F1 – GP de France: Lewis Hamilton maîtrise son sujet. Sauber ramène un point du Castellet.

Le Grand-Prix de France faisait son retour dans le Championnat du Monde de Formule 1 après plus de 10 ans d’absence. Belle ambiance, très belles bagarres en course et beau vainqueur en la personne de Lewis Hamilton. Le pilote Mercedes remporte un succès sans discussion en ayant dominé la course du début à la fin. Charles Leclerc sur Sauber ramène un point du Castellet. Sport-Auto.ch y était également et vous livre ses impressions.

Parti en pole-position, Lewis Hamilton négocie le premier virage sans aucun problème, au contraire de Sebastien Vettel qui percute Valtteri Bottas. Les deux hommes perdent beaucoup de temps mais peuvent repartir, au contraire des deux Français Pierre Gasly et Esteban Ocon eux aussi victimes d’un accrochage. Tout ceci oblige toutefois l’intervention de la voiture de sécurité pendant que les commissaires de piste infligent 5 secondes de pénalités à Vettel, coupable sur l’accrochage.

Sainz fait illusion pendant que Vettel commence l’opération remontée
Doublement touché, Sebastien Vettel ne perd cependant pas espoir et entame une folle remontée depuis le bas du classement. L’inverse se produit par contre pour Carlos Sainz, un instant troisième grâce au départ mouvementé. Le pilote espagnol, poussé par les fans de Renault, voit Ricciardo et Räikkönen tour à tour lui passer devant.

Hamilton en confort, de beaux dépassements
Pendant que certains remontent ou perdent des positions, Lewis Hamilton se pose en patron et change sans encombre ses pneumatiques. Derrière, les pilotes, avec notamment Kimi Räikkönen sur Ricciardo pour le podium, régalent les spectateurs avec de nombreuses bagarres et dépassements. La course se terminera finalement sur une voiture de sécurité virtuelle, Lance Stroll étant ainsi victime d’une crevaison. Hamilton remporte donc une belle course devant Verstappen et Räikkönen et reprend les commandes au championnat.

Sauber ramène un point
Auteur de très bonnes qualifications, Charles Leclerc a eu plus de peine, en terminant 10ème de la course. Il perd ainsi deux places par rapport à samedi, mais réussi à repousser Romain Grosjean pour sauver un point important au championnat. Le pilote monégasque semblait toutefois attendre encore plus de cette course en France : « Hier on a eu une journée incroyable, aujourd’hui aussi”, résume toutefois Leclerc avec le sourire, au micro de Canal+. “Je suis toujours très difficile avec moi-même et je ne suis pas très content de ce que j’ai fait aujourd’hui, j’ai fait une erreur au virage 2 qui a permis à Nico de passer, et malheureusement, après ce n’était plus possible de le repasser. »

Une animation attrayante, une organisation à parfaire
Sport-Auto.ch était également sur place et a pu vivre de l’intérieur ce Grand-Prix de France. Si la parade des anciennes Renault, l’homme volant au-dessus du circuit, la patrouille de France et les animations en Fan zone étaient très bien organisés, l’accès au circuit était un peu moins simple. Plusieurs personnes ont attendu longtemps avec un accès compliqué, et les parkings n’étaient pas bien positionnés. Néanmoins, pour le président de ce Grand-Prix de France, Christian Estrosi, ce fut un véritable succès. Et il n’a pas tort, à voir les plus de 60’000 spectateurs présents et la belle image laissée par le spectacle en, et en dehors, de la piste.

Sport-Auto.ch vous offre les chiffres et les rumeurs que vous ne deviez pas manquer, et ses récompenses du jour :

Tout d’abord, les chiffres :

10 ans que la France attendait de nouveau son Grand-Prix de Formule 1
26 comme le nombre de victoire de Lewis Hamilton sur des circuits différents, un record
28 ans, que le Castellet n’avait pas accueilli la Formule 1
3 comme le nombre de Français au départ, mais 0 point à l’arrivée

Puis les rumeurs et commentaires de Sport-Auto.ch :

Charles Leclerc est-il sur la petite liste de transfert de Maurizio Arrivabene ? C’est possible
Fernando Alonso avait gagné la semaine dernière au Mans. La France lui a beaucoup moins souri ce dimanche, avec un abandon et une élimination en Q1.
Red Bull a officialisé le moteur Honda pour 2019. Cela n’a as empêché le taureau rouge de monter sur le podium avec Renault en France.
Si le Castellet est le circuit le plus rapide de la saison, l’accès au circuit a malheureusement été beaucoup plus lent et compliqué tout au long du Grand-Prix.

Vidéo bonus : 

L’accrochage entre Vettel et Bottas. L’Allemand est totalement responsable.

Et les récompenses du jour :

La médaille d’or de Sport-Auto.ch va à Lewis Hamilton qui a réussi les qualifications et la course parfaite. Il repart de France avec une avance de 14 points au championnat.

Le blâme à McLaren qui semble ne pas tenir le rythme du début de saison. Le résultat en France chez son motoriste Renault fut plus que décevant.

Crédits photos: ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Sauber F1, @FIA Official @Sport-auto @Régis Pizot

Crédits vidéo: @FIA Official, ©Moto Fever

2018 Formula 1 France Grand Prix – Classement
1. Hamilton GBR/Mercedes
2. Verstappen NDL/Red Bull
3. Räikkönen FIN/Ferrai
4. Ricciardo AUS/ Red Bull
5. Vettel GER/Ferrari
6. Magnussen DEN/ Haas
7. Bottas FIN/Mercedes
8. Sainz ESP/Renault
9. Hülkenberg GER/Renault
10. Leclerc MON/AR Sauber

Classement général au championnat
1. Hamilton 145
2. Vettel 131
3. Ricciardo 96
4. Bottas 92
5. Räikkönen 83

A propos de l'auteur

Articles en relations