VdeV – Navarra : Retour aux affaires sous le soleil espagnol

Le meeting V de V Endurance Series organisé ce week-end en Espagne, jusqu’au bout de la nuit, sur le Circuito de Navarra, a rempli toutes ses promesses. De l’action, des rebondissements, du soleil, un circuit technique et apprécié de tous… les ingrédients n’ont pas manqué pour faire de cette rentrée – et découverte – un véritable succès.

Challenge Endurance GT / Tourisme / LMP3 / PFV V de V

Les prétendants à la victoire de cette première course de 6 heures de la saison ont été nombreux, mais il ne fallait qu’un vainqueur, et cet honneur revient, comme à Magny-Cours, à la Ligier JSP3 n°26 Wimmer Werk Motorsport de Felix Wimmer, Matthias Kaiser et Hendrick Still. L’équipage, qualifié sur la deuxième ligne de la grille de départ, n’a jamais cessé d’occuper le Top-5 de l’épreuve, et profite des ennuis de ses rivaux pour décrocher son deuxième succès de la saison, le premier pour Still qui a rejoint l’équipage durant ce week-end en Navarre.

L’équipe DB Autosport s’illustre tout d’abord en qualifications en décrochant la pole position avec le trio de la Norma M30 n°21 composé de Bassora / Bèche / Perissel, mais rentre rapidement dans le rang, qui plus est victime d’un tête à queue. Monza Garage, au contraire, passe rapidement à l’offensive et anime les débats avec la Ligier n°69 de Corbett / Winslow / Laskaratos, jusqu’à rencontrer des soucis techniques au cours de la troisième heure. Elle laisse dès lors la Ligier n°22 Inter Europol Competition de Smiechowski / Fredriksson / Hippe, la Ligier n°95 Team Virage de Enqvist / Rattenbury et la Ligier n°26 Wimmer Werk Motorsport en découdre pour le leadership. Las, les deux premières rencontrent des soucis techniques après la mi-course, ouvrant une voie royale à cette n°26 dont la victoire est entérinée à une demi-heure du terme de l’épreuve à la suite d’un drapeau rouge consécutif à l’incendie de la Foenix n°11 Solution F.

Les rebondissements qui émaillent la fin de course scellent également la deuxième marche du podium de la Norma n°77 Graff de Trouillet / Page / Sanjuan, l’équipage victorieux du classement Prestige. Mais également la troisième des vainqueurs dijonnais, Arnold et Maxime Robin / Paillot, associés à bord de la Norma n°72 TFT, qui devancent sur le fil la Norma n°30 CD Sport de Bole-Besançon / Carmes / Melin. La Norma n°21 DB Autosport complète finalement le Top-5, précédant le prototype espagnol Nefis by Speed Factory de Abello / Fuster / Fontes, deuxième du Prestige, et la Ligier n°95 Team Virage qui sauve les meubles avec sa 7e place.

Huitième au général, la Ferrari 488 GT3 n°1 Visiom de Pagny / Perrier / Bouvet remporte avec brio le GTV1, tandis qu’en PFV, en débit de ses déboires, la victoire revient à la Foenix n°11 Solution F de Van de Vyver / Pourquie devant la voiture sœur flanquée du n°87 aux mains du duo Faure / Charriol / Cochet. Signalons enfin qu’outre la troisième marche du podium de la catégorie Prestige, la Ligier n°84 SRT 41 de Ben Moussa / Aoki / Bailly, membres de la filière Frédéric Sausset « Un Volant pour tous », a réalisé une excellente prestation, pointant à mi-course dans le Top-10 de la hiérarchie avec des chronos de tout premier ordre.

Challenge Funyo V de V – Course 1

Coup de théâtre dès l’extinction des feux avec le problème mécanique dont est victime Eric Tessier (AGR Bleu Mercure), le leader du Challenge. L’autre surprise, c’est le mauvais départ réalisé par le poleman Nicolas Cannard (HMC Racing), qui cède aux pilotes AGR Bleu Mercure Jonathan Dessens, Aurélien Robineau et Patrick Seille. Le champion en titre cède ensuite à Cédric Gardin (AGR Bleu Mercure) qui rencontre néanmoins un problème technique au 6e tour. Aux avant-postes, Robineau s’empare des commandes à deux minutes de la présentation du drapeau à damier, au détriment de Dessens, renouant ainsi avec une première marche du podium qu’il n’avait plus occupé depuis le Circuit Paul Ricard. La lutte pour la troisième fait l’objet d’une âpre bataille en fin de course entre Seille et Cannard qui, s’il prend un temps l’avantage, doit finalement rendre les armes. Le Top-5 est complété par Frédéric Fauchère (Wintec) qui devance un groupe compact composé de son équipier Edouard Héry, Yves Orhant (Y.O. Concept) Cyril Léger (J&L Pure Racing) et Eric Soares (HMC Racing).

Challenge Funyo V de V – Course 2

Placé en pole position de cette seconde manche, Aurélien Robineau mène de bout en bout et remporte son cinquième succès de la saison. Si Jonathan Dessens s’affirme en début de course comme son plus sérieux rival, Nicolas Cannard se montre rapidement très pressant et s’empare de la 2e place dans le troisième tour, échouant à un peu moins de deux secondes du leader. Dessens grimpe de nouveau sur le podium, à bonne distance de Frédéric Fauchère qui, de haute lutte, précède Patrick Seille de 3/10e de seconde sur la ligne d’arrivée. Comme ce matin, un peloton serré s’est formé derrière avec Yves Orhant, Eric Soares, Cédric Gardin (19e sur la grille), Claude Chaumot et Olivier Gauclère, tous deux membres de l’effectif HMC Racing.

Challenge Funyo V de V – Course 3

Dès les essais libres, il était dit qu’Aurélien Robineau figurerait parmi les hommes forts du week-end. Il le confirme en signant, comme au Castellet, un retentissant « hat trick » qui lui permet de quitter Navarra dans le fauteuil de leader du Challenge. Il mène pour cela cavalier seul en tête devant Jonathan Dessens, lui aussi très en forme, et Nicolas Cannard qui joue de malchance en étant victime de sa mécanique dans le dernier tour. Il laisse ainsi échapper un podium qui revient à Patrick Seille – pour un triplé AGR Bleu Mercure -, mais parvient à conserver la 4e place devant Yves Orhant, talonné par Cédric Gardin. Apparaissent ensuite Eric Tessier, Claude Chaumot, Eric Soares et Christian Camboulive (HMC Racing) qui complètent le Top-10.

Challenge Monoplace V de V – Course 1

Le scénario du début de course semblait s’orienter vers un nouveau succès du leader et poleman Nicolas Varrone. L’Argentin de TS Corse doit cependant se faire une raison, Grégory Sergers, qui s’élançait à ses côtés, est le plus fort dans cette première confrontation. Après s’être blotti sous l’aileron de la monoplace verte et jaune, le Français de Lamo Racing Car passe à l’offensive au début du 6e tour et creuse dès lors l’écart sur son rival. A coups de records du tour, il conclut ainsi sa prestation en vainqueur avec 12’’690 d’avance. Les deux hommes sont rejoints sur le podium par un impressionnant Nicolas Melin. Le pilote Formula Motorsport contient pendant une demi-heure les assauts d’Augustin Collinot – lequel échoue à 0’’635 d’un premier podium pour le baptême de CD Sport dans le Challenge cette saison – et remporte le classement Gentleman. Victor Jabouille (Lamo Racing Car) s’offre pour sa part un Top-5, précédant Nicolas Pironneau (Formula Motorsport) et Pietro Peccenini (TS Corse) qui complètent le tiercé de tête des Gentlemen, dont fut privé « Lebreton », contraint à l’abandon après avoir été percuté par Edward Jonasson à l’entame du 2e tour.

Challenge Monoplace V de V – Course 2

Dans la foulée de son succès du matin, Grégory Segers réalise le carton plein du week-end en accédant de nouveau à la plus haute marche du podium. Sa chevauchée victorieuse est cette fois facilitée par la pénalité de Drive Through écopée par le poleman Nicolas Varrone pour départ anticipé. L’Argentin conclut sa remontée en 4e position, aux portes d’un Top-3 complété par Edward Jonasson – qui oublie ainsi sa crevaison en première manche – et l’étonnant Nicolas Melin qui, outre son deuxième podium du week-end au général, signe le doublé en Gentleman. Il y devance « Lebreton », qui parvient cette fois à rallier l’arrivée, et Nicolas Pironneau, les deux hommes encadrant Victor Jabouille, 6e. Signalons enfin la 4e place d’Alain Bucher (Lamo Racing Car) en Gentleman, devant Pietro Peccenini qui conserve son leadership, mais voit revenir Melin à 23 points.

Communiqué VdeV

A propos de l'auteur

Articles en relations