ELMS – G-Drive Racing titré, Hugo de Sadeleer vice-champion 2017

 

A l’issue des quatre heures de course fertiles en coups de théâtre et menées sur un rythme échevelé, le circuit de Portimão a vu la deuxième victoire consécutive de l’ORECA 07-Gibson n°40 de Graff. Mais tous les regards étaient tournés sur l’autre ORECA 07 n°22 de G-Drive Racing : le team russe s’adjuge le titre LMP2 2017 de l’European Le Mans Series (ELMS), avec également le sacre de Memo Rojas et Léo Roussel chez les pilotes.

La Ligier n°2 de United Autosports s’est élancée depuis le fond de grille, mais Sean Rayhall et John Falb ont effectué une superbe remontée pour terminer deuxièmes derrière la voiture de leurs compagnons d’écurie (n°3) et remporter les titres des pilotes, et celui des équipes pour le team américain.

La saison 2016 avait été un crève-coeur pour JMW Motorsport, qui avait vu le titre ELMS lui échapper dans la dernière course sur un problème technique. Douze mois plus tard, toute l’équipe britannique a le sourire : sa deuxième position en course permet à ses pilotes Jody Fannin, Rob Smith et Will Stevens d’offrir le titre 2017 à JMW Motorsport.

LMP2 : la victoire de haute lutte pour Graff, le titre pour G-Drive Racing


Au départ de la course, la Ligier n°32 de Hugo de Sadeleer (United Autosports) effectue un magnifique envol depuis la cinquième place sur la grille et s’impose en tête au premier virage, en s’imposant face à G-Drive Racing, son adversaire pour le titre, et en passant la Ligier n°23 de Fabien Barthez (Panis Barthez Compétition), partie de la pole position.

La première entrée en piste de la voiture de sécurité, à la suite de la sortie de piste de l’ORECA n°21 d’Henrik Herdman (DragonSpeed) dans le virage 5, calme quelque peu les ardeurs des concurrents. Léo Roussel (G-Drive Racing) est alors troisième derrière les deux leaders, suivi par la Dallara n°47 de Giorgio Sergianotto (Cetilar Villorba Corse) et l’ORECA n°40 de Gustavo Yacaman (Graff).

A la relance, Roussel passe Barthez au virage 1 pour le gain de la deuxième place, tandis que Yacaman gagne lui aussi une position.

Pendant la première salve de ravitaillements, la Dallara n°27 d’Egor Orudzhev (SMP Racing) occupe brièvement la tête de la course, après être bien revenue dans le top 5. Alors que la mi-course approche, l’ORECA Graff n°40 de James Allen déloge la Ligier United Autosports n°32 d’Hugo de Sadeleer de la tête de la course dans le virage 14, avant que l’Australien ne s’arrête au stand au tour suivant. La Ligier ne redémarre pas, perdant quelques secondes, mais James Allen parvient à repartir.

Alors que le compte à rebours se poursuit vers la fin de la saison, la lutte en tête oppose la Ligier United Autosports n°32, l’ORECA G-Drive Racing n°22, l’ORECA Graff n°40 et la Dallara SMP Racing n°27. Elles ont toutes les quatre occupé à un moment donné la tête de la course.

L’autre ORECA Graff de Paul Petit (n°39) part en tête-à-queue dans le dernier virage, traversant la piste et heurtant les barrières à la sortie de la voie des stands. Les commissaires font preuve de leur dextérité habituelle en nettoyant rapidement la piste sous drapeau jaune.

Maintenant au volant de l’ORECA n°40, Richard Bradley rattrape et passe la Ligier de United Autosports. Il ne quittera plus la tête de la course. Deuxième, la Dallara SMP Racing n°27 de Matevos Isaakyan est elle aussi doublée à cinq minutes du drapeau à damier par la Ligier n°32, pilotée à ce moment par le régional de l’étape Filipe Albuquerque. Quatrième au volant de l’ORECA G-Drive Racing n°22, Ryo Hirakawa termine à 1″9 seconde de la voiture de SMP Racing, et décroche pour le team russe les titres pilotes et équipes LMP1 2017.

LMP3 : doublé United Autosports à Portimão

Au bénéfice de sa pole position, Mikkel Jensen (Ligier AT Racing n°9) conserve au départ la tête de la catégorie LMP3, devant les Ligier de Ross Kaiser (360 Racing, n°6) et de Wayne Boyd (Ligier United Autosports, n°3).

La Ligier n°2 de Sean Rayhall entame sa remontée, alors que sa rivale pour le titre, la Ligier M.Racing-YMR n°18, est cinquième, pilotée par Alexandre Cougnaud. Il suffit à celle-ci de terminer troisième pour coiffer la couronne LMP3 2017, alors que Rayhall doit intégrer le top 7 pour être titré. A l’issue de la sixième heure de course, Rayhall est déjà remonté en sixième position et revient rapidement sur les voitures qui le précèdent.


Après plusieurs arrêts ravitaillement, la Ligier n°2 est toujours en tête, poursuivie par les autres Ligier de AT Racing (n°9) et United Autosports (n°3). Mais la n°9 est pénalisée d’un drive-through (passage obligatoire par la voie des stands à vitesse réduite) pour avoir dépassé les limites de la piste. La lutte pour la victoire oppose désormais deux voitures : les Ligier n°2 et 3, respectivement pilotées par John Falb et Christian England. Ce dernier passe son compagnon d’écurie pour s’imposer : pour le duo américain de la Ligier United Autosports n°2, la deuxième place suffisait pour le titre ELMS 2017.

LMGTE : Proton Compétition vainqueur, JMW Motorsport champion

La Porsche n°77 de Joël Camathias (Proton Competition) prend la tête, avec à ses trousses la Ferrari n°55 d’Aaron Scott (Spirit of Race). Mais la Porsche est touchée par la Ligier n°10 d’Oregon Team, ce qui vaut à la LMP3 un drive-through… et coûte également son leadership à Camathias, qui se retrouve troisième derrière la Ferrari n°51, alors qu’Aaron Scott est désormais en tête.

La Ferrari n°55 est un solide leader, jusqu’à ce qu’un souci, semble-t-il de moteur et de transmission, ne l’écarte de la course à la victoire. La Ferrari n°51 est elle aussi contrainte à l’abandon après un excursion dans le gravier.

La catégorie LMGTE se transforme alors en une bataille triangulaire entre la Porsche Proton Competition n°77 et la Ferrari JMW Motorsport n°66, poursuivies par l’Aston Martin TF Sport n°90, leader du classement général provisoire de la catégorie à la veille de ces 4 Heures de Portimão.

Sur la ligne d’arrivée, la Porsche Proton Competition n°77 reçoit pour la première fois en 2017 le drapeau à damier de la victoire. Deuxième, la Ferrari JMW Motorsport n°66 remporte le titre 2017 des équipes, et aussi des pilotes pour Jody Fannin et Rob Smith. Une double couronne qui s’ajoute à la victoire en catégorie LMGTE Am remportée aux 24 Heures du Mans en juin dernier par l’équipe britannique, avec Rob Smith et Will Stevens.

Classement de la course
Championnat

Communiqué ELMS ; crédit photos : Vitor Almeida

A propos de l'auteur

Articles en relations