F1 – Focus sur les deux derniers Grand-Prix de la saison: Hamilton titré, Sauber en progrès et Romain Grosjean en quête de confiance

Bien qu’il reste encore deux Grand-Prix à disputer cette saison (au Brésil ce dimanche et à Abu Dhabi dans deux semaines), le championnat de Formule 1 est définitivement joué pour la plupart des pilotes et équipes en lice. Une fois n’est pas coutume et contrairement aux deux années précédentes, le titre ne sera donc pas attribué lors de la dernière course de la saison. La faute à Lewis Hamilton vainqueur aux États-Unis et titré au Mexique avec une 9ème place signe de quadruple titre de champion du monde.

2018 déjà en ligne de mire
Pourtant la deuxième partie de saison s’annonçait plus que disputé et intéressante, avec un Sebsatian Vettel et Lewis Hamilton au coude à coude. Sauf que le Britannique s’est réveillé et que l’Allemand et Ferrari ont commis ou subis trop d’erreur et d’ennuis mécaniques. La fin de saison s’apparente donc plus à un baroud d’honneur et à une chasse aux statistiques qu’à une véritable guerre pour les points et la victoire. Cela n’enlèvera cependant rien au prestige et à la légitimité du titre de Lewis Hamilton, désormais parmi les plus grand avec ce quatrième titre mondial. Vettel devra lui encore attendre une année supplémentaire pour gagner avec Ferrari. Rien ne dit cependant que les Italiens parviennent à lui donner ce cinquième titre tant recherché au vu de leur fin de saison plus que difficile. Et Hamilton avec l’appui de Mercedes pourrait bien commencer à tester de nouvelles évolutions pour l’an prochain dès ce dimanche au Brésil, puisque la menace Red Bull et Verstappen ne sont à présent plus si loin que cela.

Sauber en progrès aérodynamiques, en attendant le nouveau moteur Ferrari
Quant à l’écurie suisse Sauber, elle a semblé en réels progrès lors des deux derniers Grand-Prix disputés sur le continent américain. Bien qu’encore loin des points, les monoplaces de Hinwil sont parvenues à tenir le rythme et à s’accrocher à la deuxième moitié du peloton. Des nouvelles rassurantes et encourageantes pour la saison à venir, puisque 2017 (cinq points marqués) est définitivement classé du côté des protégés de Frédéric Vasseur. Reste à savoir si les progrès aérodynamiques seront confirmés et utiles à la nouvelle voiture et quels pilotes seront choisis par l’écurie. Aux dernières nouvelles, il pourrait bien s’agir de Charles Leclerc (champion F2) soutenu par Ferrari, ce qui signifie une réduction de la facture moteur, et de Marcus Ericsson qui malgré un zéro pointé cette année pourrait obtenir les faveurs des propriétaires de Longbow Finance.

Romain Grosjean en quête de confiance
Pour le franco-genevois Romain Grosjean, il s’agira de retrouver une confiance quelque peu ébranlée avec deux résultats décevants aux Etats-Unis et au Mexique. Coupable sur l’un de ses accrochages et dominé par son coéquipier, il n’a marqué aucun point au contraire d’un Kevin Magnussen en pleine réussite. Il s’agira notamment de tenter de se classer dans les dix premiers du championnat et tirer une équipe dont il aurait dû être le leader incontesté. Dans le cas inverse, la préparation pour la saison 2018 ainsi que son statut pourraient en subir les conséquences.
Enfin, l’équipe américaine est encore en course pour accrocher la 6ème place des constructeurs, qui plus est à la lutte avec Toro Rosso, Renault et McLaren. Un dernier brin de suspense dans un championnat déjà joué ?
Réponse dès ce dimanche au Brésil.

Crédit photos: ©Mercedes F1 AMG© Sauber F1© @FIA official

A propos de l'auteur

Articles en relations