F1 – GP de Chine: La folle et magistrale remontée de Daniel Ricciardo. Les Sauber et Romain Grosjean hors du coup.

Daniel Ricciardo a remporté dimanche le GP de Chine après une folle remontée. Encore cinquième à près de vingt tours de l’arrivée, il a profité des circonstances de courses et de pneumatiques neufs pour remonter un à un ses adversaires. Il offre ainsi la première victoire à Red Bull de la saison devant les deux Finlandais Bottas et Räikkönen. Les Sauber et Romain Grosjean sont restés dans l’anonymat pendant la grande partie de la course.

Au départ, les deux Ferrari de Vettel et Räikkönen partent légèrement favorites après avoir dominé les qualifications et s’être octroyé la première ligne. Néanmoins Vettel ferme quelque peu la porte à Räikkönen, lequel se fait passer par Bottas et Verstappen. Lewis Hamilton ne réussit lui également pas un très bon départ. Peu de changements jusqu’au premiers ravitaillement qui voient Bottas rentrer en premier pour réussir l’undercut sur Vettel. Hamilton les imite alors et les deux Red Bull suivent un peu plus tard mais optent pour des gommes médiums. 

 

Räikonnen leader éphémère
Seul pilote parmi les favoris à ne pas s’être encore arrêté, Kimi Räikkönen se retrouve leader l’espace de quelques tours mais devra rapidement céder sa position à Bottas et Vettel. Il est l’heure de rentrer pour le Finlandais qui se retrouve sixième et loin des meilleurs. Une stratégie un peu incompréhensible de la part de Ferrari. 

Les débris chinois et le manque de réactivé de Ferrai et Mercedes
A un peu moins de 30 tours de l’arrivée, les deux Toro Rosso se touchent suite à une mauvaise compréhension et laissent des débris sur la piste. Incroyable mais vrai, il va falloir plus de trois tours aux organisateurs chinois pour remarquer le danger de ces morceaux de carbone pour finalement faire intervenir la voiture de sécurité. Et il va également presque leur falloir 10 tours pour nettoyer les quelques bouts éparpillés sur le bord de la piste.Néanmoins, les grands vainqueurs et les plus intelligents dans cette situations, sont bien les Red Bull puisqu’ils font rentrer leurs deux pilotes pour leur faire chausser de nouvelles gommes tendres. La passivité de Ferrari et Mercedes est incompréhensible à ce niveau de compétition.

Et le show Ricciardo commence
Dès la reprise de la course, Daniel Ricciardo se montre immédiatement le plus rapide et Hamilton comprend que son écurie a fait une faute tactique majeure. Trop tard, il ne peut que constater les dégâts puisque que le pilote Australien va remonter un à un ses adversaires. Il commence par l’Anglais avant de passer l’autre quadruple champion du monde Sebastian Vettel et prendre la tête d’un dépassement de génie face à Bottas. Pendant ce temps, Verstappen tente bien d’imiter son coéquipier mais il va comme souvent cette saison prendre beaucoup trop de risques. Il va d’abord manquer de toucher Hamilton et partir à la faute, avant de le repasser et revenir sur Vettel. Pour le percuter et partir à nouveau à la faute. Voiture abîmée pour l’Allemand et huitième place finale derrière Alonso et 10 secondes de pénalités pour le Néerlandais qui termine pourtant 5ème. 
Daniel Ricciardo lui ne sera plus inquiété et s’impose devant Bottas et Irakienne qui revient de nulle part grâce aux attaques de Verstappen. 
Prochain Grand-Prix à Bakou dans deux semaines.

 

Une course à oublier pour Romain Grosjean et les Alfa Romeo Sauber
Peu performantes déjà samedi e qualifications, les deux Alfa Romeo Sauber ont encore déçu dimanche en course. Très loin des meilleures et ne terminant pas à un tour que grâce à la voiture de sécurité, les monoplaces suisses sont apparues comme la dernière force du plateau, derrière les Williams (en progrès) et Toro Rosso. Inquiétant, une semaine après les premiers points marqués par Marcus Ericsson à Bahreïn. Le Suédois termine 16ème de cette course et Charles Leclerc 19ème après avoir manqué de sortir. Entre les deux se trouve Romain Grosjean, avec une très décevante 17ème place. On a le sentiment que le franco-genevois est dominé et largué par son coéquipier cette saison, se montrant quelque peu pessimiste à la fin de la course: “A partir du moment ou la voiture de sécurité est sortie, je savais que ce serait la catastrophe. Mes pneus ne sont pas bon du tout, la voiture était inconduisible. J’étais sur un arrêt, les autres autour de moi sur deux arrêts, je savais que c’était mort”.

Sport-Auto.ch vous offre les chiffres et les rumeurs que vous ne deviez pas manquer, et ses récompenses du jour :

Tout d’abord, les chiffres :

6comme le nombre de victoires désormais en Grand-Prix pour Daniel Ricciardo
1 comme le nombre d’abandon dimanche. C’est Brandlon Hartley qui en est l’auteur
comme le nombre de places perdues
 par Sebastian Vettel à cause de Max Verstappen
comme le nombre de points pour Williams cette saison

Puis les rumeurs et commentaires de Sport-auto.ch :

Romain Grosjean a-dû laisser passer Kevin Mangussen au sixème tour, s’estimant floué. Le résutlat lui donne tort.
Fernando Alonso a vu la différence entre une McLaren et une Red Bull dimanche…
Toro Rosso n’a pas refait l’exploit de Bahreïn. Il reste du travail pour être à la hauteur des trois autres motoristes.
Charles Leclerc a découvert que la Formule 1 n’était pas si facile…

Vidéo bonus : 

Revivez la folle remontée de Daniel Ricciardo pour s’adjuger la victoire. Il passe cinq concurrents à la suite dont trois champions du monde.

Et les récompenses du jour :

La médaille d’or de Sport-Auto.ch va à Daniel Ricciardo qui nous a offert une folle remontée et de très beaux dépassements. Un grand show de l’Australien.

Le blâme à Max Verstappen, qui a beaucoup trop pris de risques sur cette fin de course. Au lieu d’offrir un podium à son équipe, il s’est mis Vettel, Hamilton et la direction à dos.

Crédits photos: ©Scuderia Ferrari, ©AMG, ©Alfa Romeo Sauber F1, @FIA Official. ©Pirelli

Crédits vidéo: @F1 Official

A propos de l'auteur

Articles en relations