fbpx

F1 – GP de Monaco : Daniel Ricciardo, impérial, s’offre Monaco. Pas de point pour les Suisses

C’est connu, à Monaco, celui qui part en pole position a déjà fait le 75% du travail pour la victoire le dimanche. Cette année, le vainqueur n’a pas échappé à la règle, puisque c’est bien l’homme le plus rapide du samedi qui remporté son premier Grand-Prix de Monaco. Daniel Ricciardo devance ainsi à l’arrivée Sebastien Vettel et Lewis Hamilton. Marcu Ericcson termine 11ème, Romain Grosjean 15ème et Charles Leclerc a dû abandonner.

Pour une des premières fois de la saison, aucun accrochage à noter lors du départ et du premier tour, si bien que le classement ne change guère au cours des premiers tours de course. Daniel Ricciardo mène le bal devant Sebastien Vettel et Lewis Hamilton. Derrière, Max Verstappen tente tant bien que mal de passer les Williams et les Hass avec un Romain Grosjean qui goûte peu à la prise de risques du Néerlandais.

Alors que le pilote Williams, Sergey Sirotkin, passe aux stands après avoir heurté le rail, Lewis Hamilton est le premier à s’arrêter pour un changement de pneumatiques prévu. C’est d’ailleurs très tôt dans la course, puisque nous ne sommes qu’au 11ème tour.  Il ressort derrière Ocon, qui le laisse le dépasser par la suite. C’est finalement entre le 15ème et le 18ème tour que les autres leaders s’arrêtent, avec à nouveau peu d’incidence au classement.

Premiers changements de pneus déterminants
Alors que la plupart des pilotes commencent à rentrer aux stands pour chausser de nouvelles gommes, le quatuor de tête, désormais composé des deux Ferrari et des deux Mercedes, retardent leurs changements. Finalement, c’est l’homme de tête, Vettel, qui est le premier à s’arrêter, imité un tour plus tard par Bottas, Räikkönen puis Hamilton. Et à la surprise générale, les deux flèches d’argent ressortent avec des gommes mediums pour durer jusqu’à la fin de la course. Panique chez Ferrari ? Non pas vraiment, on maîtrise la course selon la version officielle.

Grosse inquiétude et perte de puissance pour Ricciardo
Au 28ème tour, alors que le pilote Red Bull domine largement les débats, tout le monde retient son souffle en se rendant compte que Daniel Ricciardo subit une perte de puissance moteur et que sa course semble compromise. Sebastian Vettel revient dans ses roues et pousse pour le passer, mais le pilote du taureau rouge tient bon. Il terminera d’ailleurs toute la course avec 25% de puissance en moins. Fernando Alonso lui, aura moins de chance, puisqu’il devra abandonner pour la première fois de la saison seulement, au 51ème tour, sur problèmes de boîte de vitesses. Pendant ce temps, Gasly et Verstappen, qui a réussi une très belle remontée, se battent avec les deux Renault pour les points de la 7ème place, vu que la tête de course semble figée. C’est d’ailleurs souvent le cas à Monaco si personne ne touche les rails.

Charles Leclerc lâché par ses freins
Un pilote finira bien par toucher les barrières à 7 tours de la fin, c’est le Monégasque Charles Leclerc, qui courrait à la maison. N’ayant plus de freins, le jeune pilote Alfa Romeo Sauber tente d’éviter la Toro Rosso de Hartley en se collant aux rails. Rien n’y fera, puisque le malheureux entraînera bien malgré lui Hartley dans un accrochage. Malgré une Safety-Car virtuelle pendant 2 tours, la course reprendra ses droits pour voir Daniel Ricciardo triompher dans la Principauté devant Vettel et Hamilton. Première victoire et immense joie pour le pilote Red Bull, qui gagne enfin à Monaco. “C’est dommage, car à la maison j’aurais bien voulu faire un beau résultat”, regrette Leclerc. “Pendant 60 tours derrière, l’équipe ne s’est pas vraiment rendu compte qu’il y aurait un possible problème de freins. Tantôt ça décélérait, tantôt non, c’était très dur à gérer. Les freins ont fini par lâcher pour de bon.”

Sport-Auto.ch vous offre les chiffres et les rumeurs que vous ne deviez pas manquer, et ses récompenses du jour :

Tout d’abord, les chiffres :

comme le premier abandon de la saison pour Fernando Alonso
comme la première victoire de Daniel Ricciardo à Monaco. Enfin, lui qui la voulait tant.
14 
comme le nombre de points qui séparent Hamilton et Vettel au championnat
11 comme le nombre de positions gagnées par Verstappen aujourd’hui

Puis les rumeurs et commentaires de Sport-auto.ch :

Le père du pilote de F2 Latifi est entré dans le capital de McLaren. Se dirige-t-on vers un modèle à la Williams/Stroll ?
Daniel Ricciardo doit décider de son avenir ces prochaines semaines. Nul doute que cette victoire le fera encore hésiter longtemps
Romain Grosjean n’est pas en danger chez Hass, selon Günther Steiner le team Manager
Fernando Alonso pourrait quitter la Formule en 2019. Affaire à suivre

Vidéo bonus : 

Le moment choisi par les freins de Charles Leclerc pour lâcher… Le Monégasque aurait presque limité la casse…

Et les récompenses du jour :

La médaille d’or de Sport-Auto.ch va à Daniel Ricciardo pour son excellente course et sa maîtrise du vendredi au dimanche. Malgré un problème de puissance, il remporte son premier Grand-Prix de Monaco avec panache. Que les deux Top team se l’arrachent.

Le blâme à Williams pour leur prestation très médiocre du début à la fin de la course. Pénalité pour retard sur la grille, pilotes qui touchent les rails et voiture hors du coup. L’équipe britannique est bien la dernière force du plateau.

Crédits photos: ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Sauber F1, @FIA Official

Crédits vidéo: @FIA Official, ©Moto Fever

2018 Formula 1 Monaco Grand Prix – Classement
1 Daniel Ricciardo Red Bull Racing-
2 Sebastian Vettel  Ferrari 7.336
3 Lewis Hamilton  Mercedes 17.013
4 Kimi Raikkonen  Ferrari 18.127
5 Valtteri Bottas  Mercedes 18.822
6 Esteban Ocon  Force India 23.667
7 Pierre Gasly  Toro Rosso 24.331
8 Nico Hulkenberg  Renault 24.839
9 Max Verstappen  Red Bull Racing 25.317
10 Carlos Sainz  Renault 1’09.013

A propos de l'auteur

Articles en relations