Rallye du Pays du Gier : Ivan Ballinari – Paolo Pianca victorieux !

Rallye Gier 2018 - #2 Ivan Ballinari Paolo Pianca - Skoda Fabia R5

Bonne entrée en matière pour Ivan Ballinari/Paolo Pianca, qui se sont imposés ce week-end au Rallye du Pays du Gier, première manche du Championnat de Suisse des Rallyes 2018. En VHC, victoire de Julien Camandona/Maxime D’Ignoti sur BMW M3. Au niveau du Clio R3T Alps Trophy, Styve Juif/Alex Florenson prennent les commandes, tandis que championnat Junior fut dominé par Thomas Schmid/Quentin Marchand.

Un vrai rallye-piège, c’est ainsi que l’on se souviendra des conditions particulièrement sélectives de cette manche d’ouverture du Championnat de Suisse des Rallyes 2018. Le Rallye du Pays du Gier, autour de Saint-Chamond (Loire), faisait donc office de première manche de notre championnat national, ce week-end, 16 et 17 mars.

Vendredi soir sur le coup de 19h00, c’est sous le déluge que s’élançaient les concurrents sur les routes de la Loire. Au programme, deux épreuves spéciales, respectivement de 22.7 km (Valfleury) et de 7.5 km (Fouay).

De nuit, sur des routes détrempées et rapidement très sales, Sébastien Carron (Ford Fiesta R5), champion sortant auréolé de trois titres nationaux, impose une cadence infernale. Hormis Ivan Ballinari, au volant d’une voiture qu’il découvre encore (Skoda Fabia R5), aucun autre concurrent ne sera capable de tenir un tel rythme. A l’issue de l’ES 1, les deux hommes de tête auront déjà pris plus d’une minute à leur plus proche poursuivant, tandis que de nombreux équipages se font piéger par les conditions dantesques, qui ne pardonnent pas la moindre erreur. Finalement, en raison des nombreux retards suite aux neutralisations en raison des multiples abandons, le second chrono de l’étape est annulé.

Julien Camandona – Maxime D’Ignoti : un rallye mené en tête du bout en bout

Samedi matin signifiait également le départ pour le rallye VHC. Premier à s’élancer, le champion en titre, Eddy Bérard (Ford Escort) allait connaître rapidement des problèmes mécaniques qui l’obligeront à s’arrêter définitivement dès le deuxième chrono, tandis que Julien Camandona, privé de concurrence, mènera le rallye de bout en bout et remportera donc le gros lot au niveau des points à la Coupe Suisse VHC.

Maxime D’Ignoti : Nous étions impatients de rouler à nouveau sur ces routes du Gier, c’est un rallye rapide avec de très belles sections parfaitement adaptées à notre voiture, et qui convient bien aussi à Julien.
L’ES 3 a été pour nous une prise de température , beaucoup de glisse, des secteurs en mauvais état après le passage des modernes vendredi soir mais les sensations sont là. Sur la deuxième partie de spéciale, nous dépassons Eddy suite à un ennui mécanique, le chrono tombe…. déjà une belle avance ! Dommage que la bataille n’ait pas duré plus longtemps, Eddy était notre principal concurrent. Pour la deuxième ronde, nous avons pu attaquer sur une route moins trempée mais toujours avec une marge de sécurité, l’avance considérable acquise le matin nous a enlevé la pression pour prendre du plaisir dans les épingles où le public était présent.
Finalement, c’est la victoire…. Une belle revanche sur l’édition de 2017, qui était notre premier rallye !

Kevin Bérard – Florence Bérard : de belles performances aux commandes de la Ford Escort Mk2

Seul autre pilote suisse en lice, Kevin Bérard (Ford Escort), le fils d’Eddy, montre à nouveau un coup de volant prometteur lors de son troisième rallye, et termine donc second Suisse et 5e au général.

 

Du côté des modernes, l’hécatombe d’abandons se poursuit. Dans l’ES 6, c’est Carron qui sort de la route, ce qui ne lui était plus arrivé depuis… 2013 !

Carron Rally Team : Malheureusement nous avons glissé sur du gravier dans un droite, la voiture a mordu le fossé et nous nous sommes posés. Rallye terminé pour nous. C’est vraiment dommage puisque nous avions vraiment bien roulé jusqu’à présent. C’est dur mais nous devons l’accepter.

 

Ivan Ballinari/Paolo Pianca ne se font donc pas prier et s’imposent largement, débutant leur saison en Championnat de Suisse des Rallyes en empochant les 35 points de la victoire. Steeves Schneeberger/Isabelle Schneeberger, aux commandes d’une toute nouvelle arme (Ford Fiesta R5), s’offrent également une belle entrée en matière en montant sur la deuxième marche du podium suisse, tandis que Cédric Althaus/Jessica Bayard, qui ont connu quelques difficultés en début d’épreuve, notamment une petite sortie de route qui lui ont fait perdre de précieuses minutes, sur une monture qu’ils découvraient également, se hissent au troisième rang suisse. Quatrième suisse, Jean-Marc Salomon/David Comment, également sur Fiesta R5.

Un rallye à oublier par contre pour Mike Coppens, qui partait à la faute dès l’entame du rallye, vendredi soir, idem pour Maude Studer, dont la Clio R3T décroche brutalement, suivie rapidement par son collègue de trophée, Ricardo Araujo. Abandon également sur sortie de route pour Joël Rappaz dans l’ES 4 samedi matin, alors qu’il était depuis la veille troisième des Suisses aux commandes d’une déjà « vieillissante » Peugeot 207 S2000.

Thomas Schmid – Quentin Marchand : impressionnants sur la 208 R2

Le cinquième équipage suisse n’est autre que Thomas Schmid/Quentin Marchand, qui signe un bel exploit en terminant 13e au général sur Peugeot 208 R2, remportant logiquement la victoire en Championnat Suisse Rallye Junior et la victoire de la classe R2. Déjà remarqué l’an dernier, le potentiel du jeune pilote saint-gallois ne fait aucun doute. A noter qu’il était navigué pour la première fois par le Jurassien Quentin Marchand, qui a dû s’adapter à dicter les notes en allemand. Chapeau ! Jonathan Michellod/Stéphane Fellay, puis Jean-Marie Renaud/Manu Guex, également sur 208 R2, qui se sont eux aussi déjà mis en évidence dans le trophée Junior, complètent le podium Junior R2.

En Junior R1, la victoire revient à Audrey Dauphin/Santana Chesaux, sur Twingo R1, seul des trois équipages de la catégorie à avoir rallié l’arrivée.

Styve Juif – Alex Florenson : l’équipage débute de la plus encourageante des manières dans le Clio R3T Alps Trophy

Du côté du Clio R3T Alps Trophy, au final c’est Styve Juif/Alex Florenson, nouveaux venus dans le trophée, qui l’emportent, avec le 16e temps au général, devant Olivier Courtois/Hubert Risser, qui ont connu un début de course chaotique vendredi soir, et Philippe Broussoux/Didier Rappo, malgré quelques frayeurs. Alors qu’ils étaient partis largement en tête vendredi soir, signant même le 9e temps scratch dans l’ES 1, Ismaël Vuistiner/Florine Kummer (vainqueurs du trophée 2017), ont dû composer dès samedi matin avec des problèmes électroniques sur leur monture. Les jeunes valaisans n’ont pu que faire en sorte de rallier Saint-Chamond et sauvegarder des points au trophée.

Mais la saison ne fait que de commencer, et nous nous réjouissons déjà de la partager avec vous.

Prochain rendez-vous du Championnat de Suisse des Rallyes: les 13 et 14 avril du côté de Saignelégier, pour le Critérium Jurassien.

Crédits photos : ©Sébastien Montagny, ©Baptiste Aebi

A propos de l'auteur

Articles en relations