WRC – Rallye du Portugal : Coup double de Neuville !

Le Belge Thierry Neuville (Hyundai) remporte le Rallye du Portugal et vire en tête du Championnat du Monde des Rallyes. Sébastien Ogier (M-Sport) hors des points.

Jamais un classement n’aura été aussi difficile à prévoir depuis fort longtemps en WRC. Le Rallye du Portugal, comme de coutume, s’est révélé très cassant et exigeant et passablement de pilotes de tête, après s’être tour à tour illustrés, ont été contraints de s’arrêter. Favori depuis vendredi soir suite à la sortie de route de Sébastien Ogier (ES 5), Thierry Neuville n’a pas failli et s’est imposé ce dimanche 20 mai. Mieux, en remportant le Rallye du Portugal, sa seconde victoire de la saison en WRC, permet au pilote belge de prendre la tête du Championnat du Monde. 

Thierry Neuville : On a été malins tout le week-end, la voiture a superbement fonctionné. L’équipe a vraiment été derrière moi et m’a soutenu, c’est ce qui m’a rendu si fort. C’est important pour nous de rester réguliers et performants jusqu’à la fin. Les routes étaient détruites et j’avais deux roues de secours, j’ai essayé de rouler sans faire de faute. Et ça a bien fonctionné. Bravo aux Portugais, il y en a beaucoup dans l’équipe des mécaniciens et des ingénieurs ! On va faire une grosse fête ce soir.

Le podium est complété par deux équipages M-Sport : à 40 secondes, le Britannique Elfyn Evans se classe deuxième, tandis que le Finlandais Teemu Suninen, à 24 ans, monte sur le podium pour la première fois de sa carrière en mondial après une bagarre intense avec son compatriote Esapekka Lapi (Toyota). Quant à Dani Sordo (Hyunda), il s’est vu infliger une pénalité de 10 secondes dans l’ES 8 samedi soir pour avoir délogé deux balles de paille de leur emplacement dans un rond-point des rues de Porto (ES 8) et termine finalement 5ème au classement général. 

Un rallye à oublier pour le tenant du titre, Sébastien Ogier, alors qu’il pointait à la 4ème place au général. Vendredi soir, le pilote M-Sport partait à la faute dans l’ES 5 (Viana do Castelo) et échouait finalement au 21ème rang.

Les Toyota à rude épreuve

Une course compliquée aussi pour Toyota, avec les abandons successifs d’Ott Tänak dans l’ES 2 déjà sur problème mécanique, alors qu’il avait remporté la Super-Spéciale (ES1) la veille au soir, puis de Jari-Matti Latvala dans l’ES 3, alors que le week-end avait bien commencé pour le pilote finlandais, qui signait le meilleur chrono des shakedown, devant Sébastien Ogier et Thierry Neuville. 

Rallye difficile aussi pour les pilotes Citroën, obligés de jouer les “balayeurs” de route : Mads Østberg a semblé ne jamais être totalement en adéquation avec la C3. Le Norvégien termine 6ème, mais loin du top 5, à 3’33”5 du vainqueur. Pour son coéquipier Craig Breen, tout avait pourtant bien commencé, avant qu’une crevaison dans l’ES 7 ne vienne ruiner sa course. L’Irlandais termine finalement 7ème, mais à près de 2 minutes de son coéquipier. 

Alors qu’il était en tête à l’issue de l’ES 6, le coéquipier de Thierry Neuville chez Hyundai, le pilote néo-zélandais Hayden Paddon est sorti de la route au début de l’ES 7. L’i20, endommagée à l’avant-gauche, bloquait la route et a entraîné la neutralisation de la spéciale. 

Kris Meeke en mode “maximum-attack”

Quant à Kris Meeke, peut être un peu trop en confiance avec l’auto, de son propre aveu, il sort violemment de la route dans l’ES 12 (Amarante) samedi matin. La C3 est totalement détruite et si le copilote, Paul Nagle, est indemne, le pilote est emmené à l’hôpital pour des examens de précaution, d’où il ressortira dans la journée. Il s’est ensuite excusé auprès de son équipe et veut aller de l’avant.  

Kris Meeke : J’ai tourné un peu tard dans le virage à gauche, j’ai manqué ma ligne et suis allé dans la terre meuble à l’extérieur et j’ai perdu le contrôle de la voiture. Évidemment, je suis désolé pour tout l’équipe, qui méritait clairement mieux. Je leur suis très reconnaissant d’avoir construit une voiture aussi solide. C’est une erreur de ma part, bien sûr, et j’en endosse la responsabilité, mais le feeling dans ma C3 était si bon, ici au Portugal, que je ne peux m’empêcher de privilégier les côtés positifs de ce week-end.”

Pontus Tiedemand a survolé le WRC2

En WRC2, le Suédois Pontus Tidemand (Skoda Motorsport) confirme et remporte haut la main sa troisième victoire de la saison, tandis qu’en Junior WRC, son compatriote – et poulain de Stig Blomqvist – Dennis Radström, poulain de Stig Blomqvist, sur Ford Fiesta (22ème au général) aura dominé les débats.

Dans le Championnat pilotes, Thierry Neuville devance désormais Sébastien Ogier de 19 points, et son copilote Nicolas Gilsoul fait de même en devançant son collègue français Julien Ingrassia, tandis que parmi les constructeurs, Hyundai conforte sa première place avec désormais 13 points d’avance sur M-Sport.

Résultats Rallye du Portugal 

Championnat pilotes 
Championnat copilotes
Championnat constructeurs

Crédits photos : @Hyundai Motorsport, @Red Bull, @WRC, @Toyota Gazoo Racing. 
Citations : @L’Equipe.fr, @Motorsport.com

A propos de l'auteur

Articles en relations