Ken Block au départ du Rallye du Valais 2018 ?

C’est un très gros coup que les organisateurs du Rallye international du Valais seraient en train de préparer. Ceux-ci devraient en effet accueillir le pilote américain Ken Block, le roi mondial du drift qui a participé à plus de 20 épreuves du championnat du monde des rallyes! Le conditionnel est en effet encore de mise. Interrogé par nos soins, Cédric Borboën, directeur général du Rallye international du Valais nous a confié que rien n’était fait, même si les discussions entamées avec le pilote américain et son team sont bien avancées. Tout laisse cependant penser que si la présence de Ken Block n’est pas encore officialisée, les probabilités que le champion américain viennent en Valais sont très élevées.

Après quatre années d’absence, Ken Block fera son retour dans le championnat du monde des rallyes à l’occasion du prochain Rallye d’Espagne qui aura lieu du 25 au 28 octobre. Il y pilotera la troisième Ford Fiesta WRC officielle aux côtés de Sébastien Ogier et Elfyn Evans. Une semaine auparavant, il devrait être en démonstration aux Casernes de Sion dans le cadre du Rallye international du Valais, agendé cette année du 18 au 20 octobre.


Avec la présence d’une star mondiale du calibre de Ken Block, Richard Chassot, associé de Cédric Borboën au sein du Rallye international du Valais, concrétiserait les objectifs qu’il avait évoqués l’année passée, à savoir «faire grandir cette épreuve avec nos connaissances et nos compétences en matière d’organisation d’événements d’une telle envergure» et «faire venir au Rallye international du Valais également ceux qui ne sont pas de grands passionnés de rallye».

Un premier pas dans ce sens avait déjà été effectué l’an dernier avec la présence du champion du monde d’endurance Romain Dumas, double vainqueur des 24 Heures du Mans et triple vainqueur de la course de côte de Pikes Peak, qui avait assuré le spectacle au volant de sa magnifique Porsche 911 GT3 RS 4.0 et qui s’était imposé dans le groupe R-GT tout en terminant au 7e rang du classement général. Les démonstrations que Ken Block effectuerait cette année dans l’enceinte des Casernes de Sion – la date du jeudi 18 octobre a été évoquée – devraient attirer des milliers de spectateurs.

Les vues des vidéos* de drift de Ken Block sur Youtube se comptent en effet en dizaine de millions! Nous vous conseillons vivement de les visionner, à commencer par celle tournée dans une zone industrielle désaffectée qui a été visionnée plus de 28 millions de fois! L’immense popularité de Ken Block s’explique également par la médaille d’argent qu’il a remportée aux X-Games de Los Angeles, en 2012, où il n’avait été battu que par Sébastien Loeb.

Si Ken Block excelle dans ses démonstrations de drift réalisées avec une précision chirurgicale, il est également un pilote de course capable de terminer sur le podium dans une épreuve du championnat du monde de rallycross (deux fois 3e en 2014 et en 2016) et de se classer à six reprises parmi les dix premiers d’un rallye du championnat du monde de la spécialité avec, en point d’orgue, une 7e place au Rallye du Mexique en 2013 et une 8e place au Rallye de France en 2011, les deux fois au volant d’une Ford Fiesta RS WRC.

Le retour, cette année, de Ken Block dans le championnat du monde au Rallye d’Espagne fait immanquablement penser à celui du nonuple champion du monde Sébastien Loeb (44 ans) qui sera présent lui aussi sur les routes de Catalogne après avoir déjà disputé deux rallyes du championnat du monde cette saison, au Mexique et au Tour de Corse. C’est pendant les saisons 2010 et 2011 que Ken Block a beaucoup fréquenté non seulement Sébastien Loeb mais également Kimi Raikkönen. Ce dernier, après avoir quitté Ferrari à la fin de l’année 2009, a participé à deux saisons complètes du championnat du monde des rallyes avant de revenir en F1 chez Lotus, en 2012 et en 2013, puis, à partir de 2014, à nouveau chez Ferrari, marque avec laquelle il avait été sacré champion du monde en 2007.

Contrairement à Ken Block, Kimi Raikkönen est déjà venu au Rallye international du Valais. En 2008, il s’était déplacé aux casernes de Sion afin d’y encourager son compatriote Anton Alen qui courait au volant d’une Abarth Punto d’usine. En véritable star mondiale, Ken Block a côtoyé un grand nombre de personnalités. Non seulement Kimi Raikkönen et Sébastien Loeb, mais également Michael Schumacher, Valentino Rossi et bien d’autres encore. On se réjouit d’ores et déjà de la voir à l’œuvre dans le cadre du prochain Rallye international du Valais ! Cela même si sa participation, officiellement, n’est pas encore confirmée.

Crédits des photos : Laurent Missbauer, Ford et DR

*
Voici quelques vidéos de Ken Block à visionner impérativement :

Ken Block dans ses œuvres dans une zone industrielle désaffectée (plus de 28 millions de vues sur Youtube) :

Ken Block en démonstration sur le légendaire tracé de la course de côte de Pikes Peak (plus de 13 millions de vues sur Youtube) :

Ken Block dans ses œuvres dans les rues de San Francisco (plus de 97 millions de vues sur Youtube) :

Comparatif entre Sébastien Loeb et Ken Block, respectivement médaillés d’or et d’argent au X-Games 2012 à Los Angeles :

A propos de l'auteur

Articles en relations