Une première saison très réussie en Sport-Automobile pour Lucas Légeret

Lucas Légeret faisait ses débuts en sport automobile cette année avec un double programme ELMS et V de V Endurance Series, disputé au sein du team Duqueine Engineering. Avec trois podiums dont deux victoires, le bilan est plus que positif pour le jeune pilote suisse, 16 ans seulement !

Lucas, vous avez disputé cette année votre première saison en sport automobile, quelles ont été vos premières impressions ?

Lucas Légeret : « Malheureusement, les premières impressions ont été retardées car je n’ai pas été autorisé à disputer les premières courses du fait que je n’avais pas encore 16 ans. J’ai dû attendre Monza pour commencer ma saison et il y avait forcément beaucoup d’excitation. La découverte du LMP3 a été passionnante, c’est une voiture extraordinaire à piloter et qui représentait un step important en arrivant directement du karting, notamment en raison de l’appui aérodynamique très important. Nous avions bien travaillé avec le team Duqueine Engineering pour que j’arrive le mieux préparé possible et je pense que je me suis plutôt bien adapté. J’ai pu bénéficier d’une infrastructure très professionnelle et cela m’a permis de me concentrer pleinement sur mon pilotage. »

Vous avez pris part à deux championnats cette saison, l’ELMS et le V de V Endurance Series…

Lucas Légeret : « L’ELMS est un championnat extraordinaire avec un niveau extrêmement relevé en LMP3, comme dans toutes les catégories. Il faut être tout de suite dans le rythme à chaque meeting et c’est très formateur. Les V de V Endurance Series sont un championnat beaucoup plus dense qu’on ne pourrait le penser, il y a plusieurs voitures qui comportent de très bons pilotes et ce n’est pas facile de jouer devant. Nous avons fait une course de 6 heures à Estoril et j’ai roulé 3 heures dans des conditions climatiques très changeantes… J’ai pu engranger énormément d’expérience. Les deux championnats sont très complémentaires et c’était idéal pour une première saison. »

Vous avez remporté deux victoires en V de V Endurance Series à Dijon et Estoril justement, pas mal pour une première année non ?

Lucas Légeret : « Oui, c’est un satisfaction de s’imposer dès ma première saison même si nous aurions également pu l’emporter à Magny-Cours où nous avons terminé à la 2ème place avec un manque de réussite important. Tous les coéquipiers avec qui j’ai pu évoluer cette saison m’ont apporté quelque chose mais c’est sûr que l’association avec Nelson Panciatici en V de V a été très positive. J’ai pu bénéficier de son expérience et nous avons beaucoup échangé. La séance de qualifications de Jarama restera également un des souvenirs marquants de la saison, j’ai terminé à moins de 5 centièmes de la pole et j’avais le meilleur temps idéal. Tout le monde m’a félicité, mais j’étais surtout déçu de n’être que deuxième ! »

Vous avez découvert de nombreux circuits mythiques, dont celui des 24 Heures du Mans. Lequel avez-vous préféré ?

Lucas Légeret : « Le Mans, c’est vraiment une expérience à part. On m’en avait beaucoup parlé, mais ce n’est qu’en roulant qu’on se rend vraiment compte de ce que cela représente. C’est un circuit hors du commun et les émotions sont très fortes. J’ai pu rendre la voiture P1 à l’issue de mon relais lors de la Course 2 du Road to Le Mans et c’était un moment vraiment spécial de mener la course avec tout ce public autour de la piste. J’aimerais revenir au Mans prochainement et disputer un jour les 24 Heures fait évidemment partie de mes objectifs. J’ai aussi beaucoup aimé le circuit Paul Ricard et le Red Bull Ring, ce sont des installations incroyables. »

Ce n’est pas trop difficile d’évoluer dans un monde si complexe à seulement 16 ans ?

Lucas Légeret : « Faire du sport automobile n’est pas difficile, c’est un rêve qu’ont rendu possible mes partenaires et je me dois de faire le maximum pour être à la hauteur de leur confiance. J’ai été très bien encadré, tant par l’équipe que par mon entourage. Cela m’a permis de me concentrer sur mes performances. Bien sûr, j’ai découvert beaucoup de choses nouvelles cette année et voyager constamment n’est pas toujours facile avec l’école. Ce sont des contraintes qu’il faut gérer mais c’est un challenge passionnant. »

Quels sont les plans prévus pour la saison prochaine ?

Lucas Légeret : « Nous étudions toutes les possibilités. La logique voudrait que je continue en endurance où j’ai pris énormément de plaisir. Mais, nous regardons tout ce qui se fait dans d’autres catégories, car le paysage du sport automobile est en constante mutation. Mon objectif est de devenir pilote professionnel dans les années à venir, cela demande beaucoup de travail et d’implication. »

Communiqué Lucas Légeret

A propos de l'auteur

Articles en relations