VdeV Magny Cours – Cool Racing deuxième des 4h Endurance

Magny-Cours Endurance GT/Tourisme/LMP3/PFV

Comme à Barcelone, les courses de GT/Tourisme et de LMP3/PFV des V de V Endurance Series sont regroupées en une seule course de 4h. En revanche, à Magny-Cours, le temps est au beau fixe !

La Norma M30 de DB Autosport, pilotée par Nicolas Schatz, Xavier Michel et Christophe Bernier est en pole.

La course tourne à la lutte entre Ligier JS P3. Celle d’Inter Europol, pilotée par Paul Scheuschner, Hendrik Still est aux prises avec celle du Team Virage d’Henning Enqvist, Javier Cobian et Jake Rattenbury, la Wimmer Werk Motorsport de Felix Wimmer, Matthias Kaiser et Bachler Klaus et la Cool Racing by GPC d’Alexandre Coigny et Antonin Borga. A une heure du but, le Team Virage a lâché prise. La seconde Ligier JS P3 d’Inter Europol, de Jakub Smiechowski et Pontus Frederiksson vient prêter main-forte aux leaders… Néanmoins, ce sont les Autrichiens de Wimmer Werk Motorsport qui s’imposent ! Le Cool Racing by GPC termine 2e et la Norma de DB Autosport chasse les Polonais du podium. La Ferrari F488 GT3 Visiom de Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet triomphe en GT/Tourisme.

Classement

Monoplace V de V courses 1 et 2

Le temps est au beau fixe à Magny-Cours, voilà qui change de Barcelone ! Nicolas Varrone (Inter Europol) décroche la pole.

D’emblée, Grégory Segers (Lamo) harcèle l’Argentin. Le jeune Nordiste prend la tête. Il commet une erreur, Varrone en profite, mais Segers réussit à repasser. Derrière, Erwin Creed (Formula Motorsport) s’offre une belle remontée. Il y a un safety-car, mais Segers garde son calme. Varrone, lui, se fait harponner par un concurrent. Cela profite à Creed, qui passe 2e. Premier succès en Monoplace V de V pour Segers, qui devance Creed et Varrone.

L’après-midi, on retrouve Varrone et Segers. Derrière, il y a un accident. Alain Bucher (Lamo), Walter Rykart (Formula Motorsport) et Pietro Peccennini (TS Corse) restent sur le carreau. Au restart, Varrone fait le break… Mais Segers est rapidement dans ses rétros ! Le Nordiste tente plusieurs manoeuvres de dépassement. Puis c’est le contact. Edward Jonasson (Inter Europol) se faufile et gagne. Segers est 2e et Michel Piroird (Formula Motorsport), 3e.

Classements : course 1course 2

Challenge Funyo V de V

C’est le deuxième rendez-vous de la saison pour le Challenge Funyo en V de V Endurance Series. Quatre F5 ont rejoint les SP05.

Le matin, Nicolas Cannard (HMC Racing) part en pole aux côtés de Jonathan Dessens (AGR Bleu Mercure.) Ils tombent tous les deux en panne et cela permet à Patrick Seille (AGR Bleu Mercure) de pointer en tête, devant Aurélien Robineau (AGR Bleu Mercure.) L’image de la course, c’est la remontée de Frédéric Fauchère (Wintec) qui termine 3e.

L’après-midi, il y a un peu de cafouillage au départ. Après plusieurs tours de chauffe, Seille s’élance devant Aurélien Robineau (AGR Bleu Mercure.) Parti 3e, Fauchère n’arrive pas à rééditer cet exploit. Cette fois-ci, c’est Eric Tessier (AGR Bleu Mercure) qui complète le podium, assurant le triplé à l’équipe.

Après avoir remporté les deux courses du samedi, Patrick Seille (AGR Bleu Mercure) vise la passe de trois, à Magny-Cours, le dimanche matin. Qui plus est, il part en pole.

La course débute par un long safety-car, alors que 5 SP05 sont d’emblée éliminées. Au restart, Aurélien Robineau (AGR Bleu Mercure) tente sa chance, mais Seille reprend son bien. Yves Orhant (Y.O. Concept) suit au loin pour la 3e place et le podium est déjà gelé. L’exploit du jour est pour Jonathan Dessens (AGR Bleu Mercure), qui remonte jusqu’à la 5e place.

Trois sur trois pour Seille, en Challenge Funyo V de V, à Magny-Cours ! Il est cette fois encadré par Robineau et Orhant sur l’estrade.

L’après-midi, Robineau surprend le poleman Seille. Nicolas Cannard (HMC) passe peu après. Cannard s’attaque ensuite à Robineau pour une belle passe d’armes. Cannard ayant le dernier mot.

Malchanceux durant la course 1, Cannard relève la barre et il finit donc par remporter la course 4. Robineau est 2e et cette fois, Seille n’est « que » 3e.

Classements : course 1course 2course 3course 4

Endurance VHC

47 voitures sur la grille ! Pour l’ouverture de la saison d’endurance VHC, dans le cadre des V de V Endurance Series, les Saloon Cars se joignent aux concurrents habituels du VHC V de V.

Sur sa Chrysler Viper Saloon Cars, Julien Grenet est en pole. Il devance la BMW 323i d’Alain Derognat. Tandis que Nicolas et Frédéric da Rocha, sur Lucchini-BMW de TA Auto Sport, sont les meilleurs performers du VHC V de V.

Hélas, la Lucchini ne va pas très loin. Pas plus que la Golf GTI de Richard Juste, qui entraine d’emblée un safety-car. Au bout de 30 minutes, les Saloon Cars voient le damier ; Julien Grenet impose sa Viper. Reste les VHC V de V. Un temps largement en tête, Emmanuel Brigand et sa Porsche 911 RSR de Crubile Sport voit revenir l’Elva MK8 de Marc Alloend-Bessand de Mecamoteur dans ses rétroviseurs. In extremis, la Porsche s’impose.

Poleman et vainqueur le samedi, avec sa Chrysler Viper Saloon Cars, Julien Grenet est en pole pour la seconde course d’Endurance VHC. Les da Rocha père et fils, sont de nouveau les meilleurs représentants du VHC V de V avec la Lucchini-BMW de TA Auto Sport.

Cette fois, c’est la Viper qui est maudite. Fabrice Lefebvre se retrouve en pole avec son Audi Quattro. Lefebvre domine le Saloon Cars et l’on n’est pas surpris de le voir s’imposer, trente minutes plus tard. Les VHC V de V restent en piste. Les da Rocha ont pris un tour au peloton. Emmanuel Brigand, vainqueur du VHC V de V le samedi, est 2e avec sa 911 RSR. Pour la troisième marche, « Nelson » sur sa March 81 S Palmyr est dans la boite de vitesse de l’Elva MK8 Mecamoteur de Yann Le Calvez. L’Elva, plus puissante, s’impose d’un souffle.

Classements : course 1course 2

Communiqué de presse VdeV

A propos de l'auteur

Articles en relations