VHC : top 10 pour Servais et Natalizzi au Maroc

 

En cette période de vacances – ou presque – Sport-Auto.ch vous propose un voyage au Maroc, sur les traces des quatre équipages suisses engagés sur le 9e Maroc Historic Rally, qui s’est déroulé du 18 au 23 juin dernier. Beau succès pour les Porschistes, Frank Servais/Konstantine Buxtorf Friedli, 9e au général, et Philippe Natalizzi/Christophe Sagne, 10e. Moins de chance pour Nicolas Maître/Pierre Tissot et Marcel Gmeiner/Martina Liechti. 

Cette année, c’est à Rabat, sur le coup de 8h00 lundi 18 juin, que le grand départ de cette 9e édition du Maroc Historic Rally, fut donné, comme de coutume sous le Haut Patronage de sa Majesté le Roi Mohammed IV. Cette année, Yves Loubet (l’organisateur) a choisi de privilégier le Nord de l’Atlas, le rallye démarrant plus tard que d’habitude cette année. Cette édition 2018 s’annonçait d’ailleurs particulièrement intense : un parcours de près de 2’500 km, dont 400 km de chrono répartis en 28 ES (dont 21 différentes) sur 6 étapes, reliant Rabat à Marrakech en passant par Ifrane (station de ski réputée et considérée comme la “petite Suisse” du Maroc) et Bin El Ouidane et son superbe lac créé par le barrage en aval. La caravane du rallye arrivait en pleine période de Ramadan, mais aussi de récoltes.

Frank Servais / Konstantine Buxtorf Friedli (Porsche 911 SC) au CH…

Si les engagés étaient sensiblement plus faibles en nombre, ils n’en étaient pas moins en terme de qualité. Parmi les pilotes de tête, citons entre autres Jorge Perez Companc, Alain Oreille, Grégoire de Mevius, Alain Deveza, ainsi que des copilotes extrêmement expérimentés, comme par exemple un certain Dumè Savignoni ou encore Maxime Vilmot, sur des montures qui ont fait les grandes heures du rallye mondial, telles les Porsche 911, R5 turbo, Ford Escort, Mazda RX-7, Lancia Stratos, Opel Manta 400.

Frank Servais, fidèle de l’épreuve marocaine, emmenait pour la seconde fois dans le baquet de droite de “La Gazelle” (Porsche 911 SC) sa compagne, Konstantine Buxtorf Friedli. Toujours très régulier durant le rallye, l’équipage arrivera à Marrakech dans un immense soulagement, avec en plus la satisfaction de l’objectif dépassé : 9e au général, 2e de la période I, 4e Porsche et le titre honorifique de premier Suisse. Régulier quasiment tout du long, l’équipage suisse a aussi réussi à composer avec une crevaison, mais aussi un câble d’embrayage, une tringlerie des gaz et un réglage de richesse qui à un moment prenaient leurs aises après force bringuebalements. La “Gazelle” (Porsche 911 SC), préparée et assistée par André Caruso et son team de choc, a montré sa fiabilité. Nous avons également demandé à la copilote ce qu’elle avait ressenti sur ce rallye :

Konstantine Buxtorf Friedli : “C’est un pays magnifique ! J’adore aussi l’ambiance d’entraide et d’équipe. Et pour ceux qui ne l’ont jamais vécu, c’est un immense plaisir de pratiquer ce sport en couple ; c’est comme une danse, où l’on évite de marcher sur les pieds du partenaire, mais on le guide de son mieux. Lorsque l’on est synchrone, c’est juste magique ! Bien évidemment, tout cela n’est possible que si la voiture est capable de voler par dessus les pistes et que l’équipe d’assistance est là pour réparer, améliorer, remplir la voiture et l’équipage !”

Dans moins de 10 jours, l’équipage prendra le départ avec la même voiture sur le Rallye de la Drôme (14-15 juillet). 

Philippe Natalizzi – Christophe Sagne placent leur Porsche 911 SC à 1 minute de sa soeur jumelle au classement général

Pour son quatrième “Maroc”, mais le premier sur Porsche et en n’ayant quasiment pas fait de reconnaissances, Philippe Natalizzi et son copilote Christophe Sagne signent une belle 10e place au scratch, à 1’08” de leur compatriote susnommé. 

Rallye fatal à la R12 Gordini de Marcel Gmeiner / Martina Liechti

Marcel Gmeiner, mécanicien chez Sauber, participait ici à son premier “vrai” rallye. Il était accompagné aux notes par la copilote Martina Liechti, qui est aussi pilote de moto. Hélas, dans la quatrième des six étapes, les Saint-Gallois font une  grosse sortie de route dans l’ES 17.  Si l’équipage est sain et sauf, la R12 Gordini a subi des dommages irréversibles. On devrait revoir Martina Liechti l’an prochain en Coupe de Suisse des Rallyes Historiques, avec son compagnon, sur Ford Escort. 

Rude aussi pour la belle Mercedes 350 SLC de Nicolas Maître / Pierre Tissot

Dans la spéciale suivante, le même jour, c’est au tour de Nicolas Maître et Pierre Tissot de connaître la déception de l’abandon. A la peine en raison de problèmes insolubles de température moteur, malgré l’acharnement de leur team d’assistance, l’équipage genevois doit arrêter là son imposante Mercedes 350 SLC, qui n’a malheureusement jamais vu l’arrivée en trois éditions.

Le samedi a vu la dernière, et sans doute plus difficile étape du rallye, offrant 5 spéciales autour de la capitale du Royaume. L’arrivée finale avait pour cadre le circuit Moulay El Hassan, qui accueille notamment le WTCC. Seuls 22 équipages y sont parvenus, avec un podium 100 % Porsche : victoire d’Alain Deveza/Maxime Vilmot (Porsche 911 RS), 2e Alain et Sylvie Oreille (Porsche 911 proto), et 3e Ghislain De Mevius/ Johan Jalet (Porsche 911 RS).

A l’année prochaine pour la 10e !

LES CLASSEMENTS

Crédits photos : coll. F. Servais : Thibault Lefevre, Karim El Medkouri

A propos de l'auteur

Articles en relations