Le retour de Philippe Camandona

Champion de Suisse des rallyes en 1990, vainqueur de l’Euro Rallye Trophy en 1991 et 9e au classement général et vainqueur du groupe N au Rallye Monte-Carlo de 1995, Philippe Camandona (60 ans) effectuera cette année son retour à la compétition au volant d’une Porsche Cayman GT4 du Centre Porsche Lausanne.

Toujours très actif dans le domaine du sport automobile, que ce soit dans sa fonction de président du comité d’organisation du Slalom de Bière ou en tant que participant de manifestations de voitures anciennes, le Vaudois Philippe Camandona effectuera son retour à la compétition au sein de la Porsche Sports Cup Suisse.

Philippe Camandona: « Je disputerai sur le circuit du Castellet, le week-end des 9 et 10 juin, ma première course au sein de la coupe réservée aux Porsche Cayman GT4, cela au volant d’une voiture mise à ma disposition par le Centre Porsche Lausanne. En vertu des accords passés entre ce dernier et la manufacture horlogère TAG Heuer, la voiture arborera les célèbres couleurs Gulf et Heuer popularisées il y a une cinquantaine d’années par les Porsche 917 de Jo Siffert et de Steve McQueen. »

L’annonce du retour à la compétition de l’ancien champion de Suisse Philippe Camandona a d’ailleurs eu lieu le samedi 21 avril au Centre Porsche de Lausanne où était justement exposée la réplique d’une Porsche 917 Gulf. Celle-ci a été achetée cette année par la firme TAG Heuer qui l’utilisera à des fins promotionnelles. On précisera que l’engagement de Philippe Camandona au volant d’une Cayman GT4 est dû à l’initiative d’Ilker Piskin, chef d’exploitation du Centre Porsche Lausanne.

Ilker Piskin : « La renommée de Philippe Camandona, mais également son excellent coup de volant et son expérience ont parlé en sa faveur. Nous recherchions en effet un pilote qui soit susceptible d’évoluer dans le peloton de tête et qui ne prenne pas de risques inconsidérés pour prouver sa vitesse. »

Avec ses nombreuses victoires en rallye et l’expérience accumulée en circuit, notamment aux 24 Heures de Spa, Philippe Camandona n’a en effet plus grand chose à prouver de ce côté-là. Et à bientôt 61 ans – il les fêtera le 13 mai – , il est dix ans plus jeune qu’un certain Walter Röhrl qui affole toujours les chronos bien qu’il soit né le 7 mars 1947!

Philippe Camandona : « Les premiers essais libres effectués au mois de mars au Castellet se sont bien déroulés. J’ai rapidement trouvé de bonnes sensations. Outre les deux courses du Castellet, agendées les 9 et 10 juin, il est prévu que je participe à l’ensemble de la saison à l’exception du premier rendez-vous qui aura lieu le week-end prochain, celui du 26 au 28 avril, au Red Bull Ring en Autriche. Après le Castellet, la Porsche Sports Cup Suisse fera halte à Imola le 8 juillet, à Dijon le 18 août et à Misano le 27 octobre. »

La présence de Philippe Camandona derrière le volant d’une Porsche, après avoir notamment été champion de Suisse des rallyes en 1990 au volant d’une Ford Sierra Cosworth, constitue un retour à ses premières amours. Ses débuts au volant d’une voiture «made in Zuffenhausen» remontent en effet au Slalom de Chamblon de 1983. Il s’y était classé 2e dans sa catégorie au volant d’une Porsche 911 homologuée en groupe 3.

C’est cependant avec une 911 Carrera 3.2 homologuée en groupe N-GT que Philippe Camandona a obtenu ses principales satisfactions au volant d’une Porsche. En 1986, tout d’abord, puis en 1987, où, au volant de cette 911 Carrera 3.2 très bien préparée par Jean-Claude Burnier, il a terminé vice-champion de Suisse avec huit victoires de groupe en huit courses, dont une, au Rallye de Varèse, devant l’auteur de ces lignes.

L’année suivante, en 1988, il termine 3e du championnat de Suisse des rallyes et est à nouveau 1er du groupe N-GT au volant d’une Porsche 944 Turbo qu’il avait engagée dans toutes les épreuves à l’exception du rallye sur terre de Bade-Würtemberg où il conduisit à nouveau son ancienne Porsche 911 Carrera 3.2. A cette occasion, il signait la dernière victoire d’une Porsche 911 au classement général d’une épreuve du championnat de Suisse des rallyes.

Entre la 911 groupe 3 du Slalom de Chamblon de 1983 et les Porsche groupes N-GT des années 1986 à 1988, Philippe Camandona avait loué au préparateur lausannois Guido Haberthur une 911 Turbo groupe B qu’il engagea en 1985 aussi bien à la course de côte de Vuiteboeuf-Sainte-Croix qu’au Rallye de Saint-Cergue. S’il termina 1er du groupe B et deuxième du classement général derrière la monoplace de F2 de Michel Salvi à Vuiteboeuf-Ste-Croix, il dut en revanche abandonner au Rallye de Saint-Cergue en raison d’ennuis mécaniques.

Aujourd’hui encore, Philippe Camandona possède une ancienne Porsche 911 Turbo de route. C’est d’ailleurs à son volant qu’il s’est rendu ce samedi 21 avril aux « Performance Days » du Centre Porsche de Lausanne. Histoire certainement de répondre résolument par oui à la question suivante inscrite sur le panneau publicitaire géant placé à l’arrière de la Porsche 917 Gulf précédemment évoquée: « Votre cœur bat-il pour Porsche ? »

Crédits des photos: Laurent Missbauer et archives Philippe Camandona

A propos de l'auteur

Articles en relations