V8 Supercar – Une crevaison coûte un bon résultat pour Simona de Silvestro

Avant-dernier rendez-vous de l’année, le tracé de Pukekohe, situé en Nouvelle-Zélande, allait être une nouvelle destination pour Simona de Silvestro, et allait prouver qu’elle apprenait vite. Quant à la lutte pour le championnat, ce meeting allait jouer un rôle décisif pour le titre de champion, deux hommes étant désormais bien placé avant la finale.

Partie depuis la douzième ligne le samedi, suite à l’annulation des qualifications en raison de la météo la grille de départ étant déterminée en fonction du classement des essais de vendredi, Simona de Silvestro allait réaliser un sans-faute le samedi malgré la piste rendue délicate par la pluie, et la Suissesse profitait des fautes de ses adversaires pour gagner plusieurs positions et franchir ainsi la ligne d’arrivée au dix-huitième rang sur un circuit qu’elle découvrait, et malgré une position de départ en fond de grille et l’intervention d’une voiture de sécurité qui ne fut pas en sa faveur :

Simona de Silvestro : « Nous avions, semble-t-il, un bon rythme sur les longs relais et, dès lors, la sortie du safety car fut un handicap. Nous avons quelques réglages à modifier pour demain, mais c’est un circuit très plaisant. Au vu de la météo, il était impossible de rouler lors des qualifications, mais, naturellement nous voulions partir mieux placé sur la grille, ce que nous allons essayer de faire lors des qualifications de demain. »

Et, le dimanche, la suissesse allait réaliser une course solide. Parti vingt-troisième, Simona évitait le carambolage du premier tour et pointait au quinzième rang après 10 tours de course et son long run devait lui permettre d’encore améliorer sa position. Malheureusement, la pilote Nissan était victime d’une crevaison et perdait une vingtaine de seconde avant de franchir la ligne d’arrivée au dix-septième rang.

Simona de Silvestro : « Ce fut une bonne course excepté la crevaison qui nous coûte cher. Je pense que nous avons perdu une vingtaine de seconde. Nous avions un bon rythme et la voiture était performante. Je crois que c’est la première fois que ma voiture se comportait comme je le souhaitais tout au long de la course. Un grand merci à toute l’équipe pour la voiture d’aujourd’hui. Nous devons juste progresser en qualification afin de partir mieux placé. Le rendez-vous de Newcastle sera intéressant, car le tracé sera nouveau pour tout le monde. Nous nous déplacerons tous sans aucune données et nous devrons tous apprendre le tracé. J’attends ce week-end avec impatience. »

Dans des conditions humides, Shane Van Gisbergen s’imposait à domicile le samedi, après avoir parfaitement géré les phases de safety car et malgré la pression de Mark Winterbottom qui terminait à une demi-seconde du Néo-Zélandais. Scott McLaughlin complétait le podium devant Jamie Whincup, alors que Fabian Coulthard, autre prétendant au titre, était contraint à l’abandon sur un accrochage en début de course.

Le dimanche, Jamie Whincup reprenait quelques longueurs d’avance au championnat en s’imposant devant Scott McLaughlin et Cameron Waters, ce qui permet au pilote Holden de compter 2850 points soit 30 d’avance sur Scott McLaughlin et 176 sur Fabian Coulthard avant le dernier rendez-vous, Chaz Mostert et Shane Van Gisbergen comptant, respectivement, 264 et 276 points de retard. Et, si ils sont encore 5 à pouvoir être titrés, Jamie Whincup et Scott McLaughlin aborderont l’évènement avec un avantage conséquent puisque 300 points seront à distribuer sur les deux courses. Avec 1818 points, Simona de Silvestro est au vingt-quatrième rang.

Le dernier meeting de l’année se tiendra du 24 au 26 novembre avec deux courses de 250 km sur le tracé urbain de Newcastle, qui est un nouveau circuit.

Credit photo et citations : Nissan

A propos de l'auteur

Articles en relations