WRC – Monte-Carlo : Et à la fin, c’est Ogier qui gagne ! Podium de classe pour Olivier Burri

Au terme de quatre journées de course, où les concurrents ont affronté des conditions difficiles et différentes, Sébastien Ogier est rentré à Monaco en vainqueur, remportant ainsi sa sixième victoire au Rallye Monte-Carlo, sa cinquième consécutive.

Arrivé en leader dans la Principauté samedi soir, le pilote gapençais possédait un peu plus d’une demi-minute d’avance sur Ott Tänak au matin de la dernière étape. Mais la lutte pour la victoire allait tourner court, puisque le pilote estonien préférait ne pas prendre de risque, dès la première spéciale les pièges étant très nombreux, notamment des plaques de verglas dans la descente du Col du Turini. Dès lors, l’écart entre les deux leaders grandissait et l’intérêt de cette dernière étape allait se tourner sur les places d’honneur entre Esapekka Lappi et Kris Meeke pour la quatrième, et Elfyn Evans et Thierry Neuville pour la sixième.

Et si le pilote finlandais semblait pouvoir contenir l’Irlandais du Nord avant la Powerstage, il partait à la faute dans l’ultime spéciale et rétrogradait ainsi à la septième place finale, laissant passer Kris Meeke, Thierry Neuville et Elfyn Evans aux places d’honneur, le pilote belge prenant le meilleur sur le Gallois dans la Powerstage pour une seconde.

Devant, Sébastien Ogier remportait la victoire, ainsi qu’un point bonus, en terminant cinquième de la Powerstage, cette dernière étant remportée par Kris Meeke. Deuxième, Ott Tänak assurait de gros points devant son coéquipier Jari-Matti Latvala, qui offrait à Toyota deux voitures sur le podium.

Sébastien Ogier : « Ce fut un week-end difficile comme c’est souvent le cas au Monte-Carlo. Vous devez affronter des conditions très différentes et ce fut très difficile. Jamais je n’avais connu autant de difficultés avec le choix des pneumatiques, mais, finalement, nous remportons la victoire et nous sommes très heureux. Ce week-end, tout le monde a fait des erreurs, moi y compris, mais j’en ai fait un peu moins. Et je dois remercier toute l’équipe pour son super travail. »

Olivier Burri 12ème et 3ème en classe RC2

Vainqueur en WRC2, Jan Kopecky concluait le Monte-Carlo au dixième rang du rallye et précédait, dans la classe RC2 (qui regroupe les R5 et NR4), le jeune Kalle Rovanperä, qui termine aux portes du top 10 à seulement 17 ans. Et pour son 20ème Rallye Monte-Carlo, Olivier Burri s’offrait une belle performance en terminant troisième en RC2 et au douzième rang au général, malgré une très forte opposition au départ dans la classe et des conditions difficiles.

En revanche, les époux Studer n’allaient pas voir la Principauté. Auteurs d’une course parfaite jusqu’à la dernière spéciale du samedi, ils étaient contraints à l’abandon sur la liaison du retour le samedi soir en raison d’un problème d’embrayage, et rejoignaient Ismaël Vuistinier et Floriane Kummer sur la liste des abandons.

Classement final

1 Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) 4:18:55.5
2 Tänak / Jarveoja (Toyota Yaris WRC) + 58.3
3 Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) + 1:52.0
4 Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) + 4:43.1
5 Neuville/Gilsoul (Hyundai i20 WRC) + 4:53.8
6 Evans/Barritt (Ford Fiesta WRC) + 4:54.8
7 Lappi/Ferm (Toyota Yaris WRC) + 4:57.5
8 Bouffier/Panseri (Ford Fiesta WRC) + 7:39.5
9 Breen / Martin (Citroën C3 WRC) + 9:06.7
10 Kopecky/Dresler (Skoda Fabia R5) + 16:43.0
….
12 Burri/Levratti (Skoda Fabia R5) + 30:11.9

Classement championnat pilote

1 Sébastien Ogier – 26 points
2 Ott Tänak – 18 points
3 Jari-Matti Latvala – 17 points
4 Kris Meeke – 17 points
5 Thierry Neuville – 14 points
6 Elfyn Evans – 8 points
7 Esapekka Lappi – 6 points
8 Bryan Bouffier – 4 points
9 Andreas Mikkelsen – 3 points
10 Craig Breen – 2 points

Classement championnat constructeur

1 M-Sport Ford WRT – 33 points
2 Toyota Gazoo Racing – 33 points
3 Citroën Total Abu Dhabi WRT – 18 points
4 Hyundai WRT – 14 points

Credit photo : Sébastien Montagny/Sport-Auto.ch ; Jean-Baptiste Lassaux/Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations