Dakar 2018 – Eugénie Decré : par amour des dunes !

Dakar 2018 - Eugenie Decre Jerome Pelichet - team RaidLynx - Toyota overdrive Dakar #330

Eugénie Decré est une compétitrice passionnée, bosseuse acharnée et talentueuse. Avec son pilote Jérôme Pelichet, la navigatrice suisse a terminé à un formidable 16e rang du classement général auto au Dakar 2018. Retour sur la course exceptionnelle du team RaidLynx.

Nous vous en parlions dans nos colonnes, le 40e Dakar s’achevait, le 20 janvier dernier, sur la victoire de Carlos Sainz – Lucas Cruz (Peugeot). Parmi pléthore de professionnels et teams d’usine, un team privé s’est particulièrement distingué parmi les meilleurs spécialistes mondiaux de la discipline : le pilote Jérôme Pelichet et sa navigatrice genevoise, Eugénie Decré, du team RaidLynx, à bord du Toyota Overdrive no 330.

A peine rentrée en Suisse, Eugénie nous raconte sa course.

Eugénie, vous visiez le top 20, vous êtes 16e… félicitations ! un vrai exploit ! Objectif atteint ?

Eugénie Decré : Oui, inespéré ! On a vraiment fait une belle course, très régulière !

Dakar 2018 - Eugenie Decre Jerome Pelichet - team RaidLynx - Toyota overdrive Dakar #330

Quelles ont été les particularités de cette édition ?

Eugénie Decré : Des parcours très complexes, avec beaucoup de sable, même à haute altitude. Il y avait peu de notes dans le road-book, ce qui appelait à la vigilance, qui rendait plus complexe la gestion des spéciales, aussi pour le pilote. Il y avait notamment beaucoup de lecture de piste ; là-dessus, l’expérience est un point fort.

Les dunes, c’était magique ! on a vu tous les profils, avec des changements de profils en cours. Les dunes péruviennes étaient peu porteuses, malgré leur aspect, c’était difficile. Le Pérou, c’était dantesque ! En Bolivie, de longues étapes, beaucoup en altitude, c’était complexe aussi. En Argentine, des rios très caillouteux qui demandaient beaucoup de vigilance, quelques dunes, des pistes avec herbe à chameaux, c’était très varié.

Dakar 2018 - Eugenie Decre Jerome Pelichet - team RaidLynx - Toyota overdrive Dakar #330

Jérôme et toi étiez à nouveau aux commandes du Toyota Hilux Overdrive, comment se passe votre « collaboration » avec la voiture ?

Eugénie Decré : C’est une auto très fiable, et nous avons une équipe qui a prévenu tous les problèmes pouvant survenir. Nous n’avons pas eu de grosse panne.

Quelles ont été vos pires galères cette année ?

Eugénie Decré : En Bolivie, nous avons fait la spéciale no 8, là où il y a eu le plus de boue, sans essuie-glace. Cela nous a beaucoup ralentis, on devait s’arrêter en pleine spéciale pour nettoyer le pare-brise.

Et le dernier jour, on a eu des « petits coups de panne », pas méchants du tout. On était stressés par le voyant de l’alternateur qui restait allumé, mais l’auto est formidable, elle n’est pas tombée en panne ! A force de passer dans l’eau, le circuit électrique avait souffert.

Dakar 2018 - Eugenie Decre Jerome Pelichet - team RaidLynx - Toyota overdrive Dakar #330

Et le meilleur souvenir ?

Eugénie Decré : Il y en a plein ! l’accueil chaleureux, des peuples de folie, l’esprit du rallye-raid !

Merci Eugénie, de nous avoir fait rêver tout au long du voyage, et à très bientôt pour de nouvelles aventures !

Crédit photos : ©ShakeDown (coll. E. Decré)

A propos de l'auteur

Articles en relations