Sébastien Loeb de retour en WRC

C’était un secret de polichinelle, tant le nonuple Champion du Monde avait exprimé son désir de retrouver les spéciales du Championnat du Monde des Rallyes, désir partagé également par le directeur de Citroën Racing, Yves Mattons.

Cependant, le retour du Vaudois d’adoption Sébastien Loeb ne sera pas à temps complet. Le pilote français, toujours associé à son fidèle coéquipier Daniel Elena, disputera en effet trois épreuves du WRC : Mexique, Tour de Corse et  Catalogne, en complément de son programme au Dakar et en WRX avec Peugeot, partageant ainsi la deuxième C3 WRC avec l’Irlandais Craig Breen, qui prendra part aux dix autres manches :

Sébastien Loeb : « Tout le monde est ressorti content des essais de cette année, moi le premier, et ces trois participations en sont la suite logique. Les sensations du rallye sont parmi les plus fortes que j’ai connues, et j’avais envie de rouler en course avec ces nouvelles WRC. C’est sympa de le faire au sein de l’équipe avec laquelle j’ai tout gagné ! J’y vais sans prétentions, avec pour objectif de m’amuser. Je trouvais cohérent de disputer le rallye de France, d’autant que l’asphalte m’a toujours plu, même si je ne connais pas le parcours actuel de la Corse. L’Espagne tombait bien également. Puis, même si je m’attends à ce que ça soit compliqué depuis le temps que je n’en ai pas fait, je voulais aussi faire une épreuve terre. Or j’ai de bons souvenirs du Mexique, et le tracé n’a pas trop changé par rapport à mon époque. »

Comme en 2017, le Nord-Irlandais Kris Meeke sera le pilote de pointe de Citroën en WRC et tentera, après une saison mitigée marquée par deux victoires mais aussi des abandons, de faire briller la C3 WRC qui s’est avérée, en 2017, plus délicate à piloter que les essais privés d’avant saison laissaient penser.

Kris Meeke : « On a beaucoup appris de cette première saison avec la Citroën C3 WRC et tiré des enseignements pour faire mieux en 2018. Malgré quelques moments difficiles, on est parvenus à démontrer son potentiel. On va désormais redoubler d’efforts pour être encore plus constants sur la variété de surfaces que propose le championnat. En restant humbles et en travaillant sereinement, on peut réaliser de belles choses. Il faudra s’attacher à marquer de gros points dès le Monte-Carlo et la Suède, afin de démarrer cette deuxième campagne sur de bons rails. »

Comme en 2017, Khalid Al Quasimi prendra part à quelques épreuves sur une troisième C3 WRC, alors que Stéphane Lefebvre sera quant à lui engagé sur la nouvelle C3 R5 en WRC2.

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Nous avons décidé pour 2018 de capitaliser sur ce que nous construisons depuis plusieurs saisons maintenant avec Kris et Craig. La pointe de vitesse du premier est indéniable, et avec la sérénité retrouvée sur la fin d’année, il a démontré avoir l’étoffe d’un leader. L’objectif sera de viser des podiums, décrocher des victoires, mais Kris peut aussi jouer placé au championnat. Craig a quant à lui prouvé qu’il lui était parfaitement complémentaire, avec une belle régularité. Et il dispose d’une marge de progression, pour viser encore plus haut. Je suis aussi ravi de voir la belle histoire entre Sébastien Loeb et Citroën se poursuivre : il ne pouvait faire son retour en WRC sous d’autres couleurs que les nôtres ! Il a confirmé n’avoir rien perdu de son coup de volant sur les séances d’essais réalisées, même si la connaissance des spéciales et les kilomètres vont lui manquer face à une concurrence toujours plus affutée. Stéphane garde enfin notre confiance : nous sommes persuadés qu’il sera un bon ambassadeur de la Citroën C3 R5 sur laquelle, la marque fonde de gros espoirs. Et ce programme va lui permettre de continuer à prendre de l’expérience et poursuivre ainsi sa progression. »

Citations et crédit photos : Citroën Racing

A propos de l'auteur

Articles en relations