fbpx

FIA WEC – Alonso-Buemi-Nakajima victorieux à Spa

Double champion du monde de F1 en 2005 et en 2006, Fernando Alonso a signé sa première victoire dans une épreuve du championnat du monde d’endurance. Le pilote espagnol a en effet remporté samedi les 6 Heures de Spa sur la Toyota TS050 Hybrid numéro 8 dont il partageait le volant avec le Vaudois Sébastien Buemi et le Japonais Kazuki Nakajima. Le Genevois Mathias Beche (Rebellion numéro 3) a pour sa part été classé au 3e rang derrière la Toyota numéro 7. Initialement, cette 3e place semblait devoir revenir au Biennois Neel Jani (Rebellion numéro 1) qui avait franchi la ligne d’arrivée en 3e position. Les commissaires ont toutefois décidé de disqualifier la Rebellion numéro en raison d’«une usure trop prononcée du patin situé sous le fond plat». Les mesures effectuées au terme de la course ont révélé une usure supérieure de 1,8 mm à la limite autorisée. 

Toyota a très bien commencé la Super Saison d’endurance 2018-2019. La firme japonaise s’est en effet assurée le doublé aux 6 Heures de Spa. La Toyota numéro 8 du trio Alonso-Buemi-Nakajima a mené la majeure partie de cette première course du championnat et a franchi victorieusement la ligne d’arrivée avec une seconde et demie d’avance sur la deuxième Toyota, la numéro 7 du trio composé de Mike Conway, de l’ancien pilote de Sauber en F1 Kamui Kobayashi et de Jose Maria Lopez, le plus Suisse des pilotes argentins étant donné qu’il habite dans le canton de Vaud depuis de nombreuses années.

Fernando Alonso s’est très exactement imposé avec 1’’444 seconde d’avance sur Mike Conway dont la Toyota numéro 7 avait dû s’élancer à un tour de l’intégralité du plateau après une pénalité consécutive à une infraction au règlement constatée après les qualifications.

Sébastien Buemi : « Nous sommes tous très heureux d’avoir débuté la saison d’une aussi belle manière. C’était la première fois que Kazuki Nakajima et moi courrions avec Fernando Alonso et c’était très important de pouvoir débuter sur un bon résultat. Je ne me souviens pas d’avoir vécu une course de 6 heures avec autant d’interventions de la voiture de sécurité. Cela a fait considérablement fondre l’avance que nous avions en début de course. Cette victoire de Spa est ainsi particulièrement bienvenue et il faudra la confirmer lors de la prochaine course aux 24 Heures du Mans, le 16 et 17 juin. »

Fernando Alonso : « Je suis ravi de cette victoire et tiens à remercier Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima de m’avoir considérablement facilité la tâche. Tous les efforts que nous avions menés jusqu’ici ont été récompensés de la meilleure façon qui soit. »

Comme déjà relevé plus haut, c’est la Rebellion de l’écurie suisse du même nom qui a hérité du 3e rang derrière la deuxième Toyota. Le Genevois Mathias Beche a partagé son volant avec le Français Thomas Laurent et l’Américain Gustavo Menezes. Il a terminé à deux tours des deux Toyota.

Calim Bouhadra, Vice-Président de REBELLION: « Nous sommes très heureux de notre course malgré la disqualification de la 1. Les voitures ont montré qu’elles étaient bien nées et que nous avons notre place au sommet de la compétition. Mais la compétition ne sera pas attrayante si l’avantage des hybrides n’est pas revu. »

Neel Jani : « Félicitations à toute l’équipe, ils ont eu un hiver difficile et un calendrier serré pour préparer les deux voitures pour la première course ! Mais nous avons atteint le premier but en faisant passer la ligne d’arrivée aux deux autos! La disqualification est malheureuse mais les règles sont les règles et nous devons accepter de perdre ce podium. Je suis tout de même très heureux que notre voiture sœur termine troisième à notre place! Nous avons eu très peu de temps de pilotage avant cette première course et celle-ci a été un peu éprouvante pour nous. Nous avons beaucoup de travail à faire pour Le Mans, surtout si nous voulons nous rapprocher des Toyota. »

Mathias Beche : « Terminer troisième pour notre première course est une super récompense pour l’équipe. La voiture s’est montrée fiable et nous avons pu accumuler des kilomètres et de l’expérience, ce qui était le plus important pour nous. Il nous reste encore beaucoup de travail pour être à notre meilleur niveau et nous allons nous remettre au travail pour préparer l’immense défi du Mans ! »

Le prochain rendez-vous de la Super Saison FIA WEC 2018/2019 sera la journée d’essai sur le tracé des 24 Heures du Mans qui aura lieu le dimanche 3 juin.

Cliquer ici afin de consulter le PDF avec le classement de la course.

Crédits des photos: Michelin, Toyota et Rebellion

A propos de l'auteur

Articles en relations