si ce n’est donc chez Sauber, la seule chance du Franco-Genevois de rester en Formule 1 est de renouveler chez Haas. Et à condition que Mercedes qui est la seule équipe à ne pas miser sur la jeunesse et changer son line-up ne les persuade pas de prendre Ocon.

Chez Alfa Romeo Sauber, on devrait donc remplacer la pépite monégasque par le jeune protégé italien de chez Ferrari Antonio Giovinazzi. Pas de place pour un Suisse donc.

Sébastien Buemi officialisé troisième pilote Toro Rosso dès aujourd’hui. Sera-t-il titulaire en 2019 ?

Mais il se murmure qu’un autre Suisse, le pilote de Formule E et ancien pilote de Formule 1, Sébastien Buemi pourrait faire son grand retour dès 2019. Il vient de mouler son siège comme troisième pilote Toro Rosso jusqu’à la fin de cette saison et serait sur les starting-blocks pour remplacer, soit un Brendon Hartley déjà sous menace toute cette saison, soit Pierre Gasly pour la saison prochaine. Alors, le Vaudois est-il prêt à revenir dans l’écurie de ses débuts et le giron Honda en lâchant Toyota et l’endurance ? La réponse tombera sous peu puisque ce baquet pourrait toutefois également revenir à Esteban Ocon ou Stoffel Vandoorne si ceux-ci ne trouvaient pas grâce aux yeux de Sauber, Hass ou Williams. A moins que d’autres revenants de Toro Rosso comme Danil Kvyat ne fassent leur retour.

Finalement. combien de Suisses en Formule 1 la saison prochaine ? Deux, un ou aucun ? La situation est plus qu’ouverte et cela dépendra certainement des dernières manœuvres et décisions des Top Teams dont Ferrari.

Crédits photos: ©Scuderia Ferrari F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Sauber F1, @FIA Official @Sport-auto.ch

 

A propos de l'auteur

Articles en relations