Formule E – Sébastien Buemi, 2e derrière Rosenqvist à Marrakech

Le Suédois Felix Rosenqvist (Mahindra) a remporté samedi l’ePrix de Marrakech, 3e manche du championnat de Formule E de la saison 2017-2018. Il s’est imposé avec neuf dixièmes d’avance sur le Vaudois Sébastien Buemi (Renault e.dams) qui menait les débats jusqu’au 29e des 33 tours de la course.

Parti en pole-position, Sébastien Buemi s’était immédiatement installé au commandement devant Sam Bird (DS Virgin) et Felix Rosenqvist. Après cinq tours, il comptait déjà une seconde d’avance et pouvait ainsi gérer les attaques de ses poursuivants. Au 18e tour, à la faveur d’une neutralisation, les leaders s’arrêtaient pour changer de monoplace et Sébastien Buemi en profitait pour repartir avec deux secondes d’avance sur Felix Rosenqvist qui avait pris le meilleur sur Sam Bird.

Le pilote vaudois parvenait à rester en tête jusqu’à quatre tours de l’arrivée. Privé de Fanboost (octroi de davantage de puissance pour un cours laps de temps) à la suite d’un problème de pompe à eau avant la course, Sébastien Buemi n’a pas pu contrer l’attaque de Félix Rosenqvist qui franchissait finalement la ligne d’arrivée avec 945 millièmes de seconde d’avance. Sam Bird, Nelson Piquet Jr. (Jaguar) et Jean-Eric Vergne (Techeetah) terminaient dans cet ordre en 3e, 4e et 5e position devant Jose Maria Lopez.

Ce dernier, coéquipier de Sébastien Buemi chez Toyota dans le championnat du monde d’endurance et domicilié depuis de nombreuses années à Mies dans le canton de Vaud, remplaçait Neel Jani au sein de l’écurie Dragon. Pilote d’usine Porsche et fer de lance de l’écurie vaudoise Rebellion en endurance, le pilote biennois a ainsi momentanément mis un terme à son expérience en Formule E.

On relèvera encore que les deux autres pilotes suisses engagés à Marrakech, Nicolas Prost (Renault e.dams) et Edoardo Mortara (Venturi), lequel a fêté son 31e anniversaire la veille de la course, ont dû respectivement se contenter d’un 13e et d’un 17e rangs qui ne reflétaient guère leur véritable valeur. Quant au champion en titre, le Brésilien Lucas di Grassi (Audi Sport Abt), il a été contraint à l’abandon et n’a toujours pas marqué le moindre point cette saison. Il en va de même pour l’Allemand André Lotterer (Techeetah).

Au championnat, Félix Rosenqvist a consolidé son avance. Avec un total de 54 points, il précède Sam Bird (50), Jean-Eric Vergne (43), Nelson Piquet Jr. (25), Edoardo Mortara (24), Sébastien Buemi (22) et le Zurichois d’adoption Nick Heidfeld (21) qui court pour Mahindra.

Avec un total de 6 points, Nicolas Prost figure au 15e rang du classement intermédiaire du championnat. Après des essais libres et des qualifications compliquées, le fils du quadruple champion du monde de F1 avait dû se contenter du 15e rang sur la grille de départ. En course, il devait être victime d’un tête-à-queue au troisième tour après avoir été touché par André Lotterer. Bien déterminé à combler le retard engendré par ce tête-à-queue, Nicolas Prost a alors enchaîné un grand nombre de dépassements et est remonté jusqu’à la 9e place au terme de la course. Les commissaires lui ont cependant infligé une pénalité de vingt secondes pour excès de vitesse sous régime de « full course yellow » et son 9e rang s’est finalement transformé en une 13e position dure à avaler.

Sébastien Buemi : « J’ai pris un très bon départ et c’était relativement facile de conserver le commandement. Sam Bird se montrait certes menaçant derrière mais je contrôlais la course sans problème jusqu’à la fin du premier relais. Après le changement de voiture, tout s’est très bien passé jusqu’à ce que Felix Rosenqvist ne remonte sur moi. Quand j’ai voulu me défendre, le Fanboost n’a cependant pas fonctionné car il n’avait pas été configuré sur ma seconde monoplace. Nous avions en effet été obligés de faire un changement avant le départ et ma seconde monoplace n’avait pas été réglée pour cela. Quand j’ai appuyé sur le bouton, le système ne s’est pas enclenché alors que je comptais dessus pour résister à Felix Rosenqvist. Cette seconde place est toutefois synonyme de gros points et nous pourrons aborder la prochaine manche de Santiago en confiance. »

Nicolas Prost : « Je suis très heureux que Sébastien Buemi ait terminé 2e mais je suis aussi un peu frustré de ne pas avoir effectué une bonne qualification. Le niveau est très élevé cette saison et l’écart, entre le 3e qualifié et le 15e (Ndlr : Lopez, 3e, s’était en effet qualifié en 1’20.417 et Nicolas Prost, 15e, en 1’20.937, un mouchoir de poche d’à peine 530 millièmes de secondes !). Il y a une très bonne ambiance au sein de l’équipe. Nous travaillons dur tous ensemble et je suis persuadé que cela ira mieux lors des prochaines courses. Sébastien Buemi a effectué du super travail aujourd’hui et cela démontre que l’équipe a beaucoup de potentiel cette saison. » 

Alain Prost, copropriétaire de l’équipe Renault e.dams : « C’est un bon résultat pour l’équipe aujourd’hui, avec beaucoup de points marqués. Nous avons vu que le peloton est plus serré que jamais et je pense qu’il en sera de même tout au long de cette saison. Sébastien Buemi a effectué une belle course et c’est dommage qu’il ait perdu la victoire dans les derniers tours. Nous avons eu un problème avec sa voiture avant le départ et il n’a pas été en mesure d’utiliser le Fanboost au moment où Felix Rosenqvist l’a attaqué. Quant à mon fils, il a été fort pour remonter dans les dix premiers avant qu’on ne lui inflige vingt secondes de pénalité. Nous devons continuer à travailler dur, particulièrement en qualifications. Ce sera une saison très serrée et nous devrons saisir chaque opportunité. »

Edoardo Mortara : « J’ai dû composer avec de sérieux ennuis électroniques aux essais et je n’ai pu me qualifier qu’en dernière position. C’est dommage car je voulais à tout prix obtenir un excellent résultat à Marrakech après avoir largement mené ma toute première course de Formule E à Hong Kong. (Ndlr : il a dû se contenter de la 2e place dans la première des deux courses après avoir effectué un tête-à-queue en voulant signer à tout prix le record du tour en course qui donne droit à un point supplémentaire, et a terminé 7e à la seconde course). »

Crédits des photos : FIA Formula E, Renault e.dams et Venturi

A propos de l'auteur

Articles en relations