Exposition : 24 bolides des 24 Heures du Mans à votre porte

Nous voilà à quelques heures seulement de l’ouverture de l’Exposition dédiée aux 24 Heures du Mans prévue à Romanel-sur-Lausanne dans les locaux du « Rebellion Motors » (ex Speedy Garage) afin de célébrer les dix années de présence du team REBELLION RACING au Mans, son superbe titre mondial WEC en LMP2 et la sortie de l’ouvrage « LES SUISSES AU MANS » édition 2017.

 

Vingt-quatre bolides ayant eu un lien direct dans l’histoire avec les 24 Heures du Mans seront ainsi offerts à la vue du public dès le jeudi 14 décembre prochain jusqu’au mercredi 20 décembre (week-end compris) selon l’horaire que voici : 14h00-20h00. L’entrée au public sera gratuite.

Le clou de cette manifestation, sans équivalence à ce jour en Suisse, sera incontestablement la présence (dans leur configuration course de l’époque, il faut le préciser) de l’AUDI R18 qui a permis à Marcel FAESSLER de devenir le premier pilote suisse à triompher dans la Sarthe (2011) et de la PORSCHE 919 hybrid de Neel JANI vainqueur en 2016 !

 

Outre six voitures retraçant le parcours formidable du team Rebellion au Mans, soit des SPYKER, des LOLA, une R-ONE et une ORECA championne du monde LMP2 cette année, voici la liste complète des « merveilles » que le public pourra admirer :

 

  • La MG 182 de Hans Waeffler, 17ème au Mans en 1955,
  • La Porsche Carrera 6 identique à celle avec laquelle Jo Siffert termina 4ème en 1966,
  • La Porsche 908/3 (5ème en 1973, identique à celle de Bernard Chenevière),
  • La Porsche RSR de Bernard Chenevière, 7ème en 1974,
  • La Porsche 935 de Manfred Schurti, en tête des 24 Heures avant son abandon en 1979,
  • La Porsche GT2 de Toni Seiler (1997),
  • La Lola T280 (1972) identique à celle pilotée alors par Jo Bonnier,
  • La Sauber C5 de Straehl-Bernhard, soit la première Sauber à rouler au Mans en 1977,
  • La Sauber C5 de Marc Surer (1978),
  • La Chevron-ROC gagnante en 2 litres en 1978 avec Laurent Ferrier,
  • La Cheetah G601 de Mario Luini-Philippe Roux-Sandro Plastina (1979),
  • La Lola T70 identique à celle qui roula au Mans en 1969 avec Bonnier-Gregory,
  • La Ford GT40 des Américains Bucknum-Hutcherson classée 3ème en 1966,
  • La Ferrari 333 SP (1998), en fait le dernier proto Ferrari apparu au Mans,
  • La Hope du team Morand, première voiture hybride vue au Mans (2011),
  • La Swiss Spirit de 2006 de Fässler (à ses débuts au Mans), Harold Primat et Philipp Peter.

LISTE DES BOLIDES EXPOSES

Avouez que ce plateau est exceptionnel et qu’il va sans doute faire tourner les têtes de ceux qui, en guise de cadeau de Noël, souhaiteraient se replonger quelques instants dans l’ambiance des 24 HEURES DU MANS !

Source ©Communiqué Jean-Marie Wyder

Photos @Sébastien Moulin

A propos de l'auteur

Articles en relations