24h Nürburgring – La nuit et la pluie rebattent les cartes

Alors que la première partie de course laissait entrevoir une domination des Porsche, avec les deux 911 du Team Manthey Racing en tête, appuyées par les voitures du Team Falken et du Team 75 Bernhard, la philosophie de la course a bien changé au petit matin alors qu’il reste 7 heures avant l’arrivée.

Ainsi, si une Porsche est toujours en tête, elle est désormais bien seule, puisque la voiture du franco-suisse Patrick Pilet (qui est actuellement au volant) mène la danse, mais avec une faible avance sur la Mercedes n°4, et le deux voitures s’échangent la tête de la course lors des ravitaillements. Toujours dans le tour du leader, l’Audi du Land Motorsport (vainqueur en 2017) demeure la seule chance d’Audi, puisque l’autre R8 LMS dans le top 10, la n°3 (Phoenix Racing) de Nico Müller, et à plus d’un tour des leaders. L’Aston Martin officielle, quatrième au classement, est toujours en embuscade, mais compte néanmoins plus d’un demi-tour de retard alors que la Mercedes n°6, cinquième, est la dernière voiture dans le tour du leader mais avec presque une ronde de retard.

La nuit a donc été difficile pour Porsche puisque la n°911, qui menait la danse depuis le début de la course, allait partir à la faute dans le trafic et devoir abandonner. Du côté du Team Falken, on perdait 2 tours durant la nuit alors que la voiture du Team 75 Bernhard en perdait 7. Parmi les Helvètes, outre Patrick Pilet en tête par alternance, Nico Müller est septième avec l’Audi du Team Phoenix et seizième avec la voiture du Team BWT. Marcel Fässler est lui quatorzième et Alexandre Imperatori seizième, les deux voitures ayant été longuement retardées en début de course. Enfin, notons l’abandon d’Edoardo Mortara en raison de la sortie de route de l’un de ses coéquipiers durant la deuxième partie de la nuit.

Crédit photos : Jean-Baptiste Lassaux/Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations