VdeV – Magny Cours: Une journée avec Lucas Légeret conclue par une belle 2ème place

  Lucas Légeret et le Team Duqueine Engineering nous ont permis de suivre la manche de V de V à Magny-Cours au sein de leur box privée. Le jeune Suisse de 16 ans, qui participe également au championnat d’ELMS avec Duqueine tout comme David Droux et Antonin Borga, a brilé dimanche sous la pluie pour terminer à une très belle deuxième place aux côtés de Nelson Panciatici. Un beau podium pour le Lausannois qui devance d’ailleurs Antonin Borga lui aussi récompensé avec une troisième place dans cette catégorie LMP3.

Pour l’avant dernière manche du championnat de V de V à Magny-Cours, l’objectif pour Lucas Légeret et le Team Duqueine était simple. Réaliser un bon classement avant la course d’ELMS à Portimao au Portugal et être le plus rapide possible pour cette première sous la pluie avec la Norma LMP3.

En effet, les conditions climatiques avaient été très agréable le samedi avec un temps sec et ensoleillé ponctuée d’une 3ème place sur la grille pour la Duqueine numéro 9. Lucas Légeret avait réalisé de bons chronos en essais libres et Nelson Panciatici avait conclu la journée par cette belle performance. Restait à confirmer le dimanche avec l’apparition de la pluie.

Un départ périlleux
En discutant peu après le briefing du dimanche matin, Lucas m’explique qu’il s’agira avant tout de ne pas être touché au départ et à sentir au mieux le comportement de la Norma durant les premiers tours. Ensuite, avec plus de repères et une bonne analyse de la situation, il serait en position de pousser la voiture et de briller sous la pluie comme il sait si bien le faire. Son coéquipier et le Team Manager Yann Belhomme lui donnent d’ailleurs les derniers conseils et consignes sur la grille de départ. Situation à laquelle nous avons exceptionnellement pu assister avec un sérieux et concentration digne des plus grandes catégories de formule.

La mise en grille terminée, tous les membres des différentes équipes retournent aux stands pour suivre le départ. Parmi les soutiens, suiveurs ou sponsors, certains décident d’aller se placer sur une des tribunes principales du circuit près des chicanes, quelques uns regardent depuis les écrans géants et ma décision fut de me placer sur la tribune près de la ligne droite des stands.
Le départ fut ainsi donné sous Safety-Car mais le réel lancement de la course eut lieu 5 minutes plus tard lorsque celle-ci s’écarta pour permettre un vrai départ lancé. Et les deux Duqueine eurent beaucoup de chance puisque une voiture placée derrière eux s’immisça entre les deux coéquipiers mais heureusement sans éliminer l’une d’entre elles. Moins de chance malheureusement pour leur concurrent qui termina hors de la piste mais put repartir quelques secondes plus tard. Lucas Légeret dût lui aussi sortir de piste afin d’éviter un accident et perdit quelques positions.

En confiance sous la puie

Après ces premiers tours quelques peu mouvementés, la voiture Duqueine numéro 9 parvint à prendre ses marques et enchaîner les bons tours. Reste que Lucas était maintenant en 9ème position et qu’il fallait remonter dans les trois premières positions. Objectif clairement indiqué avant la course.

La piste s’asséchant également quelque peu, la prise de risque augmentait mais tous les pilotes semblaient maîtriser leur monoplace. Légeret réalisait lui aussi une très belle performance et revenait jusqu’en cinquième position. Le Team commençait alors à entrevoir une embellie pour la suite de la course et les deux heures du premier relais approchaient à grands pas.

Changement de pilote, un exercice maîtrisé
Arrivait maintenant le difficile exercice de changement de pilote et précédé du ravitaillement essence. Cette étape est cruciale pour chaque team et nous avions pu asister à l’entraînement matinal. En moyenne, un temps de 20 secondes est jugé excellent et 25 secondes bon. J’ai personnellement pu m’installer dans la voiture et il me fallut bien plus de temps. J’ai aussi pu réaliser qu’étant très bas dans la monoplace, la vision n’est pas si facile et la condition physique doit être irréprochable. Pour les deux Duqueine et Lucas Légeret, le changement accompagné d’un nouveau train de pneus fut réalisé de manière probante. Vu depuis l’intérieur du box Duqueine, j’ai aussi noté la rapidité des mécaniciens bien que la Formule 1 soit encore sans aucune disucssion possible dans un autre monde dans ce domaine-ci.

Une fin de course sur le sec
Le relais pour les deux dernières heures de courses fut pris par Nelson Pantiatici, lequel décida peu de temps après de passer en pneumatiques slicks. La piste s’asséchait de plus en plus, et le Français excellait lui aussi sur la Norma M30. Revenu jusqu’en troisième position, il passait deuxième peu avant l’intervention d’une nouvelle Safety-Car. Le temps d’évacuer les débris de la voiture sortie de piste, il ne restait ensuite plus que 10 minutes afin de consolider cette position. Mieux, Panciatici se faisait désormais menaçant sur le leader, la voiture Graff de Trouillet, alors que le Genevois Antonin Borga passait en 3ème position dans les derniers tours.

Double podium pour les Suisses
La fin de la journée était donc excellente dans le camp suisse avec la deuxième place de l’équipage Légeret/Panciatici et la troisième de Borga/Enqvuist. De quoi donner le sourire aux deux Suisses en course chez Duqueine et engranger le plein de confiance avant les étapes portugaises de Portimao (ELMS avec également David Droux) et d’Estoril (V de V). Un podium qui ravit également Lucas Légeret : Je suis très content de notre course avec Nelson. Nous avons maîtrisé la Norma sous la pluie et avons été compétitifs pendant les 3 jours.C’est une grande joie de signer un nouveau podium après notre victoire à Dijon au mois de juin. Nous terminons 2ème à seulement quelques secondes du vainqueur. Une belle performance complétée également par nos coéquipiers Borga et Enqvuist.

Un dimanche qui a débuté sous la puie et qui finit avec le goût du podium. Rien de mieux pour préparer les deux dernières courses de la saison. Et comme le disait le Manger du Team, en course automobile mieux vaut avoir le sourire le dimanche après-midi que le samedi soir.

Crédit photos: ©Lucas Légeret

Crédit vidéo: @Lucas Légeret

A propos de l'auteur

Articles en relations