WRC Argentine – Ott Tänak et les autres

Cinquième manche du WRC, le rallye d’Argentine allait être le théâtre d’une domination d’Ott Tänak, puisque le pilote estonien remportait sa première victoire depuis son arrivée chez Toyota, tout en remportant 10 ES sur les 18 au programme.

Après une mise en bouche le jeudi soir dans les rues de Villa Carlos Paz, le rallye débutait réellement le vendredi matin. Et cette première spéciale du vendredi allait être marquée par la poussière stagnante, ce qui allait avantager, une fois n’est pas coutume, le pilote qui ouvrait. Ainsi, Sébastien Ogier remportait ce premier vrai chrono, alors qu’Ott Tänak partait en tête-à-queue après avoir touché une pierre, perdant plus de 20 secondes dans l’opération et tordant sa direction.

Malgré cet incident, le pilote estonien remportait les 2 chronos suivants et prenait la tête du rallye dans l’ES 5, avant de dominer les 3 ES de l’après-midi. Au terme de la première étape, c’est Kris Meeke qui rejoignait le parc fermé au deuxième rang, mais à plus de 20 secondes du leader, Thierry Neuville, Dani Sordo, Sébastien Ogier et Craig Breen suivant le pilote d’Irlande du Nord en moins de 20 secondes. Du côté des perdants du jour, Andreas Mikkelsen perdait du temps dans une crevaison, tout comme Esapekka Lappi, les deux Scandinaves étant suivis par les Ford d’Elfyn Evans et de Teemu Suninen un ton en-dessous. Enfin, Jari-Matti Latvala était contraint à l’abandon sur casse moteur dès le 3ème chrono et ne pouvait repartir ensuite, le changement de moteur n’étant pas autorisé pour le rallye 2.

Le samedi matin, c’est le brouillard qui venait perturber les concurrents. Et si le leader n’était nullement perturbé, avec trois nouveaux scratch, Sébastien Ogier perdait près d’une minute dans les 40 km de l’ES 11, le quintuple champion du monde avouant ne pas avoir pris assez de risques dans ces conditions, chutant ainsi au cinquième rang. A l’inverse, Thierry Neuville gagnait une position au détriment de Kris Meeke, et récupérait la place de dauphin, mais déjà à plus de 40 secondes de la Toyota de tête. Dans l’après-midi, le pilote estonien augmentait encore son avance pour la porter à 46,5 secondes au terme du samedi, avec 5 victoires de spéciales sur 7. Seuls Thierry Neuville, dans la spéciale spectacle de mi-journée, et Dani Sordo, dans le deuxième passage des 40 km de Cuchilla Nevada – Rio Pintos, empêchaient l’Estonien de tout rafler. Cette deuxième journée allait s’avérer catastrophique pour Citroën. Tout d’abord, Craig Breen partait à la faute et, tout comme Latvala la veille, il ne pouvait repartir, l’arceau ayant été touché. Troisième avant le dernier chrono du jour, Kris Meeke était victime d’une crevaison et, contraint de changer la roue en spéciale, il perdait plus de 2 minutes 30 et toute chance de podium sur ce rallye.

Malgré une crevaison, Ott Tänak assurait le dernier jour et remportait la victoire devant Thierry Neuville, qui s’offrait également la Powerstage, et Dani Sordo, superbe troisième. La dernière incertitude de ce dernier jour concernait la quatrième place, puisque seulement 4 secondes séparaient Sébastien Ogier et Andreas Mikkelsen avant le dernier chrono. Mais en réussissant le deuxième temps derrière le pilote belge, le leader du championnat assurait la place au pied du podium, et les 4 points bonus devant Andreas Mikkelsen, cinquième, et troisième de la Powerstage, Ott Tänak et Kris Meeke prenant les derniers points bonus.

Ott Tänak : « C’est vraiment très spécial de remporter ma première victoire avec l’équipe. Nous avons rapidement fait progresser l’auto, et aujourd’hui elle est comme j’aime. Ainsi, j’étais en grande confiance, et c’est aussi génial de voir à quel point l’équipe m’a soutenu. Dominer un rallye est vraiment super, mais ce n’était pas facile. Au début du week-end, j’ai attaqué très fort, et, au fur et à mesure que l’écart grandissait, il était plus facile de contrôler. Enfin, aujourd’hui, nous avons été plus prudents. Nous sommes dans la bonne direction et nous nous rapprochons au championnat. Nous sommes encore dans la première partie de la saison et nous devons continuer ainsi dans les prochains rallyes. »

Derrière le top 5, Elfyn Evans terminait sixième sans comprendre son manque de performance tout le long du rallye, Kris Meeke et Esapekka Lappi terminant septième et huitième après leurs crevaisons (le pilote Toyota crevait deux fois le dimanche), et devant la Ford de Teemu Suninen. Enfin, après une lutte fratricide entre les deux Skoda, la victoire en WRC 2 ainsi que la dixième place au général revenaient à Pontus Tidemand après la grosse sortie de route de Kalle Rovanpera (heureusement sans conséquence physique).

CLASSEMENT FINAL

1. Tänak / Jarveoja (Toyota Yaris WRC) 3h43’28’’9
2. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) + 37’’7
3. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) + 1’15’’7
4. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) + 1’58’’6
5. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) + 2’02’’6
6. Evans / Barritt (Ford Fiesta WRC) + 3’06’’3
7. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) + 3’25’’7
8. Lappi / Ferm (Toyota Yaris WRC) + 4’32’’6
9. Suninen / Markkula (Ford Fiesta WRC) + 5’38’’6
10. Tidemand / Andersson (Skoda Fabia R5) +12’15’’8 1er WRC 2

POWERSTAGE

1. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +5 points
2. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +4 points
3. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +3 points
4. Tänak / Jarveoja (Toyota Yaris WRC) +2 points
5. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) +1 point

Au championnat, les écarts se resserrent, puisque Sébastien Ogier, avec un total de 100 points, ne compte plus que 10 longueurs d’avance sur Thierry Neuville, alors qu’Ott Tänak compte 28 points de retard sur le leader.

Prochaine manche au Portugal, du 17 au 20 mai.

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

  1. Sébastien Ogier – 100 points
  2. Thierry Neuville – 90 points
  3. Ott Tänak – 72 points
  4. Andreas Mikkelsen – 54 points
  5. Dani Sordo – 45 points
  6. Kris Meeke – 43 points
  7. Esapekka Lappi – 40 points
  8. Jari-Matti Latvala – 31 points
  9. Elfyn Evans – 26 points
  10. Craig Breen – 20 points

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

  1. Hyundai WRT – 144 points
  2. M-Sport Ford WRT – 129 points
  3. Toyota Gazoo Racing – 124 points
  4. Citroën Total Abu Dhabi WRT – 93 points

Crédits photos : Toyota Gazoo Racing, Hyundai Motorsport, M-Sport Ford, Citroën Racing, Skoda Motorsport ; citation : Toyota Gazoo Racing

A propos de l'auteur

Articles en relations