Rallye du Mont-Blanc – Les Suisses brillent à l’étranger

2V2A0970Alors que le Championnat de Suisse des Rallyes est en pleine pause estivale, c’est dans la région de Morzine que de nombreux équipages suisses ont décidé d’aller défier les cadors du Championnat de France. C’est Yoann Bonato et Benjamin Boulloud qui s’imposent sur les routes de Haute-Savoie, tandis qu’Olivier Gillet fait briller les couleurs helvétiques.

Olivier Gillet participait pour la première fois à un rallye avec une Porsche sans bride. Accompagné aux notes par Fred Heller, dans des conditions difficiles, le Vaudois va parvenir à tirer son épingle du jeu en réalisant des performances de choix parmi les 20 R5 inscrites. Il termine septième du classement général et deuxième de sa catégorie. L’équipage vaudois, devancé uniquement par Patrick Rouillard – la référence de la catégorie en Championnat de France – nous livre ses impressions d’après course :

Olivier Gillet
Olivier Gillet

Olivier Gillet : « Après cinq ans sans collaboration entre nous, nous abordions cette course vraiment décontractés, avec comme objectif de prendre du plaisir sans prendre tous les risques possibles. Nous partons avec le numéro trente-trois pour la première boucle. Après 5 minutes de chrono, nous rattrapons le premier équipage qui nous précédait au départ. Quelques minutes plus tard, nous doublons à nouveau une voiture et nous perdons quelques secondes supplémentaires. Après avoir dépassé trois voitures, nous arrivons au point stop de l’ES et découvrons notre chrono. Ce neuvième temps avec une Porsche sous la pluie, entouré de 20 R5, de WRC et d’autres GT nous fait retrouver nos sourires d’enfant. Cette spéciale représente un peu notre course. Grâce aux très bonnes reconnaissances d’Amanda et Mathias Rossetti, nous sommes parvenus à prendre du plaisir tout le week-end sans prendre trop de risques malgré la météo dantesque. La question qui peut se poser est : « est-ce qu’avec plus de roulage et d’expérience sur le terrain, aurions-nous pu aller chercher Patrick Rouillard, la référence française du GT ? » En comptant les nombreuses secondes perdues en raison des nombreux dépassements, l’essence prise en trop pour la spéciale de 20 kilomètres, on peu légitimement se poser la question. Affaire à suivre… »

Jonathan Scheidegger / Florence Maire
Jonathan Scheidegger / Florence Maire
Patrick Bagnoud / Gilbert Balet
Patrick Muller / Gilbert Balet

Denis Baillif et Patricia Pages terminent 22 ème du classement scratch. Pour une première pige au volant d’une R5, l’équipage aura réussi à hausser le rythme au fil du rallye. Une place derrière Denis Baillif, Jonathan Scheidegger et Florence Maire terminent à la 23ème place du classement scratch. Il finisse cinquième de la catégorie R3. Une très belle performance d’ensemble au vu des grands noms qui les devancent. Patrick Muller étrenne sa Subaru à la 33ème place du classement général.

Après sa sortie de route au Rallye du Valais, Patrick Bagnoud signe une très belle performance en terminant 38ème du classement général avec en prime la victoire de la catégorie R2.

D’autres Suisses parviennent à rallier l’arrivée, dont notamment Yvan Thierrin qui se classe à la troisième place de la catégorie R2. Marc Isenegger et Manu Guex terminent huitième de classe R2. Ils sont suivis par le jeune Romain Corti qui termine neuvième de classe.

Michel Nicollier, associé à Steve Niederhauser, aura également réussi à déjouer les pièges des routes de Haute-Savoie. Il termine à la 63ème place du classement scratch.

Pascal Bachmann / Xavier Machet
Pascal Bachmann / Xavier Machet

En VHC, aucun équipage suisse n’aura rallié l’arrivée. Pascal Bachmann / Xavier Machet abandonnent sur ennuis mécaniques, tandis que Guy Trolliet / Sébastien Moulin n’auront malheureusement même pas pu défendre leurs chances suite à un problème moteur sur la Porsche.

Clio R3T Alps Trophy

Crédit photos : ©Baptiste Aebi et ©Sébastien Montagny / Sport-Auto.ch

 

A propos de l'auteur

Articles en relations