WRC – Thierry Neuville conclut la saison 2017

Après une saison très disputée où 7 pilotes différents et les 4 constructeurs engagés allaient s’imposer tour à tour, le Rallye d’Australie allait clôturer cette saison 2017 avec, pour seul enjeu, le titre honorifique de vice-Champion du Monde, qui allait se jouer entre Thierry Neuville et Ott Tänak.

Vainqueur de l’épreuve en 2016, Andreas Mikkelsen allait dominer la première journée en ne laissant qu’une seule spéciale à son équipier Thierry Neuville. Le pilote belge terminait cette journée au deuxième rang après avoir pris le meilleur sur Kris Meeke lors des supers spéciales de fin de journée, mais les deux hommes accusaient, déjà, un retard d’une vingtaine de secondes sur le leader. Malgré un pare-brise cassé, Jari-Matti Latvala occupait le quatrième rang devant Craig Breen et Ott Tänak, ce dernier ayant dû parcourir plusieurs spéciales sans éléments aérodynamique, tout comme Hayden Paddon qui pointait derrière l’estonien le vendredi soir, mais devant le nouveau quintuple champion du Monde Sébastien Ogier, ce dernier ayant été handicapée par des problèmes mécaniques.

Mais, après avoir mené la première partie de rallye, Andreas Mikkelsen heurtait un talus à la réception d’une bosse au milieu de la journée. Et, la conséquence ne se fit pas attendre puisque la Hyundai terminait la spéciale avec les deux roues gauches crevées, or, le pilote norvégien n’avait emmené qu’une seule roue de secours et était contraint à l’abandon. Thierry Neuville récupérait ainsi la place de leader devant Jari-Matti Latvala alors que Kris Meeke était, lui aussi contraint à l’abandon après avoir heurté un pont, et Ott Tänak récupérerait la troisième place devant Craig Breen et Hayden Paddon ce dernier améliorant son rythme et prenant de plus en plus confiance au fil du rallye.

Mais, le dimanche, une forte pluie faisait son apparition et rendait les conditions de piste très délicate. Et, le premier à en faire les frais fut Stéphane Lefebvre qui abandonnait après un contact avec une souche, suivi la spéciale d’après par son coéquipier Craig Breen qui partait en tonneau. Et, dans ces conditions, Thierry Neuville allait perdre une partie de son avance sur la Toyota de Latvala et ne comptait plus qu’une dizaine de seconde avant d’affronter les trois dernières spéciales, finalement réduite à deux, l’avant-dernier chrono étant impraticable. Mais, c’est finalement Jari-Matti Latvala qui allait tout perdre lorsque le pilote finlandais partait à la faute dans la powerstage et était contraint à l’abandon. Et, Thierry Neuville remportait son quatrième rallye cette saison et assurait ainsi sa place de deuxième au championnat devant Ott Tänak qui récupérerait la deuxième marche du podium du rallye après l’abandon du pilote finlandais alors que Hayden Paddon montait sur la troisième marche du podium.

Thierry Neuville : « C’est une victoire très spéciale, et je la dédie à toute l’équipe. Toute la saison, ils ont travaillé dur. Ce ne fut pas toujours facile, mais ils n’ont jamais baissé les bras, et c’est donc un grand remerciements pour ce travail, et pas seulement à ceux présents sur le rallye, mais également tous les membres présents à l’usine. Nous n’avons pas gagné le championnat, mais nous avons assuré la deuxième place aujourd’hui et cela nous motive pour la saison prochaine. Cette dernière journée fut difficile et nous ne voulions pas prendre de risque inutile, aussi, remporter cette quatrième victoire cette saison est fantastique, c’est vraiment l’idéal pour clore la saison. Maintenant, nous allons profiter de ce succès avant de nous tourner sur la saison prochaine. »

En proie, tout le rallye, avec des soucis de boite de vitesse et recevant une pénalité pour pointage en avance, Sébastien Ogier terminait finalement à la quatrième place et remportait même la Powerstage… sa première cette saison. Elfyn Evans terminait cinquième après avoir connu des problèmes d’adhérence une grande partie du week-end, devant Esapekka Lappi, qui fut bien handicapé le premier jour par une casse de la direction assistée, et Kris Meeke malgré son abandon la veille et qui sauvait l’honneur pour Citroën, le top 10 étant complété par des pilotes locaux.

Classement du rallye
1. Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul (Hyundai 120 Coupe WRC) 2:35:44.8
2. Ott Tänak / Martin Järveoja (Ford Fiesta WRC) +22.5
3. Hayden Paddon / Sebastian Marshall (Hyundai i20 Coupe WRC) +59.1
4. Sébastien Ogier / Julien Ingrassia (Ford Fiesta WRC) +2:27.7
5. Elfyn Evans / Daniel Barritt (Ford Fiesta WRC) +3:05.6
6. Esapekka Lappi / Janne Ferme (Toyota Yaris WRC) +3:49.5
7. Kris Meeke / Paul Nagle (Citroen C3 WRC) +22:58.4
8. Richie Dalton / John Allen (Skoda Fabia R5) +24:39.6
9. Nathan Quinn / Ben Searcy (Mitsubishi Lancer Evo IX) +25:03.4
10. Dean Herridge / Samuel Hill (Subaru Impreza WRX Sti) +29:52.3

Championnat pilote
1. Sébastien Ogier – 232
2. Thierry Neuville – 208
3. Ott Tänak – 191
4. Jari-Matti Latvala – 136
5. Elfyn Evans – 128
6. Dani Sordo – 95
7. Kris Meeke – 77
8. Hayden Paddon – 74
9. Juha Hänninen – 71
10. Craig Breen – 64
11. Esapekka Lappi – 62 points
12. Andreas Mikkelsen – 54 points
13. Stéphane Lefebvre – 30 points
14. Teemu Suninen – 29 points
15. Mads Østberg – 29 points

Championnat constructeurs
1. M-Sport World Rally Team – 428
2. Hyundai Motorsport – 345
3. Toyota Gazoo Racing WRC – 251
4. Citroen Total Abu Dhabi World Rally Team – 218

Credit photo : Hyundai Motorsport, M-Sport, Citroën Racing, Toyota Gazoo Racing ; citation : Hyundai Motorsport

A propos de l'auteur

Articles en relations