F1 – GP d’Italie: Hamilton et Mercedes battent les Ferrari sur leur terrain. Les Suisses très loin des meilleurs

Une semaine après son triomphe à Spa-Francorchamps, Lewis Hamilton fait coup double avec une deuxième victoire en deux semaines et la prise des commandes du championnat. Intraitables depuis le début de cette seconde partie de saison, le Britannique et Mercedes ont volé la vedette à Ferrari sur leur circuit et devant toute la direction du cheval cabré. Valtteri Bottas en se classant deuxième a en effet assuré le troisième doublé de la saison pour les flèches d’argent. Sebastian Vettel sauve quelque peu la face avec la troisième place mais l’heure n’était pas tellement à la fête pour les Italiens. Quant à Romain Grosjean et Sauber, ils terminent une course très compliquée dans les profondeurs du classement.

Auteur d’un bon départ et devançant les deux jeunes pilotes montants Stroll et Ocon, Lewis Hamilton se met ainsi dès le début de la course en sécurité. Bottas, Vettel et Räikkönen ont un peu plus de travail puisqu’ils doivent non seulement rattraper l’Anglais mais également parvenir à dépasser Ocon et Stroll. Reléguées en fin de grille à cause de pénalités moteurs, les Red Bull de Verstappen et Ricciardo remontent à toute vitesse. Toutefois le Néerlandais s’accroche avec Massa et est victime d’une crevaison, ce qui l’oblige à repasser par les stands pour repartir bon dernier.
Bottas et Vettel reviennent, Räikkönen rentre au stand
Finalement Bottas et Vettel parviennent à dépasser Ocon et Stroll et se retrouvent deuxième et troisième à la chasse de Lewis Hamilton. Cependant, le triple champion du monde est déjà bien trop loin. Räikkönen lui est resté derrière ayant quelques difficultés avec ses gommes qu’il décide de changer dès le 15ème tour. Pendant ce temps, Ricciardo enchaîne les bons tours pour se retrouver quatrième alors que Vandoorne classé dixième doit abandonner sur vous l’aurez certainement compris…un problème moteur.

Des changements de gommes très tardifs
Les leaders ne décident de passer aux stands qu’au 31ème tour, ce qui semble assez tardif. Ces arrêts ne changeront néanmoins rien au classement mais offriront à Ricciardo des pneus super-soft très rapides et capable de le ramener à quelques secondes de Vettel en fin de course. Pas suffisant cependant pour inquiéter l’Allemand ni les deux Mercedes qui s’étaient déjà envolés pour un doublé sur le temple italien de la vitesse. Hamilton reprend ainsi les commandes du championnat avec 3 points d’avance sur Vettel. Bottas deuxième offre un troisième doublé aux Allemands cette saison, et Ricciardo se consolera avec le meilleur tour en course. Quant à Stroll et Ocon, ils terminent derrière Räikkönen en 6ème et 7ème position en tir groupés avec leur coéquipiers respectifs.

Une course à oublier pour les Suisses
Animateur et retardataire des qualifications malgré lui, Romain Grosjean n’a pas particulièrement plus brillé en course. Manquant son envol et s’accrochant au premier virage, le Franco-Genevois devra oublier cette course au plus vite: “Nous avons eu des dégâts sur l’aileron avant au premier virage, et à partir de là notre course était énormément compromise.” Au final, il ne devance que les deux Sauber pourtant parties en 6ème ligne au jeu des pénalités infligées sur la grille. Insuffisant toutefois pour ne pas refermer la marche dimanche. La fin de saison sera longue pour l’écurie suisse.

Sport-Auto.ch vous offre les chiffres et les rumeurs que vous ne deviez pas manquer et ses récompenses du jour :

Tout d’abord, les chiffres :

comme le nombre de pilotes pénalisés sur la grille pour des changements de moteurs. Inquiétants pour la qualité du spectacle.
0 comme le nombre de McLaren à l’arrivée sur le temple de la vitesse.

69 comme le nouveau record de pole-positions pour Lewis Hamilton depuis ce dimanche.
comme le nombre de points d’avance au championnat de pour Hamilton sur Vettel qui a repris les commandes.

Puis les rumeurs du paddock :

Sauber pourrait être rebaptisée Alfa Romeo dès l’an prochain. Coup de marketing ou vraie information ?
McLaren aurait tenté pendants trois jours à Monza de convaincre Renault de leur fournir un moteur pour 2018. A quand une décision ?
Alonso et sa décision pour 2018 encore au centre des agitations. Mais personne ne semble avoir de réponse définitive. Lui non plus.
Honda pourrait équipier Toro Rosso en cas de contrat cassé par McLaren. L’équipe de Faenza le veut-elle vraiment?

Notre sondage du jour:

Et vous, quel est- votre avis sur la course du jour. Aujourd’hui question sur la sage Honda. McLaren doit-elle quitter son fourniteur moteur nippon? Donnez-nous notre avis sur la question du jour

Vidéo bonus : 

Alors qu’il venait de se plaindre des conditions climatiques difficiles en qualifications, Romain Grosjean finit par sortir de piste sur la ligne droite du départ. Pas content, il ajoute “je vous l’avais bien dit”. Pas contentent non plus, le public attendra plus de quatre heures au froid avant que les qualifications ne reprennent.

Et les récompenses du jour :

La médaille d’or de Sport-Auto.ch va à Daniel Ricciardo pour sa très belle remontée jusqu’à la quatrième place. Parti parmi les derniers sur la grille suite à une pénalité moteur, l’Australien a réussit un bel exploit en terminant au pied du podium et de Sebastian Vettel.

Le blâme à Romain Grosjean qui après être sorti en qualifications, n’a guère brillé en course. Auteur d’un départ poussif, il n’a pas décolé des dernières positions. Il devance seulement les deux Sauber de Wehrlein et Ericcson.

Crédit photos: ©Mercedes F1 AMG© Haas F1© @FIA official

Crédit vidéo: @FIA official © Zockerfreack channel

A propos de l'auteur

Articles en relations