Coupe suisse VHC : rencontre avec la famille Bérard

Avant d’aborder la troisième manche du Championnat de Suisse des Rallyes, Sport-Auto.ch a eu la chance de rencontrer l’une des familles de passionnés qui roulent ensemble en rallye. Nous avons donc posé quelques questions à Eddy et Florence Bérard, ainsi que leur fils Kevin Bérard, qui ont engagé deux voitures au Rallye du Chablais VHC.

Eddy Bérard (le père) roule depuis quelques années en VHC avec sa femme, Florence Bérard, ou des amis. Ils ont d’ailleurs obtenu le titre national en VHC l’an dernier. Depuis le début de l’année, leur fils Kevin Bérard participe lui aussi à la Coupe Suisse VHC avec sa maman aux notes. Le jeune Valaisan a d’ailleurs montré une belle progression au fur et à mesure des kilomètres parcourus.

Sport-Auto.ch : Kevin, tu as débuté dans le championnat, ce sont tous des rallyes que tu découvres. Est-ce que tu t’attendais être directement « dans le coup » à jouer les podiums ? Comment se passe ce début de saison ?

Kevin Bérard : Je ne m’attendais pas vraiment à me retrouver directement sur les podiums, mais au Rallye du Pays du Gier, nous n’étions que 3-4… et j’ai terminé à la seconde place du championnat suisse VHC. Puis est venu le Criterium Jurassien, où la liste des inscrits était plus garnie. A ma grande surprise, je termine derrière Eddy à une belle troisième place. Par la suite, je roule avant tout pour me faire plaisir, je prends confiance gentiment avec la voiture qui n’a pas de direction assistée. Je commence gentiment à écouter les notes et ne plus rouler à l’œil. C’est positif pour le prochain rallye.

Kevin Bérard – Florence Bérard / Ford Escort RS Mk2

Sport-Auto.ch : Tu n’apparais pas encore sur la liste des engagés du Rallye du Chablais, qu’est ce qui t’a poussé à t’engager ?

Kevin Bérard : C’est tout simplement la passion et le bonheur que j’ai à rouler. Ensuite, bien évidemment que mon père m’a motivé à m’inscrire. C’est un rallye qui est presque à domicile, je vais pouvoir continuer à prendre de l’expérience avec la voiture, etc.

Sport-Auto.ch : Florence, que peux-tu dire sur la progression de Kevin ?

Florence Bérard : Sa progression est flagrante. Il est motivé à apprendre, à l’écoute. Au début, comme tout le monde, il roulait à l’œil. Maintenant, ce n’est plus le cas, il arrive à écouter. Si on compare ses chronos dans Develier – Cornol lors du Critérium Jurassien, on constate qu’entre le premier et troisième passage, il améliore son chrono de 30 secondes et se rapproche d’Eddy.

Sport-Auto.ch : Eddy, est-ce qu’il y a quelque chose qui a changé maintenant que Kevin et Florence partent juste après toi ?

Eddy Bérard : Bien évidemment que ça change. A son premier rallye, au Picodon, je regardais quasiment constamment à l’arrivée si je les apercevais. Désormais, cela va mieux mais ça reste un sport à risques. On est pensif avant. Puis quand on est dans la spéciale au volant de ces voitures, on oublie et on est concentré. Mais il apprend bien et il est très attentif aux conseils.

Sport-Auto.ch : Depuis le début de l’année, il y a quelque chose de nouveau au sein du VHC, une ambiance un peu plus amicale, plus amusante !?

Eddy Bérard : Oui c’est clair. L’ambiance a changé en partie grâce à Alain Röthlisberger. Grâce à Alain, j’ai pu constater que malgré l’écart entre nos deux âges, la passion et la motivation sont identiques. Il a notamment créé une page Facebook pour le championnat. On a été les deux rencontrer le Rallye du Valais pour discuter de ce qu’il n’allait pas après la première édition du VHC. J’espère que ça motive des passionnés comme nous à revenir en VHC pour se retrouver comme avant, avec une vingtaine d’inscrits dans la catégorie. 

A noter qu’Eddy prendra part au Rallye du Chablais sur une BMW M3 et qu’il sera navigué par son ami Frédéric Rausis, tandis que Kevin et Florence seront aux commandes de la Ford Escort RS Mk2, et que dans le rallye moderne, nous retrouverons aussi le cousin d’Eddy, Laurent Bérard, sur la Honda Civic type R gr. A, copiloté par Gaël Delasoie.

Enfin, le rallye VHC sera ouvert par un certain… Ari Vatanen, sur BMW M3. Rendez-vous donc les 1-2 juin sur les routes chablaisiennes !

Propos recueillis par Baptiste Aebi.
Crédit photos : Baptiste Aebi

A propos de l'auteur

Articles en relations