Orhan Vouilloz, finaliste du Young Driver Challenge: « Je vais tout donner pour ne pas avoir de regrets ! »

2016-Sport-Auto.ch-4-5

Nom:         Orhan Vouilloz
Age:           21 ans
Lieu de résidence: Chardonne

 

Orhan Vouilloz fait partie des 3 sélectionnés de l’AutoScout24 Young Driver Challenge powered by SEAT pour disputer une manche du championnat allemand de supertourisme dénommé TCR. Ces 3 pilotes se sont démarqués parmi plus de 1’250 autres candidats lors de sessions éliminatoires,  tout d’abord en karting, puis au volant de la Seat Leon.

Nous avons profité de la journée de Rally for Smile pour faire sa connaissance où, hasard du calendrier, nous avions justement une Seat Leon Cupra à l’essai.

Orhan, comment es-tu arrivé au sport automobile?

J’avais 8 ans et, en voulant faire un sport à côté de l’école, j’ai essayé le karting et cela m’a tout de suite plu. Nous avons commencé à rouler régulièrement au FunPlanet de Villeneuve et j’y ai fait les records de piste. Voulant développer ce coup de volant, nous avons décidé de
rouler en compétition de karting. J’ai fait des championnats avec d’excellents résultats durant environ 8 ans, mais faute de budget, j’ai dû arrêter.

2016-Sport-Auto.ch-1-180Tu as ensuite tenté ta chance dans ce nouveau challenge à la recherche de nouveaux pilotes? 

Je me suis rendu aux kartings de Villeneuve et Payerne. Mes chronos m’ont permis de me qualifier pour l’étape suivante, ou seuls 35 pilotes étaient sélectionnés sur les 1’250 qui avaient tenté leur chance.

Lors de la journée au Spirit Karting de Wohlen, j’ai été directement dans le coup, malgré le niveau très élevé de la concurrence. La plupart étaient issus comme moi du karting de compétition. J’y ai cru, et ça a plutôt bien fonctionné.

Quelle a été ta réaction lorsque tu as appris que tu faisais partie des 10 sélectionnés pour la journée à l’anneau du Rhin, au volant de la Seat Leon Cupra ?

Honnêtement, j’étais assez confiant. J’avais réalisé une excellente journée au volant du kart avec de très bons résultats à la clé. Mais naturellement, j’ai été très soulagé et heureux d’être admis pour la manche suivante sur le circuit alsacien.

cupraComment s’est déroulée la prise en main de la Seat Leon Cupra ? Ta première expérience avec une voiture sur circuit ?

C’était effectivement ma première expérience sur circuit dans une voiture. Elle s’apparente à celle avec laquelle je roule tous les jours. Le stress du début a disparu lorsque je me suis rendu compte de ma rapidité d’adaptation à la Leon et au circuit. Assimiler la conduite à haute vitesse, trouver les repères de freinage et les trajectoires, ainsi que travailler avec les transferts de masse m’ont permis de faire partie des 5 chanceux à prendre le volant du modèle de compétition.

Justement, comment trouves-tu cette Leon Cup Racer ?

Là, je ne peux pas dire que c’est ce que je conduis tous les jours ! C’était un rêve de pouvoir conduire ce monstre. Le feeling était assez étrange au début. Après avoir passé quelques virages, j’ai commencé à comprendre comment conduire cette voiture de course. Sans ABS, j’ai dû m’adapter à la méthode de freinage dégressif pour ne pas bloquer les roues et prendre la mesure du grip phénoménal procuré par les pneus slick beaucoup plus large. La prise en main s’est finalement faite rapidement. Je n’avais pas d’autre choix, je devais montrer ce que je savais faire rapidement, le temps de roulage étant restreint. Tout s’est très bien déroulé et je me suis retrouvé dans le trio final. Ayant réalisé le meilleur chrono de la journée, j’ai pu choisir, parmi les 3 manches du TCR prévues, celle que je voulais disputer.

Orhan Seat TCRJustement, comment abordes-tu la participation à la course d’Hockenheim les 23 et 24 septembre prochain? As-tu prévu une préparation spéciale ?

Avec les deux autres sélectionnés finaux, nous avons eu deux journées de tests à Dijon avec la Leon Cup Racer. Nous y avons eu beaucoup de temps de roulage pour apprendre et s’améliorer, coaché par Fredy Barth et Nico Müller. Je me suis également entraîné en simulateur. Sinon, c’est préparation physique, mentale et concentration. J’essaie de ne pas me mettre trop de pression. Je me réjouis de retourner derrière le volant, de retrouver le team et de vivre ce week-end qui s’annonce palpitant. Je donnerai tout pour être au top, même si je sais que le niveau est incroyablement élevé. Tous les pilotes de ce championnat ont énormément d’expérience. Cela sera un véritable challenge, mais j’aime les défis ! J’aimerais sortir de ce week-end en me disant que j’ai tout donné, pour ne pas avoir de regret. Mais comptez sur moi, je ferai le nécessaire !

Au nom de Sport-Auto.ch, je te souhaite tout le meilleur pour cette course, et j’espère qu’elle va déboucher pour toi sur un volant pour la saison prochaine.

MERCI !!

Liens : Young Driver Challenge

Crédit photos @Young Driver Challenge & ©Baptiste Aebi

 

A propos de l'auteur

Articles en relations