F1 – Sauber annonce un nouveau partenariat avec Alfa Romeo et son duo de pilotes pour 2018

C’était dans l’air depuis plusieurs semaines, c’est maintenant officiel. Sauber pourra bien compter sur le soutien d’Alfa Romeo dès 2018 et a signé un partenariat à long terme avec la marque du groupe Fiat. Après l’annonce faite en milieu de semaine dans les médias, Alfa Romeo et Sauber ont mis les petits plats dans les grands ce samedi 2 décembre en présentant la nouvelle livrée de cette Alfa Romeo Sauber F1 au Museo Storico Alfa Romeo. Les pilotes pour la saison prochaine ont également été annoncés avec le maintien du Suédois Marcus Ericsson et l’arrivée du Monégasque Charles Leclerc.

Ne l’appelez plus Sauber F1 Team, mais Alfa Romeo Sauber F1. Après une saison 2017 très difficile et alors que beaucoup d’observateurs prédisaient une possible disparition de l’équipe, quel retournement de situation pour l’écurie d’Hinwil ! Encore une fois, le Team fondé par Peter Sauber est parvenu à se relancer et trouver de nouveaux partenaires pour garantir son futur d’une histoire longue de 25 ans. On se souvient ainsi des différentes épopées avec, dans l’ordre chronologique, le moteur Mercedes, puis Red Bull, Credit Suisse, Petronas, le rachat (et la revente) de BMW et enfin, la dernière acquisition par Longbow Finance. Et à chaque fois, l’usine et l’histoire de l’écurie suisse en ressortent grandis. Cette nouvelle annonce de partenariat stratégique, commercial et technologique avec la petite soeur de Ferrari est donc un nouveau gros coup pour Sauber.

Un retournement de situation salvateur
Pourtant, rien ne laissait présager un tel scénario voici encore six mois. Ainsi, avec la signature avant l’été d’un contrat moteur Honda, la perspective d’un rapprochement avec Ferrari en tant que filière junior disparaissait de facto. Néanmoins, l’arrivée de Frédéric Vasseur et les fortes décisions prises avec le nouveau propriétaire Pascal Picci auront totalement changé la donne. Plus de Honda, mais un nouveau partenariat moteur avec Ferrari, qui amène sur un plateau le retour d’Alfa Romeo, secrètement espéré depuis de longues années par Sergio Marchionne (le président de Ferrari) et par les très nombreux fans de la marque de Modena, qui n’y croyaient d’ailleurs bientôt plus.

Une alliance sur plusieurs fronts
Alors en quoi cette annonce va-t-elle changer les choses pour Sauber et quelles attentes peut-elle susciter ?
Tout d’abord, on remarque par le nom Alfa Romeo Sauber la forte volonté du groupe Fiat de s’impliquer dans l’écurie suisse. La marque, qui a écrit l’histoire de la Formule 1 avec notamment deux titres de champion du monde dans les années 1950, dont un avec Juan Manuel Fangio, veut un partenariat commercial et technique. D’un côté, cela va permettre l’échange de savoir-faire d’ingénieurerie et de technologique et ouvre ainsi la porte à des projets plus larges et stratégiques avec le constructeur. De l’autre, l’aspect commercial n’est pas à négliger, puisqu’il permettra à l’écurie suisse de bénéficier des tous nouveaux moteurs Ferrari 2018 à moindre coûts et de développer ainsi la voiture avec plus de moyens. Enfin, la situation sportive ne peut aller qu’en progressant, aurait-on envie de dire, puisqu’il sera difficile de faire pire qu’en 2017 (dernier, avec cinq points marqués). De plus, on voit mal Sergio Marchionne, le patron de Ferrari, laisser une marque de son groupe absente depuis 1984 revenir pour traîner en fin de grille : 

Cet accord avec Sauber F1 Team est une étape significative dans la réorganisation de la marque Alfa Romeo, qui reviendra en Formule 1 après une absence de plus de 30 ans. La marque bénéficiera aussi du partage de technologie et de savoir-faire stratégique avec un partenaire aussi expérimenté que Sauber.

Une présentation avec la manière
Chez Alfa Romeo et Ferrari, il semble que l’on prenne ce nouveau partenariat très au sérieux. Preuve en est, l’événement organisé par le groupe pour annoncer et présenter ce rapprochement. Une inauguration avec la présence de Sergio Marchionne, Pascal Picci, Frédéric Vasseur, Chase Carey (nouveau patron de la F1), Jean Todt (président de la FIA) et du nouveau duo de pilotes 2018, excusez du peu. Ainsi, Marcus Ericcson (reconduit pour une quatrième saison) et Charles Leclerc (pilote de la Ferrari Académie) ont présenté la nouvelle livrée rouge bordeaux et blanche sous le regard de cette audience de premier plan. Pascal Picci et Frédéric Vasseur, deux des artisans de cette réussite, ne cachaient d’ailleurs par leur joie :

Nous sommes ravis d’accueillir Alfa Romeo chez Sauber F1 Team. Alfa romeo a une longue histoire à succès en Grand-Prix, en nous sommes très fiers qu’elle choisisse de faire son retour dans la catégorie reine avec nous. Nous sommes confiants dans le fait que, ensemble, nous menions Alfa Romeo Sauber F1 Team vers un grand succès, et sommes impatients de vivre ce long partenariat.

Un duo de pilotes intéressants
Enfin, en choisissant de maintenir leur confiance au Suédois Marcus Ericsson, Vasseur et son Team ont décidé de miser sur l’expérience pour cette première saison de partenariat. La nomination de Charles Leclerc, champion du monde de F2 et grand talent de la Ferrari Académie, est aussi un gage de résultats et de confiance. Enfin, le troisième pilote, Antonio Giovinazzi, qui a déjà piloté pendant deux courses pour Sauber en 2017, apportera une certaine pression bénéfique aux titulaires en cas de relâchement. On espère donc que la réussite soit au rendez-vous de la saison 2018 pour l’écurie suisse et les nombreux fans d’Alfa Romeo.

Crédits photos: ©Sauber F1, ©Alfa Romeo Sauber F1, ©Sauber @FIA Official

A propos de l'auteur

Articles en relations